Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Publi-communiqué

Assurance-vie : quels supports d’investissement pour développer votre épargne ?

Dans leur très grande majorité, les contrats d’assurance-vie commercialisés en France sont dits « multi-supports ». Les épargnants peuvent donc choisir parmi une gamme diversifiée de supports pour répondre à leurs objectifs : préparer leur retraite, se constituer un complément de revenus grâce aux éventuels intérêts, sécuriser leurs avoirs ou encore essayer de dynamiser le rendement du contrat. Quel que soit votre profil, l’assurance-vie vous permet de profiter de supports d’investissement variés. Sicavonline fait le point sur les options à votre disposition.

Assurance-vie : quels supports d’investissement pour développer votre épargne ?

Sommaire

Investir sur un support en euros ou en unités de compte, quelles différences ?

Deux termes reviennent fréquemment lorsque l’on parle de supports d’investissement en assurance-vie : les fonds euros et les unités de compte (appelées UC). 

Les fonds euros en assurance-vie

Le capital que l’épargnant choisit de placer sur des supports en euros profite d’une garantie. Ce type d’investissement offre donc une grande sécurité. En contrepartie, les rendements sont assez faibles. Les fonds euros proposés par les assureurs sont constitués en grande partie d’obligations d’État et de grandes entreprises. Une faible proportion d’actions et de supports immobiliers peuvent également s’y ajouter.

Les unités de compte dans un contrat d’assurance-vie

Second type de support d’investissement dans un contrat d’assurance-vie : les unités de compte. Contrairement aux fonds euros, le capital de l’épargnant n’est pas garanti, mais offre des perspectives de gain potentiellement plus importantes. Attention, les sommes investies peuvent aussi entraîner des pertes. L’assureur ne s’engage que sur le nombre d’unités de compte et non sur leur valeur. L’épargnant supporte alors seul le risque de perte en capital.

Le risque d’un investissement en unités de compte

Le souhait d’un meilleur rendement s’accompagne d’une prise de risque, les supports en unités de compte présentent un risque de perte en capital. Les montants investis sur les supports en unités de compte ne sont pas garantis, ils sont sujets à des fluctuations à la hausse ou à la baisse dépendant en particulier de l’évolution des marchés financiers. Il est rappelé, en outre, que les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Dans certains cas, l’assureur peut être dans l’impossibilité de procéder à l’investissement ou au désinvestissement de certaines unités de compte. Conformément à la réglementation, il peut donc être amené à suspendre ou restreindre temporairement certaines opérations sur le contrat.

Bon à savoir

Grâce aux fonds ISR (Investissement Socialement Responsable) et ESG (Environnementaux Sociaux et de Gouvernance), il est désormais possible d’associer performance et épargne responsable.

Déclinaisons des supports en unités de compte en assurance-vie

La dénomination « unités de compte » englobe en réalité de nombreux supports d’investissement différents. En voici un extrait : 

  1. Les actions : il s'agit de l'acquisition de parts de capital de sociétés cotées françaises, européennes ou internationales.
  2. Les obligations : les obligations sont des titres qu’émettent les entreprises pour emprunter de l’argent sur les marchés financiers.
  3. Les OPC (Organismes de Placement Collectif) : les portefeuilles d’investissement des OPC peuvent être constitués de fonds euros, d’actions ou encore d’obligations. Dans cette catégorie, on retrouve différentes formules d'investissement : Les OPCVM (Organismes de Placement Collectif de Valeurs Mobilières) pour investir dans des valeurs mobilières (actions, obligations…), les FIA (Fonds d’Investissement Alternatifs) pour les autres actifs tels que l'immobilier, les SICAV (Sociétés d’Investissement à Capital Variable) dont le portefeuille d'investissement est varié (actions, obligations, monétaire…) et les FCP (Fonds Communs de Placement) qui sont généralement spécialisés sur une zone géographique spécifique et/ou un secteur d'activité.
  4. Les SCPI (Sociétés Civiles de Placement Immobilier) : le gestionnaire des SCPI investit et gère des biens immobiliers qu’il met en location en contrepartie de revenus potentiels (principalement des loyers).
  5. Les OPCI (Organismes de Placement Collectif Immobilier) : les sommes investies sont réparties entre immobilier, en majorité, et d’autres valeurs mobilières d’investissement (actions, obligations, etc.) plus liquides.
  6. Les SCI (Sociétés Civiles Immobilières) qui permettent elles aussi d'investir dans l'immobilier au sein d'un contrat d’ assurance-vie. Les SCI familiales permettent de faire de même, pour les membres d'une même famille.
Bon à savoir

Certains supports immobiliers comportent des contraintes en matière d’investissement et de désinvestissement. Pour les supports de type SCPI notamment, la faculté d’arbitrage en sortie peut être limitée pendant plusieurs années à compter de l’investissement sur le support. Il est donc important de bien lire les documents de l’assureur.

L’assurance-vie par Sicavonline : un large éventail de supports d’investissement

En assurance-vie, pour allier, le cas échéant, rentabilité et sérénité, il est possible de diversifier ses investissements. C’est pour cette raison que les contrats commercialisés par Sicavonline incluent fonds euros et unités de compte. Les épargnants peuvent y trouver une grande diversité de supports adaptés à leurs attentes, à leur appétence au risque, à la durée envisagée de leur investissement et au niveau de volatilité qu’ils acceptent grâce à :

  • + de 700 supports en unités de compte sur l’assurance-vie KOMPOZ, dont 20 supports immobiliers ;
  • + de 200 supports en unités de compte sur le contrat FUTURA VIE, dont 14 supports immobiliers.

Sicavonline

Tél. : 01 70 08 08 08.

Village 5 - 50 place de l’Ellipse, 92985, Paris La Défense CEDEX.

Plus de conseils :