Un propriétaire peut-il vous refuser une location à cause de votre chien de catégorie 1 ou 2 ?

Blandine Rochelle
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

La loi dispose qu'un propriétaire ne peut interdire à un locataire la détention d'un animal domestique, à moins qu’il s’agisse d’un chien de catégorie 1 qui est considéré comme dangereux.

Image
Un propriétaire peut-il vous refuser une location à cause de votre chien de catégorie 1 ou 2 ?
Le propriétaire peut vous refuser la location si vous détenez un chien de catégorie 1. © william87
Sommaire

Par principe, on ne peut pas vous refuser une location à cause d’un animal

Dans l’absolu, la loi dispose que tout locataire a le droit de posséder un animal domestique chez lui, lorsqu’il s’agit d’un logement à usage d’habitation. Quel que soit l’animal que vous possédez, vous êtes en droit de l’accueillir librement chez vous, et votre propriétaire bailleur ne peut ni vous refuser la location pour cette raison, ni vous demander de partir du logement à cause de la détention de cet animal. Sachez que les chiens de catégorie 2 qui sont considérés comme des chiens de garde et de défense, ne peuvent pas constituer une exception à ce principe de base. Parmi ces chiens catégorisés, on retrouve notamment les chiens de race Staffordshire ou Amercian Staffordshire terrier, de race Rottweiller et de race Tosa. Soyez quand-même vigilant car deux de ces races de chiens rentrent également dans la catégorie 1.

Bon à savoir

Bien qu’un propriétaire ne puisse pas vous refuser la détention d’un chien, même de catégorie 2, vous restez néanmoins responsable des éventuels dégâts qu’il peut causer, et vous devrez prendre des mesures si des voisins ou le syndic se plaignent des aboiements, des dégradations ou de tout trouble anormal du voisinage dont il est à l’origine.

La location peut vous être refusée si vous détenez un chien de catégorie 1

Si le principe impose le respect à chaque locataire de détenir librement l’animal de son choix, dont un chien, il existe quand-même une exception à cette règle : celle des chiens de catégorie 1, considérés comme des chiens d’attaque et donc, comme des chiens dangereux. Ces chiens sont les chiens de race Staffordshire ou Amercian Staffordshire terrier qui rentrent également dans la catégrie 2, de race Mastiffs et de race Tosa, faisant également partie de la catégorie 2. Si vous détenez un chien qui rentrent dans cette catégorie des chiens dits d’attaque, votre propriétaire sera alors en droit de vous interdire la location de son logement, ou de vous demander d’en partir.

Bon à savoir

Si vous détenez plus d’un certain nombre d’animaux, vous pourrez être requalifié éleveur et vous devrez obtenir des autorisations particulières afin de pouvoir détenir tous vos animaux chez vous.

Location saisonnière : le propriétaire peut interdire tout animal domestique

Le principe est encore différent dans le cas d’une location saisonnière, puisque dans ce cas, le propriétaire peut vous interdire la présence de n’importe quel animal domestique, qu’il s’agisse d’un chien de catégorie 1, d’un chien de catégorie 2 ou d’un chien qui ne rentre dans aucune de ces deux catégories. 

Cet article vous a été utile ?
16
1

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !
Image
Caracol crée des colocations solidaires qui réunissent des jeunes français et étrangers. © Drazen - Adobe Stock
Louer
Caracol est une association créée en 2018, qui a pour objectif d’utiliser les logements vides pour en faire des colocations solidaires, multiculturelles à un prix défiant toute concurrence. Une façon...
Image
La location de résidence secondaire peut être établie pour une courte ou une longue durée. © Davide Angelini - Adobe Stock
Louer
Si vous détenez une résidence secondaire que vous occupez moins de 8 mois dans l’année et que vous souhaitez en retirer des revenus, il est possible de mettre cette résidence secondaire en location...
Image
Mettez en place un contrat de location pour louer votre piscine privée, afin de formaliser votre accord avec le locataire. © Linda Raymond - Getty images
Louer
Durant l’été, nombreux sont ceux qui recherchent des occasions de se rafraîchir. Si vous avez la chance de disposer d’une piscine privée, vous pouvez envisager de la mettre en location, pour arrondir...