Quels sont les entretiens et réparations à la charge du locataire ?

Cyril Trigoust 16 oct 2017
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Un robinet qui fuit, une pièce du volet qui casse... Est-ce vraiment au propriétaire de payer les réparations ? SeLoger vous guide sur les choses à entretenir dans votre logement en tant que locataire.

Image
Quels sont les entretiens et réparations à la charge du locataire ?
Un locataire doit maintenir l'intérieur et l'extérieur du bien en état de propreté et de fonctionnement. ©stokkete
Sommaire

Un locataire doit contrôler les portes et fenêtres

Dans un logement, le locataire doit se charger des menues réparations, si besoin. Ainsi, il doit tout d'abord contrôler les portes et fenêtres du bien. Tous les éléments qui constituent une porte ou une grille (gonds, charnières, verrous, etc.) doivent être entretenus, graissés, et changés par le locataire en cas de casse. Il en va de même pour toute la partie fermeture (boutons et poignées, crémones et espagnolettes, etc.). Les fenêtres sont logées à la même enseigne, mais ajoutez à cela l’entretien des mastics, volets, vitres ainsi que des stores ou appareils occultant installés par le propriétaire. C’est enfin au locataire de refaire des doubles de clés et autres systèmes de fermeture en cas de perte. 

Bon à savoir

Si un élément du logement était déjà abimé et finit par se casser du fait de la vétusté, son remplacement est à la charge du propriétaire. 

Il doit également veiller à entretenir le jardin

Si le logement comporte un jardin, le locataire doit tondre, tailler, élaguer, écheniller tout ce qui est à son usage exclusif. Pelouses, massifs, bassins et piscines sont à son bon soin, de même que le matériel d’arrosage et les arbustes abimés. Un locataire doit ainsi retirer les mousses et autres végétaux de toutes les parties extérieures en dur (terrasse, auvent, etc.) et s'assurer que les gouttières ne sont pas obstruées.

Le bon état du logement doit être vérifié du sol au plafond

Pour éviter que les petis dégâts ne deviennent de gros problèmes, il est préférable de vérifier le bon état du logement du sol au plafond. Ainsi, le locataire doit reboucher les trous laissés par les meubles et tableaux accrochés au mur, notamment avant de quitter définitivement le logement. Il doit penser à effectuer les retouches de peinture, mais aussi les raccords de tapisserie, moquette et tout autre décoration abimée (plinthe, baguettes, mosaïques, moulures, etc.). Un locataire doit également cirer son parquet et réparer les lames endommagées.

Bon à savoir

En cas de dégâts importants, un propriétaire peut compenser les dégradations commises par le locataire en utilisant la garantie laissée par le locataire lors de l'entrée des lieux du logement.

Et la tuyauterie ainsi que l’électricité doivent être révisées

Ce qui ne relève pas du gros œuvre est à la charge du locataire ; vidange, nettoyage, détartrage, récurage. Les parties amovibles des installations d’eau et de gaz tels que les joints, colliers, robinets, tuyaux, siphons, aérations (etc.) seront rendus en bon état ou remplacés. Tous les éléments du système de chauffage et des chasses d’eau subiront le même sort. La fosse septique ou autre assainissement non collectif doit être vidangée. Tous les accessoires liés à l’électricité (interrupteurs, prises, fusibles, etc.) sont à réparer ou remplacer.

Obligations du locataire & du propriétaire

Télécharger l'intégralité de notre guide « Réparations locatives ».

Cet article vous a été utile ?

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !
Image
colocation jeune
Louer
Vous souhaitez intégrer une colocation à Brest ? Chiffres clé du marché immobilier dans le Finistère, budget moyen pour louer une chambre, astuces pour trouver rapidement votre colocation, SeLoger...
Image
Renégocier son loyer : certains moments sont plus opportuns que d’autres. © Eleganza – Getty Images
Louer
Vous louez un appartement ou une maison et trouvez votre loyer trop élevé ? Et si vous tentiez une renégociation ? Travaux réalisés par vos soins, travaux urgents, troubles de jouissance, fin du bail...