Quelles aides pour un premier achat de logement ?

Quelles aides pour un premier achat de logement ?

Vous achetez votre premier logement ? Vous avez de la chance ! Pourquoi ? Tout simplement parce que vous avez droit à tout un panel d’aides, de prêts préférentiels et de conditions avantageuses. C’est le moment de vous lancer dans l’accession à la propriété !

Les collectivités locales font les yeux doux aux primo-accédants

Si vous envisagez de devenir propriétaire pour la « toute première fois », rendez-vous d’abord dans votre mairie. En effet, certaines collectivités locales accordent des aides financières destinées à faciliter l’accession à la propriété et ces coups de pouce sont souvent destinés aux primo-accédants. Pour connaître précisément le montant des aides accordées et les critères à remplir pour y être éligible, contactez l’ADIl de votre département. En effet, ces organismes ont pour mission « d’informer gratuitement les usagers sur les solutions de logement qui leur sont adaptées, notamment sur les aspects juridiques et financiers de leur projet d’accession à la propriété ». Dans le cadre du passeport « Premier Logement » qu’a mis en place la ville de Bordeaux, par exemple, les primo-accédants peuvent bénéficier d’une aide financière d’un montant variant entre 3 000 et 6 000 €, selon le nombre de personnes qui occuperont le logement. Les conditions devant être remplies sont les suivantes :

  • Le logement (neuf ou ancien) doit impérativement être situé dans Bordeaux.
  • L’acheteur ne devra pas avoir été propriétaire de sa résidence principale dans l’année en cours ni durant les deux années précédentes.
  • Ses revenus ne doivent pas dépasser les plafonds prévus.

Bon à savoir

Le passeport « Premier Logement » peut être cumulé avec un Prêt à taux Zéro (PTZ).

Les banques mettent en place des aides financières spéciales

La plupart des banques ont parfaitement compris l’intérêt que présentent de jeunes primo-accédants. Et pour cause, parce que qu’ils se lancent dans la vie, ceux-ci disposent d’un fort potentiel. En « captant » ces futurs propriétaires, via le financement de l’acquisition de leur toute première résidence principale, une banque aura une occasion de les fidéliser et, par la suite, de leur proposer d’autres services : assurance de prêt, financement de l’achat d’un véhicule, etc. C’est pourquoi de nombreuses banques n’hésitent plus à dérouler le tapis rouge aux Millennials (soit les personnes nées entre 1980 et l’an 2000) qui sollicitent un prêt immobilier auprès d’elles. Parmi les coups de pouce à la jeunesse auxquels les établissements bancaires consentent le plus souvent, figurent des tarifs préférentiels, une décote de l’ordre de 0,3 % sur le taux d’intérêt (pourtant déjà historiquement bas) ou encore l’attribution d’un PTZ dont le montant sera proportionnel à la somme empruntée. Enfin, pour maximiser leurs chances de profiter d’avantages liés à leur jeunesse et au fait qu’ils cherchent à devenir propriétaires pour la première fois, les futurs acquéreurs auront tout intérêt à mettre plusieurs banques en concurrence.

Bon à savoir

Rendez-vous sur le site de l’ANIL qui répertorie l’ensemble des collectivités qui soutiennent l’accession à la propriété.

Le PTZ pour les primo-accédants

Le Prêt à Taux Zéro est un dispositif mis en place par l’État et permettant à son bénéficiaire d'obtenir un prêt immobilier sans devoir payer d’intérêts. Pour y être éligible, vous ne devez pas avoir été propriétaire de votre résidence principale au cours des deux années qui auront précédé votre demande de PTZ. Il vous faudra également justifier de ressources inférieures aux plafonds prévus. Pour ce qui est du montant pouvant vous être accordé, celui-ci variera selon la localisation du logement. Enfin, parce qu’il ne peut pas servir à financer 100 % de l’acquisition, le PTZ pourra être complété au moyen d’autres prêts.

Vidéo : Le prêt à taux zéro en 5 points clés

Bon à savoir

  • Le PTZ concerne aussi bien les logements anciens que  les logements neufs. Dans le cas d’un logement ancien, les travaux qui seront réalisés devront néanmoins représenter 25 % du coût total de l’opération.
  • Dans les zones dites « tendues » (c’est-à-dire les secteurs caractérisés par une demande locative qui dépasse très largement l’offre des logements disponibles), le PTZ « ancien » n’est toutefois plus accordé.

La TVA à 5,5% en zone ANRU pour les logements neufs

En tant que primo-accédant, si vous décidez de faire l’acquisition d’un logement neuf situé en zone ANRU (Agence Nationale de Rénovation Urbaine), votre achat vous permettra de profiter d’une TVA au taux réduit de 5,5%. Pour info, le taux normal est de 20 %. Pour que vous puissiez prétendre à cette TVA à taux préférentiel, il est toutefois impératif que certaines conditions soient remplies  : niveau de vos ressources, typologie du logement, composition de votre ménage…

Pensez aussi aux aides sociales !

Si vos revenus sont modestes, que vous vivez (encore !) chez vos parents lors que vous effectuerez vos démarches d’acquisition d’un bien immobilier et que vous êtes rattaché à leur foyer fiscal, no stress ! Il vous est possible de bénéficier du Prêt à l’Accession Sociale (PAS). Ce dispositif permet de financer la totalité de votre acquisition (contrairement au PTZ qui n’en finance qu’une partie), d’obtenir un taux d’intérêt avantageux, de rembourser sur une durée pouvant aller jusqu’à 25 ans mais aussi de toucher les APL (Aides Personnalisées au Logement). Celles-ci viendront directement réduire le montant de votre prêt immobilier. Vous pouvez éventuellement bénéficier de l’ALS (Allocation de Logement Sociale). Destiné aux primo-accédants qui souhaitent devenir propriétaires de leur résidence principale, ce dispositif vous permettra de réduire le montant des mensualités de votre prêt immobilier et, partant, de profiter d’une bouffée d’oxygène qui sera, sans nul doute, la 

Les points clés à retenir

Si vous vous apprêtez à faire l’acquisition de votre première résidence principale, sachez que l’État, les banques et les collectivités locales sont en mesure de vous faire bénéficier d’aides financières. Les conditions d’obtention du PTZ se sont resserrées dans l’ancien.