Dégâts des eaux, que faire ?

Dégâts des eaux, que faire ?

Robinet mal fermé, machine à laver qui fuit, il y a mille et une raisons d'être victime d'un dégât des eaux. Mais pas de panique, la plupart des contrats d’assurance couvrent ce type de désagrément. 

Ne tardez pas à déclarer le siniste à votre assurance 

  • Prévenez le voisin, le syndic ou le gardien de l’immeuble.
  • Prenez des photos du sinistre causé ou subi et les dégâts engendrés. Ne négligez aucun détail, cela risquerait de ralentir le remboursement de vos travaux. 
  • Faites réparer la fuite dans les meilleurs délais pour éviter que le sinistre ne soit plus important.

Construisez avec soin votre dossier d’expertise

  • Il est indispensable de conserver les justificatifs de la dans lesréparation de la fuite.
  • Ne jetez aucun objet à la poubelle. Même s’ils sont encombrants, ces objets constitueront la preuve pour établir la portée des dommages causés.
  • Avant de repeindre ou de changer vos moquettes, laissez à l’expert le temps de faire son travail, et notamment d’établir un accord préalable concernant l’étendue des remboursements.

« J’ai pêché par légèreté »

J’ai été victime d’un dégât des eaux en 2013. Mon voisin du dessus a oublié de fermer le robinet d’eau de sa baignoire… J’ai contacté mon assurance trop tard et j’avais surtout oublié de prendre des photos datées. J’ai d’abord cru qu’avec un coup de peinture, les traces de moisissure disparaîtraient. Je me suis trompé. L’eau a cette particularité d’être tenace et de s’infiltrer partout et pendant longtemps. Donc, quelques jours après les travaux, de nouvelles plaques de moisissure sont apparues. J’ai alors contacté mon assureur qui m’a appris que j’étais hors délai. Il faut en effet faire parvenir son constat amiable dans les cinq jours, ce que j’ignorais. Je conseille donc aux futures personnes concernées d’appeler immédiatement leur assurance pour ne pas commettre d’irréparables impairs.

Jean-Louis Albini

Remplissez correctement le formulaire de constat amiable

Afin de déclarer dans les règles de l’art votre dégât des eaux, il est indispensable de se procurer le formulaire adéquat auprès de votre assureur et de lire attentivement le verso de la notice. Ce document récapitule les causes, les dommages, l’identité des personnes concernées et les coordonnées de leur assurance. Paraphé par les deux parties, le document servira à établir le montant de l’indemnisation. Attention, il doit être expédié dans les 5 jours qui suivent le sinistre !

La visite de l’expert est-elle automatique ?

Non. Au regard du dossier, l’assureur estimera s’il est nécessaire d’envoyer sur place un expert. En revanche, il est déconseillé de « gonfler » la facture. Des visites inopinées de contrôle peuvent être diligentées…

Que faire si le montant de l’indemnité ne vous convient pas ?

Une lettre d’acceptation vous est d’abord adressée par votre assureur. Elle précisera le montant de l’indemnité proposée. Si le montant vous convient, le règlement se fera assez rapidement. Sinon, il faut contacter votre assureur et déposer une réclamation. En cas de désaccords persistants, le recours à la médiation s’impose, avec l’arbitrage, assez long, de la justice. Un bon conseil : ne soyez pas trop gourmand, vous risquez de perdre trop de temps