Publi-communiqué

Pourquoi choisir la SCPI pour son investissement immobilier ?

12 avr 2022
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

L’immobilier reste l’investissement le plus sûr pour une majorité de Français. Mais tout le monde n’a pas la possibilité d’acheter un bien immobilier. La SCPI constitue alors une excellente alternative : fiable, avec un bon rendement et une gestion facile.

Image
investir investissement immeuble paris
Investir en SCPI, c'est faire le choix d'un placement fiable et sans gestion locative. © Xiongmao

Sommaire

Qu’est-ce qu’une SCPI ?

Pour 8 investisseurs sur 10, la pierre reste l’investissement le plus solide pour garantir son patrimoine. La valeur refuge de l’immobilier n’est donc plus à prouver, mais il existe de nombreuses possibilités de placements immobiliers : achat immobilier, investissement locatif, mais aussi placement en SCPI.

Les Sociétés Civiles de Placement Immobilier (SCPI) permettent d’effectuer un investissement immobilier dès 2 000 €, elles sont donc accessibles à toutes les bourses ! Le principe est simple : vous achetez des parts d'une société qui possède un ou plusieurs biens immobiliers en location. Cela vous permet de toucher des revenus locatifs proportionnels au nombre de parts que vous possédez. C’est donc une solution idéale, que ce soit pour se constituer un complément de revenu, diversifier ses placements, consolider son patrimoine ou préparer sa retraite.

La SCPI : un placement solide

Le principal avantage des SCPI, en plus d’être l'un des placements les plus abordables, c'est incontestablement leur solidité. En effet, la société civile permet de regrouper plusieurs investisseurs pour l’achat de plusieurs biens immobiliers tournés vers la location. Chacun investit à hauteur de ses moyens et les risques sont limités car mutualisés entre l’ensemble des investisseurs et des locataires.

Les SCPI représentent donc une solution d’épargne fiable et résiliente, capable de résister aux périodes de crise. Preuve en est que la capitalisation des SCPI a atteint 78,6 milliards d’euros en 2021, soit une hausse de 22 % par rapport à l’année précédente !

45 % des placements en SCPI concernent la location de bureaux.

Pas de gestion locative

Autre avantage des SCPI : l’absence de gestion locative. Si tant de propriétaires-bailleurs passent par des agences de gestion locative, c’est en raison de la lourde charge que représente l’administratif en tant que bailleur. Mais en SCPI, ce n’est pas un problème. En effet, ce sont des professionnels qui s’occupent de la gestion. Vous n’aurez donc pas à vous soucier des états des lieux, quittances de loyers, éventuels recouvrements de charges ou encore de la comptabilité ! La SCPI est donc aussi le choix de la tranquillité.

En revanche, il faudra vous acquitter de frais pour investir en SCPI. Tout d’abord, il faudra payer des frais de souscription pour entrer au capital de la SCPI, entre 10 et 12 %. Une solution, pour réduire ces frais, est de passer par un intermédiaire comme Louve Invest, qui vous reverse une partie de ces frais sous forme de cashback. Par ailleurs, des frais de gestion en SCPI vous seront demandés afin de financer l'activité de la société de gestion. Cela couvre évidemment la gestion des biens immobiliers, mais aussi les frais de fonctionnement, le coût de la gestion de votre portefeuille, etc. Les frais de gestion en SCPI représentent 10 à 15% des produits locatifs encaissés mais n’impactent pas la rentabilité affichée de la SCPI, qui est indiquée nette de frais de gestion.

Les frais de souscription en SCPI oscillent entre 10 et 12 % selon les sociétés.

Un rendement élevé

L’investissement en SCPI est donc sûr et simple, mais il rapporte aussi beaucoup ! En effet, le secteur anticipe pour 2021 un rendement moyen de 4,45 %, en hausse par rapport à 2020. Ce rendement demeure largement supérieur à celui d’un livret A (0,75 %) ou d’un contrat d’assurance vie (inférieur à 2 %) par exemple, tout en étant peu risqué. 

L'un des risques d’un investissement en SCPI est celui de la liquidité. Pour récupérer vos fonds, vous devrez les vendre. Cela suppose de trouver un acheteur. De plus, il faut toujours garder en tête que les prix de l’immobilier fluctuent, ce qui peut impacter votre investissement. Mais au final, ce sont des risques inhérents à tous les investissements immobiliers.

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
French

A la une !