« Dans le 1er arrondissement de Lyon, les prix immobiliers augmentent beaucoup »

04 avr 2022
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Le 1er arrondissement de Lyon et plus particulièrement le quartier des pentes de la Croix-Rousse ont attiré de nombreux acheteurs parisiens tout au long de la crise sanitaire. Jérôme Blache, directeur de Rhône Transactions, témoigne du charme typique du secteur.

Image
croix-rousse-lyon-seloger
Les Pentes de la Croix-Rousse, un quartier piéton aux artères escarpées du centre de Lyon. © Sander van der Werf – Shutterstock

Quels sont les secteurs, dans le 1er arrondissement de Lyon, privilégiés par les acheteurs ?

Nous rencontrons beaucoup d’investisseurs et de particuliers originaires de la région parisienne. Depuis le début de la crise sanitaire, nombre d’entre eux ont souhaité déménager dans une ville plus petite, à taille humaine. Lyon propose des prestations similaires à celles de Paris et se révèle tout aussi dynamique que la capitale. Auparavant, j’aurais dit que le quartier des pentes de la Croix-Rousse était le quartier le plus prisé de notre clientèle, car il était le plus accessible en termes de prix, sauf que ce n’est plus vrai aujourd’hui. L’ensemble s’est considérablement lissé. Globalement, ce sont tous les biens situés sur la place des Terreaux et dans les environs de l’Opéra qui connaissent le plus fort engouement. Ils offrent, en effet, un accès direct aux commerces et aux transports en commun. Tout se situe vraiment à proximité, le vieux Lyon sur la presqu’île jouit d’une localisation très centrale pour rayonner dans toute la ville.

Quel bilan pour le marché immobilier de votre secteur ?

Notre chiffre d’affaires est revenu à celui qu’il était en 2018, l’année s’est donc plutôt très bien déroulée. Nous avons connu de belles augmentations, de l’ordre de 15 % durant la crise sanitaire. Tout au long de l’année, nous avons vraiment observé que les studios et les appartements de type T2 se sont le mieux vendus, malgré les problèmes de stationnement que nous connaissons dans le 1er arrondissement.

Quelles ont été les conséquences de la crise sanitaire sur votre activité ?

En raison des confinements, il a, évidemment, été impossible de faire de la prospection sur le terrain pendant quelques mois. Cela a rendu très difficile la prise de mandat et la rencontre avec les clients vendeurs. Les transactions ont donc été un peu freinées, mais cela n’a pas duré longtemps. À la sortie des confinements, les acheteurs et les vendeurs étaient plus présents que jamais et le retard a été rattrapé.

Quelles sont les perspectives d’évolution pour le marché immobilier du 1er arrondissement de Lyon ?

Aujourd’hui, nous sommes en pleine période de recrutement, nous manquons de personnel sur le secteur. Nous souhaitons maintenir notre chiffre d’affaires et gardons, évidemment, bien à l’esprit qu’il y a un peu moins de biens sur le marché. C’est pour cela que nous avons besoin de professionnels du secteur, afin de pouvoir être sur le terrain et faire plus de prospection.

Y a-t-il des projets de construction qui pourraient dynamiser cet arrondissement ?

Non, le vieux Lyon ne peut pas accueillir de nouvelles constructions. Il ne peut s’agir que de travaux de rénovation, mais absolument plus de divisions en raison d’un arrêté déposé par la mairie.

Quel conseil donneriez-vous à une personne ayant le projet d’acheter dans le 1er arrondissement lyonnais ?

Notre secteur est très dynamique et très attrayant, il faut donc savoir se montrer réactif lors de ses recherches. De façon générale, je pense qu’il est toujours bon de rappeler qu’il est important de s’attarder sur l’état général du bien avant de prendre toute décision.

Estimer gratuitement votre bien en 2 min
Image portrait
Image
silhouette homme pour ITV ©Logic-immo
Jérôme Blache
Rhône Transactions, 19 Place Tolozan, 69001 Lyon 1er
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils

A la une !