Le top et le flop des villes où le prix de l'immobilier fluctue énormément

Le top et le flop des villes où le prix de l'immobilier fluctue énormément
partage(s)

À l’occasion de la parution du baromètre LPI-SeLoger, intéressons-nous aux villes où le prix au m² (affiché ou signé) progresse ou diminue. Pour tout savoir des tops et des flops, lisez ce qui suit…

Les 5 villes où les prix affichés s'envolent

Si l’on se réfère aux informations recueillies par le baromètre LPI-SeLoger au mois d’avril dernier, sur les douze derniers mois, c’est la ville de Perpignan qui affiche la plus belle progression. En effet, dans la préfecture des Pyrénées-Orientales, le prix au m² affiché d’un appartement ancien a augmenté de 10,6 % jusqu’à atteindre 1 749 €.

Avec un bond de 6,6 % sur l’année qui vient de s’écouler, la ville de Rennes se classe à la 2e place de notre top « 5 ». Le prix au m² affiché y avoisine désormais les 2 794 €. La médaille de bronze est décernée à Bordeaux, le chef-lieu de la région Aquitaine ayant vu le prix au m² de ses appartements anciens gagner 3,8 % pour s’établir à 3 355 €. Aux quatrième et cinquième places, on retrouve respectivement Metz (+ 3,2 % / 2 033 €) et Lille (+ 2,4 % / 2 905 €).

  1. Perpignan : + 10,6 %
  2. Rennes : + 6,6 %
  3. Bordeaux : + 3,8 %
  4. Metz : + 3,2 %
  5. Lille : + 2,4 %

Chiffres clés

Dans l’ancien, le prix moyen au m² affiché d’un appartement dans l’ancien est de 3 476 €. Au m² signé, le prix moyen avoisine les 3 442 €.

Les 5 villes où les prix signés décollent

Que ce soit en termes de prix affichés mais aussi signés (c’est à dire constatés au jour de la signature du compromis), ce sont les villes de Perpignan (+ 15 %) et de Rennes (+ 5,7 %) qui occupent les deux premières places du classement. Leur emboîte le pas la ville de Metz qui voit son prix au m² signé progresser de 3,2 %. Enfin, avec des gains respectifs de 2,7 et de 1,7 %, ce sont les villes de Lille et de Bordeaux qui ferment la marche…

  1. Pergignan : + 15 %
  2. Rennes : + 5,7 %
  3. Metz : + 3,2 %
  4. Lille : + 2,7 %
  5. Bordeaux : + 1,7 %

Les 5 villes où les prix affichés plongent

La « lanterne rouge » est attribuée à la ville de Nîmes qui a perdu pas moins de 21,5 % sur son prix au m² sur les douze derniers mois. Pour info, un appartement dans l’ancien s’y négocie désormais autour de 1 737 € du m². La médaille d’argent revient à Saint-Étienne avec 10,9 % de perdus, voilà bien une récompense dont la 14ème commune de France (en termes de population) se serait volontiers passée…

En troisième position de ce flop « 5 » des prix affichés, on retrouve la ville de Clermont-Ferrand. (- 9,7 % / 1 919 € du m²). La médaille en chocolat revient, quant à elle, à la ville de Limoges (- 8,9 % / 1 422 € du m²). Enfin, la cinquième place du classement revient à Brest (- 8,4 % / 1 571 € du m² affiché).

  1. Nîmes : - 21,5 %
  2. Saint-Etienne : - 10,9%
  3. Clermont-Ferrand : - 9,7 %
  4. Limoges : - 8,9 %
  5. Brest : -  8,4 %

Les 5 villes où les prix signés dégringolent

Si elle arrive première du classement des villes dont le prix au m² affiché avait connu la plus forte baisse, Nîmes décroche également la médaille d’or dans la catégorie du prix signé. Jugez plutôt, à Nîmes, sur les douze derniers mois, le prix d’un appartement (tel que relevé au jour de la signature du compromis) a « dévissé » de 18,4 % ! Suivent les villes de Clermont-Ferrand (- 9,8 %), Saint-Étienne (- 8,4 % / 1 273 €) et Le Mans (- 7,2 % / 1 583 €). Enfin, il est intéressant de souligner qu’arrivent en cinquième position « ex-aequo » avec - 7.1 % Brest (1 571 €) et Limoges (1 422 €).

  1. Nîmes : - 18,4 %
  2. Clermont-Ferrand : - 9,8 %
  3. Saint-Etienne : - 8,4 %
  4. Le Mans :- 7,2 %
  5. Brest : - 7,1 %
  6. Limoges : - 7,1 %

Les points clés à retenir

  • Sur les douze derniers mois, la plus grosse perte au prix au m² affiché (mais aussi signé) a été enregistrée par la ville de Nîmes (- 21,5 % au prix affiché / - 18,4 % au prix signé).
  • Sur la même période, ce sont les villes de Perpignan et de Bordeaux qui affichent les plus fortes progressions (au prix affiché en agence comme au prix signé).
  • Au prix au m² signé, Perpignan a effectué un bond de 15 %.

Téléchargez le Baromètre LPI-SeLoger des prix immobiliers mai 2015