Futurs propriétaires, comment trouver votre bien immobilier ?

16 oct 2015
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Se décider à devenir propriétaire est une chose mais trouver le logement qui vous fera craquer en est une autre. Afin de faciliter votre recherche, il est conseillé de procéder étape par étape. Un meilleur ciblage de vos besoins vous permettra d'éviter des visites inutiles.

Image
Futurs propriétaires, comment trouver votre bien immobilier ?
Lors d'une visite, prenez le temps de vérifier l'état extérieur de la maison. © Production Perig

Sommaire

Avant toute chose, posez-vous les bonnes questions

A l'heure de la recherche de votre logement, il est important de bien cibler vos exigences : 

  • Dans quelle zone géographique voudriez-vous vous installer ?
  • Dans quelle ville, quel quartier/arrondissement ?
  • Quelles commodités aimeriez-vous trouver à proximité de votre logement ? (transports en commun, écoles/crèches, commerces de proximité...)

Et concernant le logement :

  • De quelle surface minimum avez-vous besoin ?
  • Combien de chambres et de sanitaires vous sont nécessaires ?
  • Devez-vous disposer d’un espace extérieur ou d’un endroit adapté au stationnement d'un ou plusieurs véhicules ?

Conseils Crédit Agricole

Dans le cadre de votre recherche de bien immobilier et pour une meilleure définition de votre budget, il est également capital de calculer votre capacité d’acquisition.

Visiter un bien immobilier, ça se prépare

Un coup de coeur lors de la visite d'un bien ne doit pas vous empêcher de garder la tête sur les épaules et d'éviter toute précipitation. Il est donc important de penser à établir, préalablement à votre visite, une liste de questions clés à poser. Renseignez-vous notamment sur l’exposition du bien, sa date de construction, les travaux effectués ou encore la date de changement des appareils tels que la chaudière. Vérifiez également l’état du compteur électrique, observez les raccords et arrivées d’eau sans oublier l’état des joints dans les pièces humides afin de vous donner une idée de la qualité des réalisations dans l’habitation. A l’intérieur, levez la tête pour détecter la présence d'éventuelles tâches au plafond, souvent synonymes de dégâts des eaux, puis, observez les espaces extérieurs pour anticiper de possibles travaux de rénovation (toiture, façades...). Par ailleurs, n’oubliez pas de vous renseigner sur le voisinage (âge, enfants, animaux...) et d'éventuelles nuisances environnantes.

Bon à savoir

La recherche de votre bien peut s’effectuer de différentes manières. Sur internet, via les sites d’annonces immobilières en ligne, comme SeLoger, par le biais d’un agent immobilier qui peut effectuer des recherches au sein de son agence ou de son réseau ou encore via le site des notaires. Ces différents leviers vous permettent d'établir la liste des biens à visiter et à programmer les rendez-vous.

Ne faites pas l'impasse sur les documents de votre futur bien

Pas toujours consultés, les documents nécessaires à la vente tels que les diagnostics immobiliers, ou encore, dans le cadre d’un achat en copropriété, les règlements de copropriété et les procès-verbaux d’assemblées générales comportent pourtant de précieuses informations. Vous pourrez notamment y trouver la liste des travaux à venir et anticiper les frais liés à ces derniers. Aussi, si vous envisagez d'en entreprendre par vous-même, pensez à vérifier quels sont les murs porteurs afin d'éviter d'éventuelles mauvaises surprises.

Une fois cet état des lieux effectué, si le bien répond toujours à vos attentes, vous pouvez envisager de faire une offre afin de l'acquérir.

Le logement vous plaît ? faites une offre d'achat

Pour officialiser votre souhait d'acheter le bien immobilier ayant retenu votre attention, vous devez rédiger une offre d'achat indiquant le montant que vous êtes prêt à dédier à l'opération. Si vous faites une proposition en dessous du prix de vente affiché, préparez soigneusement votre argumentation. Une offre à la baisse peut se justifier par des défauts avérés, encore faut-il qu’il y en ait et que vous les souligniez. Selon que vous achetiez entre particuliers ou via un intermédiaire, les discussions avec le vendeur se font respectivement par vous-même ou par votre intermédiaire, jusqu’à l'obtention d'un éventuel accord. Afin de trouver un accord, votre offre d’achat doit être raisonnable et conforme à la valeur du bien, c’est à dire à hauteur des prix pratiqués sur le marché dans la même zone géographique pour le même type de bien et, si possible, au même moment. Le vendeur, quant à lui, ne peut envisager de vendre son bien dans un délai acceptable que si le prix affiché de son bien est également « raisonnable ». 

Bon à savoir

Une fois votre offre d’achat acceptée, vous pouvez alors programmer avec le vendeur une date de signature de compromis de vente et entamer les démarches concernant le financement auprès de votre banque.

La rédaction vous conseille :

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
French

A la une !