Rechercher un article

Pour un achat, les Français préfèrent les logements de petite surface

Pour un achat, les Français préfèrent les logements de petite surface

Les agents immobiliers sont formels, les acheteurs sont de retour. Les choix se resserrent sur les petites surfaces : les studios, les 2 pièces, et les maisons avec 2 chambres.

Pour un achat, les Français préfèrent les logements de petite surface

Hausse générale de la demande immobilière

Le début de l'année a offert des conditions particulièrement favorables à l'achat (taux de crédit attractifs, prix qui se stabilisent,...) : les Français en ont profité pour concrétiser leurs projets. Ainsi, la demande immobilière est à la hausse de 6 % au premier semestre 2015 en moyenne nationale, assure Laforêt. Cette demande est particulièrement significative en Ile-de-France, où la hausse titille « la barre des 10 % ». Paris affiche aussi de jolis scores, avec 3 % d'acheteurs supplémentaires sur un an. Ce constat recoupe celui de Guy Hoquet, qui évoque une croissance de 23 % des visites de biens et de 14 % des projets d’achat sur l’ensemble du territoire.

Les prix de l'immobilier en France

Les prix, constatée sur les 3 derniers mois par le baromètre LPI-SeLoger, sont en hausse. Comptez 3 524 €/m² pour un appartement ancien et 2 996 €/m² pour une maison.

Les petites surfaces sont plébiscitées

Si la demande repart à la hausse, le choix des acheteurs se porte quand même sur des biens de petite taille : les studios et 2 pièces représentent 55 % des achats d'appartements, tandis que pour les maisons, ce sont les 2 chambres qui font 45 % des ventes, selon le réseau Laforêt. A ce phénomène une explication : les conditions de crédit restent très favorables depuis un an, ce qui a permis à la part des primo-accédants de remonter de 4 % sur un an, explique Century 21. Selon Guy Hoquet, les primo-accédants représentent désormais 35 % des transactions immobilières, alors qu'ils ne représentaient que 30 % sur marché en 2013. Il faudra donc veiller de près à la hausse des taux et aux conséquences sur un éventuel tassement de la demande…

La rédaction vous conseille :