Rechercher un article

Calculez vos mensualités

Avant de vous lancer dans l’acquisition de votre logement, il est essentiel de déterminer tout ce que vous aurez à payer et de vérifier si votre budget vous le permettra. Pensez notamment à évaluer vos futures mensualités : les conseils à suivre.

Calculez vos mensualités

Bien préparer votre budget pour éviter les mauvaises surprises

Acheter une maison ou un appartement est loin d’être un acte anodin. Un projet immobilier nécessite une préparation très importante. Pour commencer, évaluez bien vos revenus et leur éventuelle progression dans le futur en restant le plus réaliste possible. Vous pourrez ainsi établir un budget d’achat qui vous permettra de mener à bien votre projet et de ne pas être submergé par les différents frais qui accompagneront l’achat de votre bien immobilier. Ne tablez pas sur des revenus hypothétiques (éventuelles primes, par exemple), sur des allocations familiales ou encore des aides au logement. Ces dispositifs sont revus chaque année en fonction de l’évolution de votre situation financière et familiale et peuvent donc être augmentées, diminuées, voire supprimées. Une fois vos revenus évalués au plus juste, n'oubliez pas d'en déduire vos charges mensuelles !

Bon à savoir

Pour le calcul de vos mensualités, SeLoger met à votre disposition une calculatice en ligne.

Prenez en compte les frais liés à votre emprunt immobilier

En dehors du prix du logement, un achat immobilier est accompagné de frais divers, comme les frais d’agence (entre 3 et 10 % du prix du bien), les frais de notaire (7 à 8 % du prix de vente dans l’ancien et 3 % dans le neuf) ou les frais liés au crédit immobilier, comme les frais de garantie (caution ou hypothèque), les coûts liés à l'assurance emprunteur ou encore les frais de dossier de financement (1 % du prix de vente). Une fois votre logement acheté, vous aurez également des mensualités de remboursement de crédit à payer. Avant de souscrire un emprunt immobilier, évaluez la somme que vous pourrez consacrer chaque mois au remboursement de votre crédit sans déséquilibrer votre budget. Gardez à l’esprit que votre taux d'endettement ne devra pas dépasser 30 % de vos revenus nets mensuels et que votre « reste à vivre » devra être suffisant.

Conseils SeLoger

Si le logement acheté n’est pas encore construit, vous devrez supporter la charge d’un loyer et celle d’une mensualité de crédit pendant plusieurs mois. 

Charges de copro, taxe foncière... les charges post-achat à ne pas négliger

Une fois devenu propriétaire, vous aurez de nouvelles charges à honorer, en dehors du remboursement de votre crédit immobilier. Si vous achetez un appartement, vous devrez payer des charges de copropriété, qui représentent, par an, jusqu’à 2 mensualités de remboursement de crédit. Elles sont destinées à l’entretien des parties communes (escalier, ascenseur, jardin…) de l’immeuble. Le montant de ces charges est défini par le budget prévisionnel, préparé par le syndic et voté par l’assemblée générale. En tant que propriétaire, vous devrez également payer la taxe foncière. Toutefois, si vous achetez dans le neuf, vous bénéficierez la plupart du temps d’une exonération pendant 2 ans à compter du 1er janvier qui suit l'achèvement de la construction. Enfin, si la taxe d’habitation devrait être supprimée d’ici 2023, elle est pour le moment toujours appliquée et son montant varie selon les communes. Si vous êtes éligible, vous devrez donc la régler chaque année.

Attention au budget travaux !

Si vous achetez dans l’ancien, pensez à prendre en compte le montant des travaux de rénovation éventuels au moment d’établir votre budget.

Plus de conseils :