La Rochelle hausse son niveau de prix immobilier : + 8,4 % en 1 an

En termes d’attractivité immobilière, La Rochelle n’a décidément rien à envier aux deux locomotives du marché de la Côte Atlantique que sont Nantes et Bordeaux. Dans celle que les Anglais surnomment la « Ville Blanche », la demande est soutenue, la pénurie de logements guette et les prix flambent !

La Rochelle : un marché immobilier florissant

Alors que la hausse des prix tend à se tasser à Bordeaux ou encore à Nantes, elle prend une ampleur considérable à La Rochelle. Selon les données récoltées par le baromètre LPI-SeLoger, le prix immobilier à La Rochelle décolle littéralement. Jugez plutôt, acheter un appartement dans la préfecture de la Charente-Maritime coûte actuellement 8,4 % plus cher qu’il y a un an ! « La demande ne cesse de s’intensifier depuis l’ouverture de la LGV Tours-Bordeaux, en juillet 2017 » explique Élodie Jourand, mandataire immobilier indépendant IAD. La Rochelle n’étant plus qu’à 2 heures 30 de la capitale, les Parisiens/Franciliens se sont littéralement pris de passion pour la pierre rochelaise. À une clientèle locale s’est ainsi substituée une clientèle majoritairement parisienne.

la rochelle immobilier indicateur seloger

Ex-Parisiens, néo-Rochelais

Fuyant des prix immobiliers devenus inabordables à Paris et en région parisienne, de plus en plus de candidats-acquéreurs se tournent vers des marchés plus accessibles, dont celui de La Rochelle. « Parmi mes clients, je compte des Parisiens qui ont été mutés ou qui font du télétravail trois jours par semaine à La Rochelle ». Des retraités disposant d’un bon pouvoir d’achat viennent également grossir le flot des nouveaux arrivants. « Après avoir vendu leur pavillon en région parisienne, ils viennent s’installer à la Rochelle » explique Élodie Jourand.

Bon à savoir

À La Rochelle, dans l'ancien, un appartement coûte 3 722 €/m² (Source : LPI-SeLoger).

Les prix des logements vont de 2 500 € à 6 000 €/m²

À l’image du marché parisien, le marché immobilier rochelais est sous tension. Le faible renouvellement de l’offre auquel se superpose une forte poussée de la demande n’a pas manqué de déséquilibrer le marché immobilier. « Dans les quartiers les plus prisés, les biens en vente se font de plus en plus rares » constate Élodie Jourand. Rien d’étonnant, donc, à ce que, boostés par la pénurie, les prix des logements prennent de la hauteur à La Rochelle. Les chiffres recueillis par le baromètre LPI-SeLoger font ainsi état d’un prix moyen au m² de 3 722 €. « Le prix d’un bien dépend de son état et de son emplacement mais globalement, la fourchette de prix peut aller de 2 500 € du m² dans le quartier de Mireuil à 6 000 € m² dans celui de La Genette ».

la rochelle
La Grosse Horloge est à la Rochelle ce que la Tour Eiffel est à Paris : emblématique ! © Tilio et Paolo

Bon à savoir

À La Rochelle, un bien immobilier trouve preneur, en moyenne, en 101 jours (Source : Seloger).

À partir de 110 000 € pour un studio

La pénurie de logements pèse sur le marché immobilier rochelais et pourrait contribuer à faire s'accélérer encore la hausse des prix. Pour un studio d’une vingtaine de m², le « prix peut démarrer à partir de 110 000/120 000 € » explique Élodie Jourand, mandataire immobilier indépendant IAD. « Pour un T2, comptez de 150 000 à 180 000 € s’il est situé dans l’hyper-centre et de 130 000 à 150 000 s’il est excentré ». Si c’est d’un appartement familial dont vous comptez faire l’acquisition, sachez qu’il devrait vous en coûter « entre 400 000 et 450 000 € pour un bien de 80 m² ». Quant aux maisons et/ou aux échoppes, leur rareté fait que leurs prix s’envolent dans le péricentre. « Dans le quartier Lafond, il est possible de s’offrir une maison de 100 m² pour un budget d’environ 380 000 € ».

