Comment bien calculer son budget pour un achat immobilier ?

Comment bien calculer son budget pour un achat immobilier ?

Avant de vous lancer dans l’achat d’un bien immobilier, il est essentiel de déterminer tout ce que vous aurez à payer. Quels sont donc les frais à prendre en compte pour déterminer votre budget d'acquisition ?

Prenez en compte les frais liés à l'acquisition du bien immobilier

En dehors du prix du bien en lui-même, un achat immobilier est accompagné de frais divers. Il faut notamment prendre en compte les frais d’acquisition, notamment les frais d’agence (ou honoraires), qui sont librement fixés et représentent généralement entre 3 et 10 % du prix du bien. De leur côté, les droits de mutation ou frais de notaire représentent généralement 8 % du prix de vente dans l’ancien, et 3 % dans le neuf. Ils comprennent les émoluments du notaire ainsi que d’autres taxes diverses perçues au profit de l’Etat et des collectivités territoriales. Par ailleurs, une fois le bien immobilier trouvé, vérifiez que le prix est conforme au marché. Dans le cas contraire, prenez le temps de négocier, en particulier si des travaux sont à prévoir. Dans ce cadre, le DPE (diagnostic de performance énergétique) est à prendre en compte. En effet, une passoire énergétique (classe E ou F) engendrera d’importants travaux d’isolation, avec une note salée à la clé. N’oubliez pas non plus les frais de déménagement, qui pourront représenter une part non négligeable de votre budget.

Vidéo : les frais à intégrer dans le calcul de votre budget

Renseignez-vous sur les charges de copropriété 

Dans le cas de l’achat d’un appartement, pensez à intégrer les charges de copropriété dans votre budget : elles représentent entre 1,5 et 2 mois de loyer.

Ne pas négliger les frais liés à l'emprunt immobilier

Pour votre achat immobilier, si vous devez passer par un crédit (comme la majorité des acheteurs), il ne faut pas négliger les frais liés à l'emprunt tels que les frais de garantie (caution ou hypothèque) ou encore les coûts liés à l'assurance emprunteur. Pour cette dernière, vous devrez choisir entre l'assurance groupe et la délégation. L'assurance groupe est un contrat à tarif unique négocié, tandis que la délégation est un contrat individuel dont le tarif est calculé en fonction du profil de l'emprunteur. Un emprunt immobilier s’accompagne également de frais de dossier de financement. En effet, outre les mensualités à payer, l’établissement prêteur va sûrement vous facturer la constitution du dossier. Un coût libre qui correspond généralement à 1 % du montant du prêt octroyé. Par ailleurs, connaître votre capacité d’emprunt au préalable vous permettra d'affiner votre projet immobilier. Gardez à l’esprit que votre taux d'endettement ne doit pas dépasser 30 % de vos revenus nets mensuels. Par sécurité, retirez 10 % de votre capacité d'emprunt afin de prendre en compte les frais d'acquisition.

Achat immobilier : pensez à la taxe foncière

Au moment de la vente, il vous sera demandé votre quote-part de la taxe foncière pour l’année en cours. Calculée sur le montant de l’année précédente, elle sera régularisée par la suite.