Immobilier : il est plus difficile de négocier

Immobilier : il est plus difficile de négocier

Selon l’endroit où ils achètent, tous les Français ne sont pas égaux face à la décote qu’ils peuvent espérer négocier. Région par région, le baromètre LPI-SeLoger fait le point sur les marges de négociation.

Des marges de négociation qui se resserrent pour les appartements

Alors que l’on assiste à une stabilisation de la marge de négociation sur le marché des maisons, les appartements, quant à eux, voient leurs marges se réduire. Comme l’indique Michel Mouillart, ce repli s’explique par un net « redressement des prix des compromis de vente » (c’est à dire des prix signés) des appartements.

Sur le marché des appartements, les marges se sont maintenues à un niveau supérieur à l’habitude. En revanche, côté maisons, c’est plutôt vers les prix affichés qu’il faut se tourner. En effet, le statu quo, que l'on constate, trouve son origine dans la tendance haussière que ces prix connaissent actuellement.

Sur les maisons, les marges se sont repliées en début d’année mais semblent stabilisées ».

Michel Mouillart, Professeur d’économie à l’université Paris-Ouest et porte-parole du baromètre LPI-SeLoger.

Dur, dur de négocier en Midi-Pyrénées…

Parmi les régions où les négociations s’annoncent musclées et les décotes éventuellement obtenues moins importantes qu’ailleurs, citons l’Île-de-France, l’Alsace ainsi que le région Midi-Pyrénées. Et pour cause, ces marchés présentant la particularité d’être tendus, la marge de négociation n’y est que de 4 % environ. Pour info, à Melun, la ristourne pouvant être décrochée pour un appartement sera de 4,4 % et de 5,8 % pour une maison, du côté de Colmar, elle approchera les 4 % pour un appartement et les 5,4 % pour une maison et enfin, vers Cahors, elle avoisinera les 4,5 % pour un appartement et les 3,9 % pour une maison.

Des marges élevées en Champagne-Ardenne

Avec une décote d’environ 10,9 % sur les maisons et de 7,2 % sur les appartements c’est du côté de Charleville-Mézières, de Châlons-en-Champagne ou encore de Troyes que la marge de négociation pouvant être obtenue est la plus importante. Et si d’aventure, vous comptez investir en Bretagne, sachez que c’est le moment de foncer ! En effet, de Brest à Lorient en passant par Nantes, vous pourrez espérer une ristourne de l’ordre de 8 % sur votre future maison et de 7 % sur votre futur appartement. Sans oublier le Limousin (Tulle, Guéret, Limoges) où la décote pouvant être obtenue sur les maisons atteint 10,4 %.

Les Français sont attachés à leur région

  • Seulement 7 % des Français envisagent de déménager en-dehors de leur région. (Source : Empruntis).
  • Les régions les plus prisées sont l’Île-de-France (25 % des Français qui déménagent s’y installent, le plus souvent pour des raisons professionnelles), la région PACA et le Languedoc-Roussillon (plébiscitées par les retraités pour leur douceur de vivre).

Le Baromètre des prix de l'immobilier LPI-Seloger juin 2015

© Baromètre LPI-Seloger juin 2015

La rédaction vous conseille :