Côte normande : le circuit des plages du débarquement entre émotion et détente

Laetitia Lapiana 16 juil 2023
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Voici 79 ans que les Alliés ont débarqué sur les côtes normandes, s'exposant au feu nourri des mitrailleuses allemandes… Hauts lieux de mémoire, les plages du débarquement offrent bien plus qu’une plongée dans l’Histoire et ses innombrables vestiges et sites commémoratifs qui s’égrènent de la mer à l’intérieur des terres, entre splendeurs de la côte normande et charme authentique de ses vallées et bocages. En mode circuit, les plages du D-Day offrent de multiples possibilités et points de départ pour profiter pleinement des vacances d’été entre visites sur les traces du passé, instants détente, activités nautiques et de plein air, bonnes tables et découvertes en tout genre. Et qui sait ? Vous pourriez même envisager de vous installer en Normandie ?

Image
Arromanches
Les plages du débarquement (ici, la plage d'Arromanches) sont un incontournable de la côte normande. © Getty
Sommaire

Les plages du débarquement : toute une Histoire

Nichées dans un cadre naturel de toute beauté, les plages du débarquement sont pourtant synonymes de combats sanglants et du sacrifice de milliers d’hommes et de femmes qui ont livré bataille pour la liberté. Nommées également plages du D-Day en référence au mémorable « jour le plus long » du 6 juin 1944, les côtes normandes ont été le théâtre de la plus grande offensive militaire de la Seconde Guerre mondiale contre l’Allemagne nazie.

C’est ici, sur des longs rubans sableux, entre Ouistreham et Quinéville, que le débarquement des troupes alliées américaines, britanniques, canadiennes et françaises et leurs 150 000 soldats sont partis à l’assaut des cinq plages normandes, consacrant les débuts retentissants des 100 jours de la Bataille de Normandie, laquelle a donné le coup d’envoi de la Libération du territoire français.

Découvrez 5 plages du débarquement, hauts lieux de mémoire

Les plages du D-Day s’étendent sur quelque 80 km de côte entre Ouistreham (Calvados) et Sainte-Marie-du-Mont et Quinéville (Manche), en passant par Courseulles-sur-Mer, Arromanches-les-Bains, Colleville-sur-Mer et la Pointe du Hoc. Véritables musées à ciel ouvert, ces étendues sableuses à perte de vue, entrecoupées de falaises de craie, de stations balnéaires et, côté terre, de charmants villages qui ourlent les vallées et bocages normands, alternent avec les blockhaus, les musées et les multiples lieux de commémoration. Au nombre de cinq, elles ont été baptisées d’un nom de code par les Alliés.

Sword Beach, la plus à l’Est, à 15 km de Caen, s’étire sur 8 km de plage de sable fin entre Ouistreham et Saint-Aubin-sur-Mer. Nous sommes ici en secteur franco-britannique, abritant de nombreux vestiges et lieux de commémoration. À NE PAS MANQUER : le Grand Bunker musée du Mur de l’Atlantique ; le musée N°4 Commando à Ouistreham ; les ouvrages du site fortifié Hillman à Colleville-Montgomery et le Mémorial Pegasus, entre Bénouville et Ranville.

Juno Beach, en secteur canadien, se situe entre les plages britanniques de Gold et Sword et s’étend de Bernières-sur-Mer à Courseulles-sur-Mer. Moins nombreux, les édifices mémoriels cèdent ici la place à une longue plage sauvage et paisible. À NE PAS MANQUER : le musée du Centre Juno Beach, qui rend hommage aux combattants canadiens et, non loin de là, le Cimetière militaire canadien de Bény-sur-Mer.

Gold Beach. Retour en secteur britannique dans le giron de Ver-sur-Mer, Asnelles et Arromanches-les-Bains. À NE PAS MANQUER : le vaste port artificiel flottant édifié sur la plage d’Arromanches et dont quelques vestiges sont encore visibles depuis le rivage ; le musée du Débarquement, pour découvrir les étapes de la construction de cet ouvrage à la conception novatrice et « Arromanches 360 », un cinéma circulaire qui diffuse un film immersif sur les 100 jours de la Bataille de Normandie.

