Rechercher un article

Nancy : une valeur immobilière sûre

Nancy : une valeur immobilière sûre

Nombreux sont les étudiants, familles et chefs d’entreprise, qui emménagent à Nancy chaque année. Certains vanteront le cadre de vie, d’autres l’incroyable dynamisme de la ville. Entre héritage culturel et modernité, la ville séduit. 

Nancy : une valeur immobilière sûre

Une situation géographique et des infrastructures privilégiées

Située sur l’axe Paris-Strasbourg, à une heure des Vosges, la ville est desservie par une gare centrale et historique datant de 1852 et rénovée en 2007 par l’architecte Jean-Marie Duthilleul. Aéroport international et axes autoroutiers complètent le maillage des transports de la cité.

Une forte attractivité

Avec 106 000 habitants, Nancy est considérée comme une ville moyenne mais particulièrement prisée des étudiants notamment en raison de la diversité et de la qualité des enseignements dispensés. Le volet culturel et festif apparaît également comme un facteur déterminant. Ateliers d’artistes, salles de concerts, festivals, l’offre est alléchante. En effet, 25 % de la population nancéienne a entre 19 et 24 ans.

Les entreprises sont, elles aussi, présentes. Le technopôle Nancy-Brabois en compte près de 300 et génère 15 000 emplois et presque autant d’étudiants. De nombreuses sociétés financières implantent leur siège social dans le chef-lieu de Meurthe et Moselle.

Pour ses actions en faveur des jeunes, son fort engagement dans une politique de développement durable, de lutte contre les nuisances sonores et le mal-logement, la ville attire les familles.

Quelques chiffres sur Nancy

  • 106 000 habitants dont 25 % d'étudiants et 33 % de couples avec enfants.
  • 29 % de la population est propriétaire de son logement.
  • 88 % sont des résidences principales.
  • 43 % des résidences principales comportent une ou deux pièces et 32 % plus de quatre pièces.

Un quartier, une ambiance

Boudonville, Scarpone et Libération, sur les hauteurs de Nancy, ces quartiers offrent une atmosphère sauvage, privilégiant les promenades dans les jardins et les visites culturelles avec l’église Saint-Mansuy ou encore la maison et l’atelier de Jean Prouvé.

Vieille ville, Léopold et Charles III témoignent du passé historique de Nancy. Les quartiers anciens abritaient les lieux de vie des Ducs de Lorraine, dont certains se visitent encore. Le Conservatoire Régional de Musique, la faculté de droit et l’Institut Goethe ainsi que le marché aux fleurs attirent étudiants et touristes toute l’année. Tramway et lignes de bus facilitent la circulation au centre-ville.

Haut du Lièvre, parc des Carrières, et Gentilly sont des quartiers en mutation. Le plan de rénovation urbaine récemment mis en place encourage la démolition de barres d’immeubles construites dans les années 60 et la réfection des habitats les plus vétustes.

Enfin, le quartier Stanislas logeant la Meurthe offre de nombreuses balades et activités aquatiques. De grandes écoles et un espace dédié au cinéma s’y sont installés.

Les prix de l’immobilier Nancéien

En mars dernier, le crédit foncier révélait son analyse sur le marché immobilier de Nancy.  En dépit de la baisse affichée des transactions ces deux dernières années, comptez en moyenne 3 000€ le m2 pour un bien neuf. La gare, Stanislas et Vieille Ville demeurent les quartiers les plus recherchés. De son côté Charles Didier mise sur l’est de la ville pour l'accession à des propriétés plus abordables. Les logements des années 1900-1930 font osciller la fourchette de tarifs entre 1 600 et 1900€ le m2. Courant 2014, le réajustement des prix devrait toucher en priorité l’habitat des années 1950-1970.

La ville de Nancy charme par son histoire, sa nature et son effervescence. Aussi, le marché immobilier de l’ancien est soumis à une contraction des prix tandis que le marché du neuf se maintient à un niveau élevé. Enfin, les projets de réhabilitation menés par la ville engagent de profondes mutations dans des quartiers jusqu’alors peu exploités.

Les points clés à retenir :

  • Une population en pleine croissance.
  • Un parc immobilier très hétérogène en termes d'offres et de prix.
  • Une multiplication de projets de reconversions urbaines.