Publi-communiqué

Assurance habitation : comment se protéger contre les incendies ?

Louis Duchesne 24 nov 2023
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Environ 250 000 incendies domestiques se produisent chaque année (Source : Ministère de l’Intérieur), soit en moyenne un départ de feu toutes les deux minutes. Ces sinistres, aux conséquences parfois dramatiques, pourraient bien souvent être évités ou contenus en adoptant les bons gestes. Comment vous protéger contre le risque d’incendie et bien vous assurer ? On vous répond.

Image
Les détecteurs de fumée aux abonnés absents
Voici la marche à suivre pour bénéficier de la meilleure protection au cas où vous seriez victime d'un incendie. © Getty
Sommaire

En installant des détecteurs autonomes avertisseurs de fumée

L’installation de détecteurs autonomes avertisseurs de fumée (DAAF) est la première étape incontournable d’une réduction des risques d’incendie. Il s’agit en outre d’une obligation légale dans l’ensemble des logements depuis le 8 mars 2015.

Ces petits dispositifs sont conçus pour détecter rapidement la fumée, et signaler ainsi le départ d’un incendie potentiel. Leur installation doit obéir à quelques règles :

  • Vérifiez la présence sur l’étiquette de la certification CE et de la norme NF EN 14604.
  • Placez au moins un DAAF à l’étage, en hauteur, dans un couloir ou une zone de passage. 
  • Vérifiez périodiquement que vos DAAF fonctionnent correctement en appuyant sur le bouton de test. Remplacez les piles au moins une fois par an.

En surveillant vos appareils de cuisson

La cuisine reste l’une des principales sources d’incendies domestiques. Les appareils de cuisson, comme les cuisinières et les fours, ainsi que les huiles de cuisson, peuvent provoquer des incendies si vous ne faites pas preuve d’une prudence suffisante. 

  • Ne laissez jamais vos appareils de cuisson sans surveillance. Évitez les distractions et restez vigilant.
  • Les résidus de graisse et d’aliments dans le four et sur les plaques de cuisson constituent autant de risques potentiels de combustion. Nettoyez régulièrement vos outils de cuisson.
  • Il convient de se montrer particulièrement vigilant si vous chauffez de l’huile, par exemple pour une friteuse. Gardez le couvercle à portée de main pour étouffer les flammes en cas de besoin. 

Prévoyez un petit extincteur facilement accessible

L’installation d’un extincteur peut s’avérer cruciale en cas d’urgence. Pour un usage domestique, privilégiez un modèle à mousse plutôt qu’à poudre. Les modèles premier prix démarrent à partir de 25 ou 30 € à peine, et ils pourraient sauver votre habitation d’un sinistre majeur.

En entretenant vos installations électriques et de chauffage

Un câblage électrique défectueux ou un mauvais entretien des systèmes de chauffage sont d’autres facteurs de risque pour les incendies domestiques. Pour rappel, les foyers équipés de chaudières au gaz, fioul, bois ou charbon d’une puissance comprise entre 4 et 400 kW sont soumis à une obligation de révision annuelle.

Il n’existe pas une disposition similaire pour l’installation électrique du logement. Dans le cadre d’une location, toutefois, le propriétaire est tenu de mettre à disposition du locataire un système électrique ne représentant pas un danger pour l’occupant. Le cas échéant, il devra procéder à la révision complète de l’installation dans le respect de la norme NF C 15-100. Cela inclut par exemple :

  • Un système différentiel de sensibilité adapté à la mise à la terre.
  • Un dispositif de protection contre les surintensités.
  • La protection adéquate des fils conducteurs, sans aucun câble électrique dénudé.
  • Une liaison équipotentielle pour les pièces d’eau.

En adoptant les bons gestes de prudence au quotidien

La sécurité incendie ne se limite pas à des mesures préventives : elle implique également une sensibilisation quotidienne à la sécurité ! 

  • Éteignez toujours les appareils électriques, les bougies ou encore les radiateurs d’appoint lorsque vous quittez une pièce.
  • Rangez les produits dangereux et inflammables, comme l’alcool à brûler, les allumettes et les briquets, dans des endroits sûrs, loin de toute source de chaleur et hors d’accès des enfants.
  • Ne laissez jamais des bougies allumées sans surveillance. Éloignez-les par ailleurs des objets inflammables, comme les rideaux.

En souscrivant une assurance habitation complète et protectrice

Le choix d’une assurance habitation protectrice jouera aussi un grand rôle pour votre sérénité au quotidien. La garantie incendie et attentat fait certes partie des clauses de base dans toutes les formules du marché, mais la qualité de la protection apportée ne se vaut pas forcément d’un contrat à un autre. Prêtez tout particulièrement attention :

  • au plafond d’indemnisation, qui doit être au moins égal à la valeur combinée de votre bien immobilier et de vos effets personnels; 
  • et au montant de la franchise applicable en cas de sinistre.

Pour rappel, la garantie couvre non seulement les dégâts causés par un départ de feu accidentel, mais aussi par :

  • les fumées de combustion dégagées lors de l’incendie;
  • une explosion (par exemple suite à une fuite de gaz) ou une implosion;
  • L’intervention des services de secours.

L’incendie est l’un des risques les plus sérieux pesant sur l’intégrité d’un logement et celle de ses occupants. N’hésitez pas à multiplier les mesures préventives et de vigilance au quotidien ! Une assurance habitation de bonne qualité sera également indispensable pour bénéficier d’une indemnisation complète.

Estimez gratuitement votre bien en 2 min
Cet article vous a été utile ?

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !