Salariés, demandeurs d'emploi… tous les Français rêvent d'acheter leur maison !

Vincent Cuzon 20 fév 2018
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

La belle histoire entre les Français et la pierre est loin d’être terminée : 82 % des demandeurs d’emploi et 65 % des salariés veulent devenir propriétaires de leur logement, avec une nette préférence pour les maisons individuelles.

Image
Salariés, demandeurs d'emploi… tous les Français rêvent d'acheter leur maison !
Près d'un chômeur sur deux souhaite acheter dans une grande ville. © Svyatoslav Lypynskyy
Sommaire

Tout le monde dit oui à « la propriété » !

D’après les résultats d’un sondage réalisé conjointement par la plate-forme de recrutement Qapa.fr et le site d'annonces immobilières Bien'ici, les attentes des Français en matière d’immobilier changent fortement en fonction du statut professionnel... mais pas dans le sens toujours attendu. Si la grande majorité des Français affirment vouloir devenir propriétaires, on peut constater que ce souhait est sensiblement plus marqué chez les demandeurs d’emploi (82 %) que chez les salariés (65 %). Stéphanie Delestre, fondatrice de Qapa.fr, déclare que « les demandeurs d'emploi semblent conserver le moral et continuent, bien heureusement, à envisager, malgré tout, leurs projets immobiliers. Une notion que les salariés semblent, paradoxalement, avoir réévalué à la baisse ».

L'importance du trajet domicile-travail

44 % des salariés veulent mettre moins de 15 minutes pour aller de leur domicile à leur travail.

Achat immobilier : la maison est préférée à l’appartement

La maison reste de loin le bien le plus recherché par les Français, qu'ils soient demandeurs d'emploi (79 %) ou salariés (59 %). D’autre part, on peut constater que l’immobilier ancien a toujours la cote, puisqu’il est préféré à l’immobilier neuf par 51 % des salariés et 74 % des demandeurs d’emploi. L'acquisition d'un bien dans une grande agglomération est privilégié par les salariés (35 %) et les demandeurs d'emploi (45 %). En deuxième position arrive la périphérie des grandes villes (30 % des salariés et 38 % des chômeurs), suivie par les petits villages (29 % et 15 %). Enfin, l’achat d’un logement en « rase campagne » n’intéresse que 6 % des salariés et 2 % des chômeurs. Pour ce qui est des régions dont rêvent les Français, deux choix se distinguent clairement : les salariés sont plus de 18 % à préférer la région Auvergne-Rhône-Alpes, tandis que les demandeurs d’emploi sont 24 % à « rêver » de l'Île-de-France.

L'ancien a toujours la cote !

L’immobilier ancien est toujours le marché privilégié par les acquéreurs, quelle que soit leur activité.

Cet article vous a été utile ?

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !
Image
A Paris, le marché de la location est particulièrement tendu et les loyers ne cessent d'augmenter malgré les mesures de plafonnement. © Eva-Katalin - Getty images
France
Une enquête menée par SeLoger confirme la détérioration du marché locatif en 2023. Affecté d’abord par la hausse des taux d’intérêt qui maintient les ménages en situation de location, le marché subit...
Image
Le calcul de la taxe foncière, jugé inégalitaire, pourrait évoluer. © skynesher - Getty Images
France
Dans un rapport, la Cour des comptes préconise de changer le mode de calcul de la taxe foncière. L’objectif ? Que les ménages au patrimoine important contribuent davantage. L’essentiel à retenir sur...