Immobilier : il est de plus en plus dur de négocier !

Immobilier : il est de plus en plus dur de négocier !
partage(s)

Les marges de négociation des prix de l'immobilier poursuivent le recul qu’elles avaient amorcé dès juin. Dans quelles régions ces marges se maintiennent-elles ? Ou au contraire perdent-elles du terrain ?

Les marges de négociation sur les maisons à leur niveau de 2010

Immobilièrement parlant, qui dit « prix qui se tendent » dit aussi « marges qui se réduisent ».  Et c’est précisément à un recul des marges de négociation des prix de l’immobilier que l’on assiste depuis juin dernier. Il est d'ailleurs intéressant de constater que ce mouvement de recul touche plus particulièrement les maisons. En effet, comme le fait remarquer Michel Mouillart, Professeur d’Économie à l’Université Paris-Ouest et porte-parole du baromètre LPI-SeLoger, alors que les marges de négociation observées pour les appartements sont à leur « niveau moyen de longue période », les maisons, quant à elles, voient leurs marges de négociation revenir « à leur niveau du début des années 2010 ».

  • Les marges de négociation pour un bien immobilier ancien

Marge négociation France - Baromètre LPI-SeLoger Septembre 2016

En Île-de-France, la décote pour un appartement plafonne à 2,7 % du prix

C’est dans des régions caractérisées par une demande immobilière élevée (comme c’est le cas en Île-de-France et en Languedoc-Roussillon) que les marges de négociation sont les plus basses. En région parisienne, la décote pouvant être obtenue pour un appartement plafonnera à 2,7 % de son prix. Et de Narbonne à Perpignan, en passant par Florac-Trois-Rivières et Montpellier, le prix d’une maison ne sera pas négocié au-delà de 3,3 %. Autres causes mais mêmes conséquences, les marges de négociation des prix immobiliers font profil bas en Midi-Pyrénées (2,6 % sur les maisons) et en région Nord-Pas-de-Calais (3,6 % sur les maisons). Pour autant, ce n’est pas la pression de la demande qui est à l’origine du faible niveau des marges de négociation mais plutôt une « perte de dynamisme du marché ».

Bon à savoir

En termes de marges de négociation des prix immobiliers, le recul a été particulièrement rapide dans le cas des maisons (4,9 %). 

En Picardie, la marge atteint 8 % du prix de vente d’une maison

C’est du côté d’Amiens (8 % sur les prix des maisons et 6,6 % sur ceux des appartements en Picardie) et d’Auxerre (6,3 % sur les maisons et 9,9 % sur les appartements en Bourgogne) que les marges restent les plus conséquentes. Et pour cause, dans ces deux régions, le marché immobilier connaît actuellement un ressaisissement. Pour info, dans les Pays de la Loire où l’activité immobilière tend au contraire à stagner, les marges de négociation sont de 7 % pour les maisons et de 7,2 % pour les appartements. 

Bon à savoir

  • C’est en Bourgogne que les prix des appartements sont le plus fortement négociés (9,9 %).
  • En Midi-Pyrénées, il vous sera difficile de négocier une maison au-delà de 2,6 % de son prix affiché.

Les prix de l'immobilier en France

Tous les compteurs sont dans le vert pour l'immobilier. Qu’il s’agisse d'appartements neufs, anciens ou de maisons, les prix relevés par le Baromètre LPI-SeLoger sont à la hausse !

Prix immobilier France - Baromètre LPI-SeLoger septembre 2016