Les quartiers de l’hyper-centre, du Marché et de la Genette sont des valeurs sûres

Le centre historique de la Rochelle et les quartiers limitrophes (La Genette, La Porte Royale, Marché, place de Verdun, Fétilly, La Trompette) sont particulièrement convoités par les acquéreurs. Dans ces secteurs, les prix des logements se situent par conséquent dans la fourchette haute du marché rochelais. « Entre 4 000 et 6 000 du m² » précise Élodie Jourand. Les quartiers des Minimes et de Tasdon sont également très appréciés. Le premier pour sa proximité avec l’université, le second pour son côté « village » et parce qu’il permet de se rendre rapidement à la gare. « Lafond, Port-Neuf et Beauregard prennent également de la valeur. Ce sont des quartiers qui évoluent dans le bon sens ». En termes de prix, les quartiers de Mireuil et de Belair sont, quant à eux, dans la fourchette basse. « Autour de 2 500 € du m² » précise Élodie Jourand. « Mais la hausse des prix se répand dans toute La Rochelle et même dans ces secteurs pourtant moins demandés, les biens viennent à manquer… ».

376 021 €

C'est le budget moyen pour l'achat d'un logement - ancien - à La Rochelle (Source : SeLoger). 

Aytré, Lagord, Puilboreau... Un marché périphérique actif

L’augmentation du prix de l’immobilier rochelais pousse les ménages, en quête d’un logement, à étendre le périmètre de leurs recherches au-delà des limites de la ville. « Sur la marché rochelais, il y a désormais davantage de secundo que de primo-accédants » observe Élodie Jourand. Bien que les prix y soient élevés, la 1ère couronne (Aytré, Lagord, Puilboreau, Périgny) est très prisée. « Pour une maison à Périgny, il faut compter aux alentours de 3 500 € du m² ». Ce n’est qu’à partir d’1/4 d’heure en voiture du centre-ville que les prix des biens redeviennent plus accessibles. Pour autant, même en périphérie de La Rochelle, le marché se tend et la hausse de la demande que l’on constate intra-muros se déplace rapidement sur les communes avoisinantes, y provoquant - par un effet cascadant - une hausse des prix.

port la rochelle
S'il est un surnom qui va comme un gant à la Rochelle, c'est bien celui de Porte Océane. © Marcin Jucha

Les investisseurs lorgnent sur La Pallice

Si le quartier - étudiant - des Minimes fait les yeux doux aux investisseurs, son niveau de prix - élevé - risque d’entamer le rendement locatif escompté. Pour optimiser la rentabilité de son investissement, un acheteur aura plutôt intérêt à prospecter du côté du quartier de La Pallice, voire de Mireuil. « La partie de Mireuil qui longe le secteur de Rossignolette permet de s’appuyer sur une forte demande locative et de dégager un rendement intéressant » explique Élodie Jourand. « Le m² y coûtant moins cher que dans l’hyper-centre, le ratio prix/loyer y sera meilleur ». Dont acte.

Combien devez-vous gagner pour acheter un appartement à La Rochelle ?

  • Prix du bien (hors frais de notaire et d'agence) : 376 021​ € (Source : SeLoger) 
  • Montant total de l'acquisition (frais de notaire et d'agence inclus) : 430 505​ €
  • Mensualité du crédit sur 20 ans : 2 200​ € (au taux de 1,47 %)
  • Revenu minimal : environ 6 600 € par mois.

Quels sont les prix dans les communes proches de La Rochelle ?

Commune Prix au m2
Périgny 2 904 €
L'Houmeau 2 869 €
Lagord 2 793 €
Puilboreau 2 778 €
Aytré 2 721 €