Assurance : les indemnités perçues par un propriétaire sont-elles imposables ?

Assurance : les indemnités perçues par un propriétaire sont-elles imposables ?

Lorque qu'un propriétaire loue un logement et qu'il obtient des indemnités suite à un sinitre, la somme perçue peut, dans certains cas, être imposable. Tout dépend de la nature des travaux...

Les indemnités d’assurance peuvent être imposables ! 

Pour être imposables, et constituer des recettes, les indemnités doivent être destinées à financer une charge déductible (dépenses de travaux d’entretien, réparation, amélioration, à l’exclusion des dépenses d’agrandissement).

  • Si au départ du locataire, le propriétaire bailleur doit remettre en état le logement en engageant des dépenses de réparation, les indemnités d’assurance, qui financent des dépenses déductibles par nature, sont imposables.
  • Si le propriétaire perçoit une indemnité, suite à un sinistre, destinée à la reconstruction partielle du logement, la somme encaissée étant destinée à financer des dépenses de travaux non déductibles en tant que telles, elle ne doit pas être ajoutée aux loyers encaissés.

Bon à savoir

Le dépôt de garantie reçu du locataire ne constitue pas, dès son versement, une recette à imposer. Il n’est définitivement acquis par le bailleur que si ce dernier l’utilise pour couvrir éventuellement le montant des loyers impayés, ou pour les frais de remise en état des locaux après le départ du locataire.

2 types de déclaration de revenus pour signifer los loyers perçus

Tout propriétaire bailleur qui encaisse des loyers doit déposer une déclaration de revenus spécifique n° 2044 si les revenus sont soumis à un régime dit réel, soit les inscrire sur la déclaration de revenus n° 2042 si le montant des loyers encaissés n’excédent pas 15 000 €. Les loyers imposables sont ceux encaissés au cours de l’année d’imposition même s’ils se rapportent à une année antérieure. Doivent donc être déclarés, les loyers provenant de la location d’un logement et de ses dépendances, les subventions allouées par l’ANAH, les pas-de-porte et les droits d'entrée versés en plus du loyer, les loyers perçus au titre du droit d'affichage, et les dépenses incombant normalement au propriétaire et mises par convention à la charge des locataires.

Références juridiques

  • BOI-RFPI-BASE-10-20-20140113
  • BOI-RFPI-BASE-10-10-20140214

La rédaction vous conseille :

Seloger est noté 7,1/10 selon 270 avis clients Avis-Vérifiés