Publi-communiqué

Prêt à taux révisable : on vous dit tout ce que vous devez savoir

Vincent Cuzon
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Moins courant que le crédit à taux fixe, le prêt à taux révisable n’est pourtant pas dénué d’intérêt. Spécificités d’un emprunt à taux révisable, atouts et défauts… Découvrez notre guide pour faire le bon choix pour votre crédit immobilier.

Image
Couple calcul credit
Offrant de nombreux avantages, le prêt à taux révisable est parfaitement adapté dans certaines situations.
Sommaire

Qu’est-ce qu’un prêt à taux révisable ?

Pour votre crédit immobilier, vous avez le choix entre un taux fixe ou un taux révisable. Contrairement à un prêt à taux fixe, qui ne varie pas tout au long de la durée du crédit immobilier, un prêt à taux révisable est actualisé chaque année à la date anniversaire de souscription selon l’évolution d'un indice de référence. Il s'agit la plupart du temps de l’Euribor (Euro Interbank Offered Rate). Ce dernier correspond au taux auquel les organismes financiers se prêtent des liquidités à court terme sur le marché interbancaire de la zone Euro.

Concrètement, le taux d’un prêt révisable fluctue à la hausse ou à la baisse au cours de la durée de vie du crédit. Il en résulte que le coût total de ce prêt n’est pas connu à l’avance. Lors de l’envoi de l’offre de crédit, l’établissement prêteur doit donc remettre à l’emprunteur une notice présentant les conditions et les modalités de variation du taux d’intérêt ainsi qu’un document d’information qui intègre une simulation de l’impact d’une variation de ce taux. Précisons qu’il existe des prêts à taux révisable capé, qui permettent de plafonner les évolutions du taux. Si le coût total du prêt n’est là encore pas connu à l’avance, ce type de crédit permet, en revanche, de protéger les emprunteurs contre les fortes hausses de taux.

Un prêt à taux révisable n’est pas soumis au versement d’indemnités en cas de remboursement anticipé du crédit.

Avantages et inconvénients du prêt à taux révisable

Le prêt à taux révisable est avantageux à plus d’un titre. Il permet notamment de profiter de conditions d’emprunt plus attractives lorsque les taux des prêts à taux fixe sont élevés ou en hausse, comme c’est le cas ces derniers mois. En effet, le taux de départ de ce type de crédit est inférieur au taux nominal d’un crédit à taux fixe. Il peut même permettre de profiter de mensualités réduites en cas de révision à la baisse au cours de la vie du crédit, avec de belles économies à la clé.

En outre, si l’emprunteur a peur de subir de fortes hausses de son taux d’emprunt, il peut tout à fait opter pour un prêt à taux révisable capé, limitant ainsi fortement les risques. Il faut toutefois garder à l’esprit que ce type d’emprunt reste moins sécurisant qu’un prêt à taux fixe, qu’il soit capé ou non. Dans la mesure où le coût total du crédit n’est pas connu à l’avance, l’emprunteur n’est pas assuré de pouvoir assumer ses mensualités tout au long du crédit. Néanmoins, il est la plupart du temps possible de basculer sur prêt à taux fixe si les taux augmentent trop fortement au cours du crédit. Cela permet de réduire considérablement le risque de voir le coût de son crédit s'envoler sur le long terme.

Comment choisir entre prêt à taux fixe et prêt à taux révisable ?

Le choix entre un prêt à taux fixe et un prêt à taux révisable doit se faire en prenant en compte le contexte économique. Si les taux pratiqués au moment de la demande de crédit sont très bas, mieux vaut généralement opter pour un prêt à taux fixe. En effet, le taux restant le même tout au long de la durée d’emprunt, sauf en cas de renégociation ultérieure, l’emprunteur est assuré de voir ses mensualités et le coût total de son crédit ne pas augmenter, même en cas de forte hausse des taux sur le marché. En revanche, un prêt à taux révisable peut être intéressant dans un contexte où les taux fixes s'orientent à la hausse. En effet, il permet à l’emprunteur de bénéficier d’un taux plus attractif au départ tout en conservant la possibilité de basculer sur un taux fixe au cours de l’emprunt en cas de hausses trop prononcées.

Autre solution : opter pour un prêt à taux mixte. Il s’agit d’une solution intermédiaire, consistant à mettre en place un taux fixe les premières années (entre 3 et 10 ans) avant de basculer sur un taux variable. Un prêt à taux mixte permet de profiter d’un taux plus bas que le prêt à taux fixe puisque la durée de remboursement est plus courte. Il est avantageux pour les acquéreurs envisageant de revendre rapidement et pour ceux anticipant une futur baisse des taux.

Le prêt à taux mixte combine les avantages d’un crédit à taux fixe avec ceux d’un prêt à taux révisable.

Cet article vous a été utile ?
2
1

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !
Image
Immeubles parisiens
Crédits immobiliers
Si vous avez recours au prêt immobilier, l'appel de fonds, ou déblocage, constitue l'une des dernières étapes pour obtenir l'argent nécessaire pour financer l'achat d'un bien. L'appel de fonds se fait...
Image
Prêt hypothécaire
Crédits immobiliers
D’après la Banque de France, 96,8 % des prêts immobiliers bénéficient d’une garantie en cas d’impayés. Si les mécanismes de caution sont majoritaires, un autre type de garantie existe : l’hypothèque...