Rechercher un article

Comment mettre sa maison ou son appartement en location saisonnière ?

Comment mettre sa maison ou son appartement en location saisonnière ?

Vous êtes propriétaire d'une maison ou d’un appartement que vous souhaitez rentabiliser ? Avez-vous pensé à la location saisonnière ? Tout ce qu’il faut savoir pour réussir la mise en location de votre logement pendant les vacances.

Comment louer sa maison ou son appartement pendant les vacances ?

Vous souhaitez louer votre maison ou votre appartement pendant les vacances ? Plusieurs possibilités s’offrent à vous. Vous pouvez notamment décider de trouver des locataires par vos propres moyens (bouche-à-oreille, création d'un site dédié...) mais cela nécessite du temps et de bonnes connaissances en termes de réglementations immobilières. La solution la plus simple reste donc de faire confiance à un site d’annonces spécialisé dans la location saisonnière. Ces plates-formes digitales vous permettent de mettre votre annonce en ligne et de gérer vos réservations en jouant sur les prix et les disponibilités. Ces plates-formes de réservation sont très visitées : vous aurez donc peu de chance de ne pas trouver de locataires lors de vos périodes de mise de location. Si vous n’avez vraiment pas de temps à consacrer à la location saisonnière de votre habitation, vous pouvez également faire le choix de la confier à une agence spécialisée dans la location saisonnière. C’est elle qui s'occupera de la mise en ligne de votre annonce et de la gestion des réservations.

Location saisonnière : une autorisation est-elle obligatoire ?

Dans certaines villes, il est obligatoires d'obtenir une autorisation pour louer sa résidence principale de façon saisonnière.

Location saisonnière : comment trouver des locataires rapidement ?

La location saisonnière peut être très rentable, à condition de limiter les périodes de vacance locative. En fonction de la région où se situe votre bien immobilier, il sera plus ou moins difficile de trouver des locataires pendant les vacances. Même dans les zones très touristiques, il faudra savoir se démarquer de la concurrence. Il faut donc appliquer des stratégies efficaces pour avoir des locataires régulièrement. Il est essentiel de mettre les atouts de votre bien en avant pour attirer l’attention des locataires. La rédaction de l’annonce doit donc être travaillée pour que les lecteurs puissent la comprendre et se projeter facilement. Par exemple, la présence d’une piscine est un atout majeur si votre logement est situé dans une région ensoleillée. Il est indispensable d’insister sur les lieux attractifs et les activités intéressantes situés aux alentours : proximité de la plage si le logement est situé dans une région côtière, proximité des remontées mécaniques si le logement est situé dans une station de ski, parc aquatique, etc. Il faudra également porter une attention toute particulière au choix des photos de l’annonce pour attirer les locataires potentiels.

Location saisonnière entre particuliers : quelle réglementation ?

La loi impose la signature d'un contrat type dans le cadre d'une location saisonnière. Ce contrat doit contenir certaines mentions obligatoires (nom du propriétaire, surface du logement, durée de la location, etc.). Généralement, le contrat de location saisonnière est conclu avant les dates de location par un échange de courriers postaux entre le locataire et vous-même. La rédaction d’un état des lieux d'entrée et de sortie est également indispensable afin d’éviter tout conflit par la suite. Si vous exigez un dépôt de garantie (ou « caution ») pour louer votre appartement ou votre maison, vous devrez aussi mentionner son montant dans le contrat de location. Vous devrez également préciser les modalités de restitution de cette caution. En outre, si votre contrat d'assurance habitation couvre normalement la présence d'un tiers dans votre logement, veillez tout de même à prévenir votre assureur avant l’arrivée du locataire dans votre logement. Il peut notamment être judicieux de souscrire une garantie supplémentaire pendant la durée de la location, afin de vous protéger pour les sinistres qui ne sont pas couverts par l’assurance du locataire.

Chiffre clé

Les locations saisonnières de pièces de votre résidence principale sont exonérées d’impôt si les recettes annuelles sont inférieures à 760 €.

Comment déclarer les revenus issus de la location saisonnière ?

Les recettes générées par la location meublée de votre résidence principale ou secondaire devront obligatoirement être indiquées dans votre déclaration de revenus. La location saisonnière de logements meublés est généralement taxée dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux (BIC). Pour bénéficier de ce régime, vos recettes annuelles doivent être inférieures à 32 900 €. Avec le régime micro BIC, vous déclarez le montant de vos recettes sur une déclaration complémentaire d’impôt sur le revenu et vous êtes imposé au barème de l’impôt sur le revenu après un abattement de 50 %. Si vos recettes sont inférieures à 305 €, vous ne paierez aucun impôt. Si vos recettes sont inférieures à 32 900 €, vous pouvez aussi opter pour le régime réel. Celui-ci implique de déclarer vos recettes sur une déclaration professionnelle et de déduire l’ensemble des charges. Si vos recettes annuelles sont supérieures à 32 900 €, vous serez obligatoirement soumis au régime réel.

Bon à savoir

Dans certaines grandes villes, comme Paris, il n’est plus possible de louer sa résidence principale plus de 120 jours par an, sous peine de sanctions.