Est-il possible de construire une maison sur un terrain en pente ?

Quentin Gres
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Il existe une multitude de terrains susceptibles d’accueillir une construction. Cependant, tous n’ont pas les mêmes caractéristiques ! Si vous faites l’acquisition d’un terrain en pente en vue de construire une maison, vous devez réfléchir à un certain nombre de problématiques : coûts supplémentaires, contraintes techniques, règles d’urbanisme etc. Voici quelques éléments destinés à alimenter votre réflexion.

Image
terrain en pente
Sur un terrain en pente, le type de construction dépendra du dénivelé. © Getty
Sommaire

Les principales caractéristiques d’un terrain en pente

Le terrain est pentu s’il répond à un certain nombre de particularités. Une pente « douce » est inférieure à 8 % et présente peu de risques de glissement de terrain. Au-delà de 8 %, la pente peut être considérée comme « forte ». Et dans ce cas, vous devrez faire appel à un professionnel afin de réaliser une étude de sol de votre terrain en pente avant d’envisager d’y construire une maison. 

Il existe trois grandes familles de constructions compatibles avec un dénivelé de terrain

  • La construction semi-enterrée : vous pouvez envisager cette option si votre terrain est très pentu. 
  • La construction en gradins ou en paliers : dans ce cas précis, votre construction épouse la pente, vous faisant profiter d’une meilleure luminosité. 
  • La maison sur pilotis : cette solution peut s’envisager sur tous les types de terrains et vous permet de bénéficier d’une vue dégagée.

Comment calculer la pente d’un terrain ?

Un calcul très simple permet de déterminer la déclinaison : la pente (en pourcentage) est égale au dénivelé (la hauteur totale entre le point d’arrivée et le point de départ en centimètres) divisé par la longueur parcourue (la distance horizontale du terrain en mètres). En multipliant cette valeur par 100, vous obtenez la valeur de l’inclinaison en pourcentage.

Pour exemple : une pente dont la déclinaison est de 8 % correspond à un dénivelé de 8 mètres pour une distance horizontale de 100 mètres.

Les avantages d’un terrain en pente

Acquérir un terrain en pente présente de multiples avantages. Pour commencer, on pourra évoquer son prix attractif. Contrairement à un terrain plat, le terrain pentu vous sera proposé à des prix beaucoup plus compétitifs. La solution idéale si vous souhaitez optimiser votre budget !

La situation géographique du bien présente également un intérêt. En effet, les terrains en pente sont régulièrement situés à la lisière des zones constructibles, un peu à l’écart du voisinage et des nuisances sonores. Vous aurez ensuite la possibilité d’opter pour une construction originale et audacieuse, sur le plan architectural.

Quels sont les risques de construire une maison sur un terrain en pente ?

Un terrain pentu implique nécessairement de prendre quelques précautions. Voici les situations « à risques » les plus courantes :

  • votre parcelle est suffisamment pentue pour présenter un risque de glissement de terrain ;
  • votre parcelle est constituée de matériaux réputés « instables », comme le gypse ;
  • votre parcelle peut être soumise à des tassements différentiels (ce qui a tendance à se produire, lorsque les fondations d’une habitation sont encastrées davantage dans le sol en amont qu’en aval) ;
  • la construction peut, à terme, être la victime de fissures liées à la sécheresse du terrain ou à la présence d’argile.

Terrain en pente : à quel moment faut-il faire appel à un professionnel ?

Bâtir votre future maison encastrée sur un terrain en pente reste possible. En revanche, plus les contraintes en relation avec le dénivelé sont élevées, plus l’assistance d’un professionnel vous sera indispensable. Ce dernier effectuera une analyse détaillée du sol, en tenant compte de certains critères (profondeur, nature du terrain, caractéristiques mécaniques, etc.).

A partir de cette étude, l’expert est en mesure de déterminer les techniques de construction et de fondation à mettre en place pour votre projet immobilier. Des travaux de terrassement seront donc à prévoir. Vous avez la possibilité de contacter, par exemple, un paysagiste professionnel. Avant d’entreprendre toute opération de terrassement, vous devrez penser à vous renseigner sur les autorisations et les éventuelles interdictions concernant votre terrain. Le Plan d’occupation des sols (ou PLU) est disponible en mairie.

Vous connaissez désormais tout ce qu’il y a à savoir sur les terrains en pente ! Si au premier abord une telle acquisition comprend naturellement de nombreux avantages, elle comporte aussi des risques à connaître et des obligations à respecter en termes d’urbanisme. Si vous avez le moindre doute concernant votre projet de construction immobilière, vous pouvez toujours vous tourner vers des professionnels, ainsi que vers les autorités locales.

Dans tous les cas, la construction d’une maison en pente sera plus importante que si vous choisissiez un terrain plat. En effet, il faudra prévoir l’utilisation de techniques spécifiques, sans oublier toutes les études supplémentaires de manière à viabiliser le projet.

Vous avez un projet d'achat immobilier ?
Cet article vous a été utile ?
3
0

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !
Image
géomètre expert
Terrains
Vous envisagez une transaction immobilière et vous vous demandez comment calculer la surface d'un terrain ? Cette tâche peut s'avérer complexe pour les particuliers. De fait, il est recommandé de...
Image
GPS borne
Terrains
Le travail du géomètre-expert consiste à définir les limites d’un bien foncier, afin de sécuriser, par exemple, une future transaction immobilière. Pour effectuer correctement son travail, ce...
Image
assemblée propriétaires
Terrains
L’indivision est une situation peu banale dans le domaine immobilier. Plusieurs personnes peuvent ainsi se partager la même parcelle de terrain, avec toutes les conséquences juridiques que cela...