La stratégie à adopter pour vendre votre logement vite et au meilleur prix

La stratégie à adopter pour vendre votre logement vite et au meilleur prix

Vendre rapidement et à bon prix son logement n'est pas toujours chose facile. Pour mettre toutes les chances de votre côté, découvrez les conseils pour mener à bien votre vente.

Pour éviter de perdre du temps, ne surestimez pas votre bien immobilier

L'estimation d'un bien est un exercice difficile tant il y a de critères à prendre en compte : l'emplacement, l'étage, l'état du logement, les performances énergétiques, les parties communes de l'immeuble dans le cas d'un appartement, etc. Et l'importance de cette étape n'est pas à négliger car, dans le cas d'une surestimation de la valeur du bien, la vente peut s'éterniser et un logement disponible depuis trop longtemps peut susciter la méfiance des acheteurs. D'ailleurs, en règle générale, un bien surévalué trouve preneur à un prix inférieur à celui qui aurait pu être obtenu si l'estimation initiale avait été correcte. Pour limiter les risques, il est préférable de recourir à des professionnels qui connaissent le secteur et peuvent présenter une étude comparative du marché.

Bon à savoir

Pour obtenir immédiatement une estimation de la valeur de votre bien, rendez-vous sur estimation-immobiliere

Déclenchez un coup de cœur en mettant en valeur votre intérieur

Pour que votre bien se démarque et séduise un maximum d'acquéreurs potentiels, mieux vaut soigner sa présentation, notamment grâce au home staging. Il s'agit de valoriser ce que l'acquéreur est susceptible de rechercher : les volumes, la circulation dans l'espace ou encore la luminosité. Le home staging favorise le coup de cœur et peut déclencher l'acte d'achat, avec un coût estimé entre 1 et 4 % de la valeur du bien, selon le nombre d'heures qui lui sont dédiées. Aussi, dépersonnalisez votre logement en mettant de côté vos meubles encombrants, bibelots, et autres photos de famille. Il est primordial que le visiteur soit à l'aise et puisse se projeter dans votre logement.

Bon à savoir

Contrairement à ce que l'on peut penser, le home staging n'est pas forcément synonyme de travaux. Quelques aménagements légers peuvent suffire.

Préparez les diagnostics immobiliers pour rassurer l'acheteur

Lors d'une vente, vous devez obligatoirement fournir un dossier de diagnostic technique (DDT) à l'acquéreur. Ce document lui permet de se rensigner sur l'état du bien et d'investir en connaissance de cause. Les diagnostics compris dans le DDT ne sont pas systématiquement obligatoires et dépendent de plusieurs critères (type de bien, localisation, date de construction, etc.) :

  • Le diagnostic amiante concerne les biens construits avant le 1er juillet 1997 et mentionne la présence ou non de matériaux ou produits contenant de l'amiante.
  • Le diagnostic plomb concerne les biens construits avant le 1er janvier 1949 et fait état d'un risque d'exposition au plomb.
  • Le diagnostic termites concerne les biens dans les zones à risques définies par arrêté préfectoral ou municipal et fait état de la présence de termites.
  • Le diagnostic de performance énergétique concerne les biens avec un chauffage collectif ou individuel et évalue la consommation d'énergie et l'impact sur les émissions de gaz à effet de serre.
  • Les diagnostics gaz et électricité concernent les biens disposant d'une installation de gaz et d'une installation électrique de plus de 15 ans, et renseignent sur l'état de ces équipements.

Le métrage en Loi Carrez ne fait pas partie du DTT mais est également obligatoire. Ce diagnostic détermine la surface habitable et concerne toutes les ventes de logements en copropriété d'une surface égale ou supérieure à 8 m².

Bon à savoir

Il peut être tentant de gérer soi-même la vente d'un bien immobilier lorsque l'on sait qu'une commission d'agence s'élève en moyenne entre 4 et 7 % du prix de vente. Cependant, l'expertise de professionnels vous permet souvent de vendre plus rapidement et à un meilleur prix.

La rédaction vous conseille :