« L’immobilier neuf dans le Bas-Rhin se porte bien mais l'offre se raréfie »

La rédaction
mis à jour le
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Les acquéreurs répondent, plus que jamais, présents pour acheter dans le neuf, dans le Bas-Rhin. Focus sur son marché immobilier avec Jacques Jenn, directeur commercial de Stradim.

Image
interieur-appartement-moderne-seloger
La demande immobilière de logements neufs reste toujours aussi forte dans le Bas-Rhin. © Dariusz Jarzabek – Shutterstock

Comme se porte le marché du neuf dans le Bas-Rhin ?

À l’issue des différentes périodes de confinement, la demande de logements neufs a considérablement augmenté dans le Bas-Rhin, notamment dans la métropole strasbourgeoise. La crise sanitaire a été l’occasion pour de nombreuses personnes de questionner leur lieu de vie et le confort de leur habitat. L’acquisition d’un logement neuf est apparue, pour certaines, comme une solution idéale. Depuis le début de l’année, le marché ralentit face à la montée des taux de crédit immobilier et à l’allongement des délais d’obtention des permis de construire.

Comment s'explique l'attractivité de l'immobilier neuf ?

Cela permet, tout d’abord, de personnaliser son logement en fonction de ses besoins et envies, notamment dans le cadre d’un projet de maison individuelle. À l’heure de la sobriété énergétique, c’est également la garantie de profiter d’un logement respectant la nouvelle réglementation environnementale 2020 (RT2020, Ndlr). Enfin, lorsque l’on achète un bien neuf, les frais de notaire sont réduits et il est possible d’obtenir un prêt à taux zéro.

Quels sont les biens neufs qui se vendent le mieux ?

Les acquéreurs plébiscitent les logements disposant d’un espace extérieur, jardin ou terrasse, situés dans des copropriétés à taille humaine. La proximité des transports est également un critère de recherche incontournable.

Quels sont les prix dans le neuf bas-rhinois ?

Le prix des studios oscille entre 120 000 et 150 000 €. Les appartements F2 se vendent entre 150 000 et 190 000 €, celui des F3 de 200 000 à 240 000 €. Pour devenir propriétaires d’un F4, les acheteurs doivent débourser entre 330 000 et 400 000 €. Pour la construction d’une maison, la fourchette des prix est assez large, car il s’agit alors d’un projet sur mesure.

Le ticket d’entrée pour acheter un appartement F3 dans le Bas-Rhin est de 200 000 €.

Quels sont les délais de commercialisation ?

Il faut compter, en moyenne, un délai de trois mois entre le premier contact avec un client et la signature d’un contrat de vente.

Un conseil pour un futur acheteur d'un logement neuf ?

Acheter dans le neuf est un projet qui se réfléchit en amont, car c’est un investissement. Une fois la décision prise, il ne faut pas hésiter à comparer les offres disponibles sur le marché et ne pas être trop pressé.

Quel avenir pour l'immobilier neuf dans le Bas-Rhin ?

Je suis optimiste même si le marché a tendance à se ralentir ces derniers mois. Nous espérons que les délais d’obtention des permis de construire se raccourcissent pour pouvoir satisfaire au mieux la forte demande.

Pouvez-vous nous présenter votre société ?

Créé en 1990, Stradim est un groupe multirégional de promotion immobilière, coté en Bourse. Nous intervenons dans tout le Grand-Est, mais également en région parisienne ainsi qu’en Occitanie.

Estimer gratuitement votre bien en 2 min
Image
Jacques Jenn - Stradim - carré
Jacques Jenn
Stradim, 3 rue Pegase, 67960 Entzheim
Cet article vous a été utile ?
0
0

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !
Image
ville de Colmar
Immobilier local
Depuis un an, les prix de l'immobilier sont en baisse dans toute la France. Et l'Alsace n'est pas épargnée par cette tendance. Dans un contexte d'explosion des taux d'intérêt du crédit immobilier, le...
Image
Immeuble moderne et écologique
Immobilier local
À Ermont, vendeurs comme acquéreurs campent sur leurs positions. Comme le souligne Stéphane Ricou, dirigeant de l’agence immobilière GUY HOQUET ERMONT, les premiers souhaitent vendre leur bien à un...