Le prix de l'immobilier à Lille atteint des records : 3 124 € du m² soit +6,8 % en un an !

Le prix de l'immobilier à Lille atteint des records : 3 124 € du m² soit +6,8 % en un an !

Alors que le rythme de la hausse des prix tend à ralentir dans bon nombre de grandes villes, à Lille, les prix de l’immobilier continuent de progresser rapidement. Décryptage.

La hausse des prix immobiliers lillois ne désarme pas

Décidément, les ch’timis ne font jamais rien comme tout le monde ! Contrairement à une bonne partie des autres grandes villes de province où la tendance haussière des prix immobiliers sur l’année marque le pas, voire s’inverse, les prix à Lille poursuivent leur irrésistible ascension à un rythme toujours plus soutenu. Jugez plutôt, sur les douze derniers mois, ce sont presque 7 % que les prix des appartements situés dans la capitale des Flandres gagnent. Pour devenir propriétaire d’un appartement dans l’ancien à Lille, à fin octobre dernier, il fallait compter 3 124 € du m². À titre de comparaison, à la même période en 2016, le m² coûtait 2 947 €. Et 2 851 € l’année précédente… Les données que compile régulièrement le baromètre LPI-SeLoger nous apprennent que c’est en mars dernier que la moyenne des prix de l'immobilier ancien lillois a franchi, pour la première fois, la barre des 3 000 €…

prix immobilier lille novembre 2017

Bon à savoir

  • En France, le prix au m² coûte 3 490 €.

Les quartiers de Lille où la demande est la plus forte

Immobilièrement parlant, l’hyper-centre, le Vieux-Lille (le quartier, pas le fromage !) et Vauban Esquermes restent des valeurs sûres. La demande immobilière y dépasse d’ailleurs très largement l’offre disponible. Dans le centre-ville lillois, les alentours des places Charles-de-Gaulle et Rihour exercent un fort pouvoir d’attraction sur les acheteurs malgré les désagréments pouvant être causés par l’animation qui règne alentour. Du côté du Vieux-Lille (rues de la Monnaie, Princesse, Esquermoise), les petites surfaces sont une dentée rare… et donc chère ! Quant au quartier Vauban, le grand nombre d’étudiants qui cherchent à y habiter en fait une cible de choix pour quiconque envisagerait d’investir dans la pierre locative. En comparaison, les biens localisés à Wazemmes, à Moulins, du côté de Saint-Maurice-Pellevoisin ou encore à Lille-Sud semblent moins prisés des acheteurs… 

Bon à savoir

  • À Lille, 93 % des logements sont des résidences principales.
  • 28 % des Lillois sont propriétaires de leur habitation.
  • 57 % des biens font entre 40 et 99 m².