Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Publi-communiqué

Comment choisir un logement bien insonorisé ?

Le bruit dans les logements est une problématique qu’il est possible d’éviter en choisissant un logement certifié NF Habitat avec un niveau d’isolation acoustique renforcé par rapport à la réglementation.

Comment choisir un logement bien insonorisé ?

Sommaire

Logement mal insonorisé : quels impacts sur votre santé ?

Selon le baromètre de l'association QUALITEL, 64 % des Français qui vivent dans des villes de plus de 20 000 habitants sont réveillés plusieurs fois par nuit à cause de nuisances sonores extérieures et intérieures : trafic routier, bruits dans la rue, éclats de voix et conversations des voisins, musique trop forte, télévision, fêtes, mais aussi bruits générés par des équipements du foyer (robinetterie, chauffage, ventilation, etc.) ou de l’immeuble (ascenseurs, réverbération des bruits dans les parties communes, etc.). 

Vivre dans un logement mal insonorisé peut engendrer des problèmes de santé : stress, insomnie, sommeil perturbé et donc non-récupérateur, fatigue matinale, avec à la longue des effets plus néfastes comme les maladies cardio-vasculaires ou une tension artérielle trop élevée.

Trouver le moyen de réduire les nuisances sonores ou choisir un logement bien insonorisé est donc indispensable pour votre confort mais aussi votre santé. 

Bon à savoir

Une conversation normale entre deux ou trois personnes représente environ 55 décibels.

Comment être sûr d’acquérir un logement bien insonorisé ?

La réglementation acoustique définit les exigences minimales en termes d’isolation phonique pour les nouvelles constructions depuis 1996. Elle a été renforcée en 1999, conformément à l’article R.111-1 du Code de la construction et de l’habitation et s’applique à tous les bâtiments dont la demande de permis de construire a été déposée depuis le 1er janvier 2000.

Différentes certifications traitent la question de l’isolation phonique, dont NF Habitat et NF Habitat HQE, s’appliquent sur les logements neufs. Elles définissent des normes et des indices de performance à respecter. 

En neuf, tout a été pensé pour réduire au maximum les décibels intérieurs et extérieurs. En rénovation, pour votre copropriété, la certification NF Habitat vous permet de certifier la qualité et la performance des projets de rénovation de votre immeuble. Pour votre maison, pensez à choisir un professionnel de la rénovation ayant obtenu la certification NF Habitat RGE ou NF Habitat HQE RGE.

Quelles exigences pour ces certifications ?

NF Habitat est une certification délivrée par CERQUAL Qualitel Certification, filiale de l’association QUALITEL qui œuvre depuis 1974 pour la qualité de l’habitat. Selon une étude réalisée par Ipsos sur les bénéfices de cette certification, près de 80 % des logements certifiés de moins de 10 ans sont notés A sur le critère de l’isolation acoustique.

NF Habitat HQE apporte des bénéfices encore plus grands en matière d’isolation phonique. Les deux certifications sont soumises à des critères stricts de vérification. En construction comme en rénovation, une attestation de conformité aux exigences NF Habitat ou NF Habitat HQE vous est délivrée après un contrôle indépendant de leur respect par le professionnel engagé dans la certification (promoteur, constructeur, professionnels de la rénovation, etc.).

Les caractéristiques des bâtiments certifiés NF Habitat 

Pour un appartement

  • Les escaliers desservant les parties communes doivent être désolidarisés du reste du bâtiment pour limiter la transmission du bruit et des vibrations.
  • S’il existe une VMC double-flux, les bruits issus de ce système de ventilation sont réduits de 5 décibels dans les chambres.
  • Des sous-couches acoustiques doivent isoler les planchers pour atténuer les bruits provenant de l’intérieur de l’appartement comme les pas, pour le respect du voisinage.
  • Entre la pièce principale et les autres pièces, doit être respectée une réduction des bruits de chocs de 3 décibels.

Pour une maison

Avec la certification NF Habitat :

  • L’escalier intérieur en bois doit être désolidarisé du mur ou du plancher mitoyen de la pièce principale.
  • 58 décibels : c’est le niveau de bruit de chocs défini dans le référentiel NF Habitat dans une pièce principale accolée ou superposée à une dépendance ou un garage.

Avec la certification NF Habitat HQE :

  • Les portes intérieures ou les cloisons doivent être constituées d’un panneau plein et munies de joints périphériques limitant la propagation des bruits dans le logement.
  • Si la salle de bains est contiguë à la chambre, les canalisations doivent être désolidarisées pour transmettre le moins de bruit possible.
  • Si la maison comporte un étage, des gaines techniques doivent être installées pour permettre l’évacuation des eaux usées en évitant un maximum de bruit.
  • Les pompes à chaleur ou chauffe-eau thermodynamiques doivent promettre un niveau maximum de pression acoustique de 40 dB vis-à-vis des pièces principales.
  • Dans le cadre d’une rénovation, les compteurs et les tableaux électriques sont placés de façon à ne pas jouxter les chambres. Autre disposition : les chapes flottantes, les plafonds suspendus et les doublages de façade doivent être non filants entre les différentes pièces.
Plus de conseils :