Omaha Beach (Sainte-Honorine-des-Pertes, Colleville-sur-Mer, Saint-Laurent-sur-Mer, Vierville-sur-Mer). La plage d’Omaha est aujourd’hui une station balnéaire prisée pour son cadre naturel d’une rare beauté, mais elle reste aussi la plus (tristement) célèbre des plages du débarquement. Surnommée Omaha la sanglante, elle a été le théâtre de combats particulièrement meurtriers causant des lourdes pertes aux alliés américains. Dans ce secteur aux confins du Calvados, sur une plage bordée de falaises abruptes qui accueille la fameuse statue des Braves, les vestiges, musées, monuments, autres édifices mémoriels sont nombreux. À NE PAS MANQUER : les musées Mémorial d'Omaha Beach (Saint-Laurent-sur-Mer) ; Big Red One Assault muséum (Colleville-sur-Mer) et D-Day Omaha (Vierville-sur-Mer), avec leurs collections de pièces, photos d’archive et autres objets d’époque. Et, bien sûr, le vaste Cimetière américain de Colleville, surplombant la plage d’Omaha depuis la falaise où se dressent plus de 9 000 croix blanches parfaitement alignées.

Utah Beach est le nom de code donné par les Américains à la plage de la Madeleine, à Sainte-Marie-du-Mont (Manche), et s’étend jusqu’à Quinéville. Ses étendues sableuses, dunes, marais et prairies humides posent le décor d’une nature sauvage et paisible, idéale pour les balades à vélo et les randonnées pédestres. C’est ici que les Américains ont débarqué la première fois et ont lancé l’opération Overlord. À NE PAS MANQUER : une visite de Sainte-Mère-Église, la première commune du Cotentin libérée par les parachutistes américains et auxquels L'Airborne museum rend hommage et, bien sûr, le musée du Débarquement Utah Beach, qui propose un parcours chronologique fascinant de l’histoire du débarquement.

La Pointe du Hoc constitue une étape majeure dans les événements du 6 juin 1944. Fortifié par les Allemands, ce site naturel remarquable constellé de trous d’obus surplombe les plages d’Omaha et d’Utah. Resté dans « son jus », il conserve de nombreuses pièces d'artillerie, bunkers, casemates pour canons...

Les visites incontournables côté terre

Non loin de la côte, Bayeux et Caen constituent des points de départ idéaux vers les plages du Jour J et méritent haut la main une halte pour des précieuses visites :

Aux portes des plages de Débarquement, Bayeux est un point de chute idéal au riche patrimoine historique. Réputée pour son musée de la Tapisserie, sa vieille ville, sa cathédrale Notre-Dame de style roman et gothique normand, cette ancienne cité médiévale abrite également le Musée mémorial de la Bataille de Normandie et le cimetière militaire britannique de Bayeux.

À une quinzaine de km de Sword Beach, Caen s’impose d’emblée pour visiter son Mémorial. Plus qu’un musée, cette cité dédiée à l'histoire du XXe siècle et à la Paix a été conçue en commémoration de la Bataille de Normandie. L’occasion aussi de visiter le Château ducal et l'abbaye aux Hommes ou église Saint-Étienne de Caen, qui trônent en plein cœur du centre-ville, et d’en profiter pour musarder dans les ruelles pavées du quartier médiéval Le Vaugueux, parmi les plus animés de la Cité de Guillaume.

3 films incontournables sur le débarquement

  1. Le Jour le plus long
  2. Il faut sauver le soldat Ryan
  3. Overlord

Top 5 des stations balnéaires du D-Day

Pêche à pied, voile, paddle board, kayak, kitesurf, char à voile, randonnée pédestre, vélo, balades sur les sentiers et les voies vertes, équitation... Les villages et stations balnéaires du D-Day offrent une multitude d’activités, d'animations et de loisirs, pour tous les goûts, tous les rythmes et tous les âges. Sans oublier les bonnes tables et les délices de la gastronomie normande, entre saveurs de la mer et du terroir. 

  • Luc-sur-Mer : une station balnéaire cotée pour sa jolie plage, son centre de thalassothérapie et son casino.
  • Saint-Aubin-sur-Mer : un ancien village de pêcheurs pittoresque au charme d’antan avec son vieux bourg et ses villas cossues en front de mer et sa plage.
  • Bernières-sur-Mer : un village paisible au charme authentique, avec son église médiévale et ses cabines typiques qui surplombent une jolie plage.
  • Courseulles-sur-Mer : sa grande plage de sable et son vaste port de plaisance, son marché aux poissons et ses multiples activités pour tous les âges...
  • Arromanches-les-Bains : ses plages, en partie sauvages, profitent d’une belle animation toute l’année.

Les prix immobiliers près des plages du D-Day

Estimez gratuitement votre bien en 2 min
Cet article vous a été utile ?

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !