« Sur Méru et ses environs, les biens se vendent en quelques jours seulement »

02 nov 2021
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

À un peu plus d’une heure au nord de Paris, Méru et ses environs séduisent les acquéreurs en provenance de Paris. Angélique De Baerdemaeker, gérante d’Angélique Immobilier, nous décrit l’évolution du marché ces derniers mois marqués par la Covid-19.

Image
« Sur Méru et ses environs, les biens se vendent en quelques jours seulement »
À Méru, le marché est sur une tendance haussière depuis de nombreuses années. © Brigitte Merle / Photononstop

Quelles sont les conséquences de la crise sanitaire sur le marché immobilier dans l'Oise ?

Suite aux confinements liés à cette crise sanitaire que nous traversons, les Franciliens veulent changer de vie et se mettre « au vert ». L’essor du télétravail leur permet de pouvoir franchir le pas et de s’installer dans notre région. Ils arrivent avec des budgets supérieurs à ceux pratiqués sur le marché immobilier de Méru et des environs. Ce dernier peut être qualifié de tendu, car nous disposons d’une très forte demande, mais nous n’avons plus assez de biens immobiliers pour y répondre. Par conséquent, aujourd’hui, une nouvelle maison qui entre sur le marché de la vente est immédiatement très convoitée. Elle se vend très rapidement, parfois même sans la moindre négociation de prix. Tout ceci explique la hausse des prix du marché immobilier de Méru et des alentours.

Pouvez-vous me donner des exemples de prix de biens dans ce secteur reflétant l’état du marché ?

Dans un village avec des commodités, nous avons vendu, le jour même de sa mise sur le marché, une maison de 120 m² avec terrain à plus de 300 000 €. Un autre exemple, avec cette fois, dans un petit village ne disposant d’aucune commodité et sans assainissement collectif, une maison ancienne de 100 m² avec terrain. Elle s’est négociée à 240 000 € en seulement 2 jours. Ces ventes rapides et sans négociation ou presque sont de plus en plus fréquentes.

Le prix immobilier à Méru est de 2 150 €/m², environ.

Quels conseils donneriez-vous à une personne ayant le projet d’acheter ou d’investir à Méru ou dans les environs ?

Aujourd’hui, pour avoir la chance de pouvoir acquérir un bien immobilier, nous conseillons aux acquéreurs de se présenter, dès le départ, avec un dossier de financement propre et bien établi. Ensuite, il faut être réactif dès qu’un bien se présente. Enfin, il est important de faire appel à un professionnel qui connaît parfaitement le marché immobilier du secteur.

Quelles sont les perspectives d’évolution pour le marché immobilier de votre secteur ?

Nous sommes optimistes pour les mois et années à venir. J’exerce sur ce secteur depuis 15 ans et malgré des périodes un peu plus calmes que d’autres et des prix qui se réajustent en fonction des taux d’emprunt, le marché de l’immobilier de Méru ne cesse d’évoluer à la hausse. Par ailleurs, les taux d’intérêt sont exceptionnellement bas. Aucun indicateur ne laisse penser à une hausse brutale des taux d’emprunt dans les prochains mois. Les Parisiens sont aujourd’hui plus prompts à quitter la capitale pour s’installer en province et ce mouvement s’est effectivement accentué avec cette crise sanitaire. Enfin, aujourd’hui, avant d’épargner, la population est d’abord en quête d’un confort de vie et d’investissements tant personnels que locatifs.

Pouvez-vous me présenter votre agence ?

Angélique Immobilier travaille dans un esprit familial avec une équipe de 11 agents commerciaux indépendants répartis sur le secteur 60, 95, 27. Nous proposons des services de qualité pour la réussite des projets de nos clients et une méthode novatrice pour les estimations, les ventes et les acquisitions. Nos honoraires sont enfin parmi les moins chers du secteur.

Image portrait
Image
Angélique De Baerdemaeker, Gérante Angelique Immobilier
Angelique Immobilier, 22 rue des Sablons, 60149 Saint-Crépin-Ibouvillers
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

A la une !