La vente de logements neufs a chuté en 2020 !

Blandine Rochelle 05 mar 2021
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Les promoteurs ont vendu 25 % de logements neufs en moins en 2020 par rapport à 2019. Une conséquence des confinements et plus globalement de la crise sanitaire qui a frappé le pays dès le début de l’année dernière, même si cette baisse est constante depuis déjà 3 ans.

Image
La vente de logements neufs a chuté en 2020 !
La baisse des ventes de logements neufs a débuté il y a 3 ans. © ewg3D
Sommaire

Une baisse d’un quart des ventes de logements neufs

La FPI (fédération des promoteurs immobiliers) a annoncé que les chiffres des ventes de logements neufs pour l’année 2020 ont été comptabilisé et la baisse est drastique et significative. Pour l’ensemble des ventes, la FPI a relevé une baisse de 25 % des ventes par les promoteurs immobiliers sur toute l’année. Ces derniers ont ainsi commercialisé 128 000 logements, soit près de 40 000 logements de moins que l'année passée. La fédération redoute ainsi une crise durable, relevant qu’il faut « revenir 5 ans en arrière pour trouver un niveau aussi faible. » En cause ? La crise sanitaire qui frappe le pays depuis le premier trimestre 2020 et dont les 4 mois de confinement totalisés sur l’année ainsi que les mesures sanitaires, ont nécessité le ralentissement voire l’arrêt des activités, la fermeture des bureaux de vente, l’annulation de conclusions de contrats, etc. De plus, la FPI indique également que les contraintes réglementaires imposées par l’Etat ont entraîné un surcoût au niveau national et que les élus locaux sont devenus plus réservés dans la délivrance de permis de construire.

Les logements neufs donnent accès au PTZ pour les primo-accédants et sont éligibles à la loi Pinel dans certains secteurs pour les investisseurs.

Les ventes aux particuliers ont baissé d’un tiers

Si la baisse des ventes de logements neufs a été nette en 2020, c’est bien celle des ventes aux particuliers qui a été la plus radicale, avec une chute de pas moins d’un tiers des ventes sur l’ensemble de l’année. La FPI se dit ainsi préoccupée, d’autant que les ventes en bloc notamment aux investisseurs institutionnels, ont, quant à elles, augmenté de 7,2 % dans le même temps.

La fédération précise également qu’aucun « effet de rattrapage et encore moins de reprise, n’a été constaté » au dernier trimestre. La présidence de la FPI, Alexandra François-Cuxac, estime que « la crise est là, elle est violente, structurelle et durable. »

Logements neufs : le nombre de ventes en baisse depuis 3 ans

Si la crise sanitaire a aggravé et accentué la baisse des ventes de logements neufs, la crise est bel et bien antérieure à l’arrivée du Covid et du premier confinement. En réalité, le nombre de ventes de ces logements par les promoteurs ne cesse de baisser depuis déjà 3 ans et il a déjà baissé d’un quart sur cette période. Pascal Boulanger, vice-président de la FPI, indique que le principal « verrou » qui doit être levé est celui qui est mis par les « maires écologiques » élus en 2020. Il considère que ces derniers « ont freiné » la délivrance de permis de construire et il observe que d’autres élus qui « anticipent » une attitude de rejet de l’électorat ont également suivi ce mouvement.

La FPI incite l’Etat, les collectivités locales et les professionnels à travailler ensemble pour faire redémarrer la construction, sous peine de constater, dans moins d’un an, « un marché très atone, avec des prix très élevés, élitiste et avec un mouvement de HLM qui sera toujours plus à la peine et des élus qui seront au pied du mur. »

Les réservations de logements neufs sur l’année 2020 a subi une baisse de 31,5 % par rapport à 2019.

Cet article vous a été utile ?

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !
Image
Les seuils de revenus pour être éligible au PTZ ont été révisés au 1er avril 2024, et une 4e tranche a été créée pour rendre davantage de ménages éligibles. © CHUNYIP WONG - Getty images
France
Le PTZ - qui soutient l’accession à la propriété des primo-accédants - a été assoupli au 1er avril 2024. Ce prêt accordé sans intérêt d’emprunt évolue, avec des conditions d’accès assouplies et des...
Image
Les ventes de cuisines se ont diminué de -6,9 % sur l'année 2023, après une hausse importante de +19,5 % en 2021. © sheilasay - Getty images
France
Les ventes de cuisines se sont effondrées en 2023, avec une baisse de près de 7 % des ventes sur l’année. Dans un contexte de baisse du pouvoir d’achat immobilier et d'appétence pour le « do it...