« Le marché immobilier de Rouen et de sa grande couronne ralentit légèrement »

24 nov 2022
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Depuis la crise sanitaire, les acquéreurs restent nombreux à rechercher un bien dans la grande couronne rouennaise. Clément Cornu, responsable commercial, chez Bias Immobilier, le constate chaque jour et nous éclaire sur les spécificités de ce marché prisé.

Image
maison-peripherie-rouennaise-seloger
À mi-chemin entre Paris et la côte normande, Rouen et sa périphérie sont de plus en plus plébiscitées. © François Boizot – Shutterstock

Que dire du marché immobilier de Rouen et de sa périphérie ?

Nous sommes sur un secteur très attractif avec une situation géographique idéale entre Paris et la côte normande. Nous y réalisons environ 700 transactions par an ce qui témoigne du fort dynamisme du marché. Cependant, au deuxième semestre, nous constatons un léger ralentissement de notre activité accompagné d’une stagnation des prix. Cela s’explique notamment par les difficultés rencontrées par les acheteurs pour emprunter en lien avec le taux d’usure et à la hausse des taux d’intérêt.

Quel est le profil de votre clientèle ?

Il n’y a pas réellement de profil type d’acquéreurs sur Rouen et sa périphérie. Nous avons affaire aussi bien à des primo-accédants qu'à des investisseurs chevronnés. Depuis la crise sanitaire, la présence des Parisiens sur le marché rouennais s’est renforcée.

Quels sont les secteurs les plus recherchés ?

La demande est particulièrement forte dans les villes situées sur le plateau nord et sur la rive droite rouennaise. À ce titre, les acquéreurs plébiscitent les quartiers Jouvenet et de la gare. Les familles privilégient également les villes qui se trouvent à une vingtaine de kilomètres de Rouen. Elles ont l’avantage d’offrir des logements spacieux avec un espace extérieur tout en restant proches de la capitale normande.

Quel budget prévoir pour acheter à Rouen et dans ses environs ?

Pour devenir propriétaire d’un studio, il faut compter autour de 80 000 €. Les appartements F2 se vendent autour de 110 000 € et les F3, en moyenne, à 140 000 €. Pour acheter un F4, le budget à prévoir est aux alentours de 170 000 €. Pour ce qui est des maisons, le prix moyen s’établit autour de 200 000 €, mais il faut plutôt prévoir 500 000 € pour les demeures les plus prestigieuses.

En moyenne, le prix immobilier à Rouen est de 2 856 €/m².

En combien de temps un bien trouve-t-il preneur ?

Les délais se sont considérablement raccourcis au lendemain des différentes périodes de confinement. Il faut actuellement prévoir un délai moyen d’un mois pour vendre.

Quel conseil donner à un potentiel acheteur ?

Il est important de bien cerner ses critères prioritaires de recherche. Ils ne doivent pas être plus de trois. Au-delà, il devient très difficile de trouver un bien correspondant à ses attentes.

Comment se porte le marché locatif à Rouen ?

Il est très tendu avec une très forte demande et une offre insuffisante pour y répondre. Concernant les loyers, il faut compter 500 € pour la location d’un F2 et 650 € pour un F3. Les maisons, quant à elles, se louent autour de 800 €.

Comment va évoluer le marché immobilier rouennais ?

Il y a tout lieu d’être confiant car 2021 a été excellente ainsi que le premier semestre de cette année. Au regard du ralentissement du marché au deuxième semestre, il est probable que le marché ralentisse en 2023. Nous devrons très certainement nous adapter à cette évolution et rassurer nos clients acquéreurs.

Estimez gratuitement votre bien en 2 min
Image portrait
Image
Clément Cornu
Clément Cornu
Bias Immobilier, 6 rue René Dragon, Quai de Boisguilbert, 76000 Rouen
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils

A la une !