À Brest, la hausse des prix immobiliers ne s’essouffle pas : + 12,5 % sur 1 an

16 mar 2022
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Alors que la croissance des prix ralentit dans la plupart des métropoles hexagonales, c'est loin d'être le cas à Brest. Sur les 12 derniers mois, le prix de vente moyen augmente même de 12,5 % dans la cité du Ponant.

Image
Vue sur Penfeld, à Brest.
A Brest, la croissance des prix a repris de la vigueur depuis l’été dernier. © phil35m

Sommaire

La hausse des prix touche toute la métropole brestoise

Au cœur d’une métropole de plus de 210 000 habitants, la première de l’Ouest breton, Brest est une ville dynamique et universitaire, particulièrement marquée par son passé maritime. En ce début d’année, la cité du Ponant se démarque de la plupart des métropoles de l’Hexagone par le fort rythme de croissance des prix de vente de ses logements. En effet, alors que la hausse des prix signés dans l'ancien ralentit, en particulier dans les grandes villes (+ 1,6 % sur 1 an à Lyon, + 1 % à Bordeaux…), le Baromètre LPI-SeLoger nous apprend que la hausse annuelle atteint 12,5 % sur 1 an à Brest.

La progression des prix brestois, qui a repris de la vigueur depuis l’été dernier, semble donc loin de s’essouffler. Aujourd’hui, le prix immobilier à Brest atteint 2 305 €/m² dans l'ancien. Précisons que la croissance des prix touche l’ensemble de la métropole brestoise, où la hausse annuelle atteint 12,9 %. Le prix moyen d’un appartement ancien s’y élève désormais à 2 303 €/m².

Image
Chiffres clés de l'immobilier à Brest.
Les chiffres clés de l'immobilier brestois. © SeLoger

Brest est l’une des métropoles les moins chères de Bretagne

Si les prix de vente brestois continuent d’augmenter à un rythme rapide, ils demeurent tout de même accessibles par rapport aux autres grandes villes bretonnes. Ainsi, parmi les métropoles bretonnes passées au crible par le baromètre LPI-SeLoger, seule la ville de Quimper affiche un prix de vente moins élevé que Brest. Dans la capitale de la Cornouaille, le prix de vente signé d’un appartement ancien atteint 1 890 €/m², en moyenne (+ 2,1 % sur 1 an).

À Lorient, le prix moyen est légèrement supérieur à celui constaté à Brest. Il s'élève à 2 400 €/m² (+ 6,9 % sur 1 an). Enfin, à Vannes et Rennes, les prix dans l'ancien atteignent des sommets : il faut compter 4 024 €/m² à Rennes (+ 6,3 % sur 1 an) et 3 865 €/m² dans la cité des Vénètes, où les prix immobiliers continuent leur accession fulgurante : + 18,7 % sur 1 an.

Quels sont les prix immobiliers autour de Brest ?

Ville Prix/m²
Plouzané 2 215 €
Guilers 2 372 €
Bohars 2 391 €
Milizac 2 184 €
Bourg-Blanc 2 042 €
Guesnou 2 449 €
Guipavas 2 322 €

Source : SeLoger

Les prix des appartements anciens sont en hausse dans 93 % des villes de plus de 50 000 habitants.

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
French

A la une !