Metz : « La maison de ville est devenue un bien très prisé »

18 mar 2021
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Avec Frank Job, gérant de Frank Job Immeubles, découvrons l’état et les perspectives du marché immobilier de Metz et ses environs.  

Image
Metz : « La maison de ville est devenue un bien très prisé »
Les villages autour de Metz devraient profiter de l’évolution de la demande suite à la crise sanitaire. © MeloDPhoto - Shutterstock

Quelles sont les conséquences de la crise de la Covid-19 sur le marché immobilier messin ?

Il n’y a pas de conséquences spécifiques à la ville de Metz. Le point le plus marquant est sans doute une légère érosion de la confiance des acteurs. Les banques, tout d’abord, prennent plus de précautions et refusent davantage de demandes de crédits. Les acheteurs, quant à eux, hésitent davantage à se lancer dans une opération immobilière. Enfin, les vendeurs, de leur côté, sont un peu plus réticents à mettre leur bien en vente. Alors qu’au printemps 2020, nous avions constaté une progression nette et franche du marché, les incertitudes économiques, notamment, ont quelque peu freiné cette tendance. 

Qu’en est-il des prix ? Ont-ils été impactés par la crise sanitaire ?

Les confinements et déconfinements successifs ont fait évoluer les prix à Metz et dans ses environs. Les maisons avec extérieur ont pris de la valeur. La demande pour ce type de bien a fortement évolué et les prix ont donc tendance à augmenter. Après le premier confinement, les maisons de qualité ont vu leur prix grimper immédiatement de 10 à 15 %. La demande sur les petites maisons en première et deuxième couronne de Metz a aussi beaucoup progressé. Certains acheteurs préfèrent maintenant avoir 20 ou 30 km de trajet pour aller travailler, mais se retrouver dans un bel espace vert une fois chez eux. Pour les appartements, l’évolution des prix est moins sensible. Cela dit, aujourd’hui, une terrasse ou un balcon donne une plus-value certaine à un bien.

« Dans le quartier de la Nouvelle Ville, certains programmes neufs ont atteint 4 000 €/m², un record pour notre région »

Frank Job, gérant de Maurice Job Immeubles

En moyenne, quels sont les délais de transaction sur Metz et dans les environs ?

Nous mettons entre 3 et 6 mois à conclure une vente si le prix est en adéquation avec la réalité du marché. Cependant, tout va dépendre du type de bien. Une maison sur Metz, bien entretenue et affichée au bon prix, va se vendre très rapidement. Nous avons en effet beaucoup de demandes pour les maisons de ville et l’offre est limitée.

Comment se porte le marché de la location à Metz ?

Il n’y a pas eu d’évolution majeure en 2020. De manière générale, les biens en mauvais état ou ceux disposant d’une mauvaise valeur énergétique trouvent difficilement des locataires. Il s’agit d’un constat assez récurrent.

Le prix immobilier à Metz pour un logement ancien est de 2 100 €/m².

Avez-vous des conseils pour une personne qui voudrait vendre ou acheter en Moselle ?

Que ce soit pour investir ou pour de la résidence principale, l’emplacement du bien est le premier élément à prendre en compte. Le secteur de la Nouvelle Ville est un quartier à privilégier. Son emplacement géographique est idéal. Il est en effet possible de se rendre à pied en ville et de rejoindre l’autoroute en moins de trois minutes. La gare ferroviaire quant à elle ne se trouve qu’à 5 minutes. Pour une bonne rentabilité locative, il faudra privilégier un bien ancien.

Quelles sont les perspectives d’évolution du marché en Moselle pour cette année ?

Nous pensons que le marché des maisons de village est amené à beaucoup se développer ces prochains mois. Certains acheteurs ont en effet envie de quitter les centres-villes pour vivre à la campagne et profiter de prix plus bas. La demande pour les terrains progresse également de manière significative. La reprise économique, une fois la crise sanitaire passée, devrait permettre une reprise immobilière.

Image portrait
Image
Frank Job, Gérant de Maurice Job Immeubles
Maurice Job Immeubles, 30 avenue de Nancy, 57000 Metz, France
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

A la une !