La location meublée, un bon plan pour le locataire !

La location meublée, un bon plan pour le locataire !

Un logement loué meublé est certes plus cher qu’un logement vide comparable mais il s’avère une solution astucieuse dans bien des cas. A la clé, des économies d’installation et un bail de location beaucoup plus souple.

Louer un appartement meublé présente bien des avantages

Tout dépend bien entendu de votre situation mais si vous êtes un étudiant ou un professionnel ne pensant rester que quelques mois, voire un ou deux ans, dans une ville, la solution de la location meublée est sans doute faite pour vous.

Un logement fonctionnel immédiatement

Louer un meublé, c’est d’abord l’assurance de s’épargner un déménagement trop coûteux. Un logement meublé comprend déjà la literie, une cuisine en état de fonctionnement (plaques de cuisson, réfrigérateur avec au minimum un freezer à défaut d’un congélateur), une table et des chaises, des étagères de rangement et même un dispositif d’occultation des fenêtres dans les chambres à coucher (rideaux ou stores) ! Ainsi, vous éviterez le déménagement du canapé au sixième étage, le matelas qui ne passe pas dans l’ascenseur et surtout l’achat coûteux d’une cuisinière et d’un réfrigérateur alors que vous aviez prévu de rendre le logement dans moins d’un an.

Bon à savoir

Un décret de juillet 2015 stipule qu’un logement meublé doit vous permettre de dormir, manger et vivre convenablement « au regard des exigences de la vie courante ».

Un bail de location d’un an ou de neuf mois pour les étudiants

La durée d’un bail de location pour un logement meublé peut être réduite à un an, contre trois ans pour un logement vide. Elle peut même être réduite à neuf mois si la location concerne un étudiant (le bail sera alors calé sur l’année universitaire). Dans ce cas, le bail n’est pas concerné par le principe de tacite reconduction. Vous devrez automatiquement rendre le logement au bout de neuf mois.

Pourquoi la location meublée est souvent avantageuse pour le locataire

Une location meublée, c'est un préavis d’un mois lors du départ

Dans tous les cas, lorsque que vous aurez décidé de partir, vous bénéficierez d’un préavis réduit à un mois seulement. Ainsi, vous pouvez repartir de ce logement presque aussi rapidement que vous y étiez arrivés. Une grande souplesse bien pratique pour un salarié en mission ponctuelle ou un jeune couple en location qui attend une opportunité avant d’acheter son logement ou qui doit se loger provisoirement en attendant la fin d’un chantier en VEFA par exemple.

Bon à savoir

Sachez que le dépôt de garantie peut atteindre deux mois de loyer hors charges pour un meublé, contre un mois pour un logement vide.

Inconvénient : vous ne pouvez pas personnaliser le logement

Attention, dans un logement meublé, vous devez prendre soin du mobilier fourni car même si les meubles et la décoration ne sont pas à votre goût, vous devrez restituer l’appartement avec les mêmes meubles et la même décoration. Surtout, ne personnalisez pas le logement en remplaçant une commode que vous jugiez vieillotte ou un tableau que vous trouviez de mauvais goût. Dans une location meublée, on ne prend pas ce genre d’initiative. Entretenez également correctement les appareils électriques mis à votre disposition. En cas de panne, ce sera toutefois au propriétaire d’acquitter les frais de réparation ou l’achat d’un nouvel appareil si votre responsabilité n’est pas engagée.

Quid de l'encadrement des loyers ? 

Si vous louez un logement meublé dans une zone où la demande locative excède l’offre, sachez que l’encadrement des loyers s’applique également aux logements meublés dans 28 agglomérations situées en « zone tendue » (sauf à Paris et à Lille, en raison de l’annulation fin 2017 du dispositif par les tribunaux administratifs des deux villes).