À Rennes, les prix au m² augmentent (très) rapidement : +4,4 % en 1 an !

À Rennes, les prix au m² augmentent (très) rapidement : +4,4 % en 1 an !

Le marché immobilier de la capitale de la Bretagne fait preuve d’un grand dynamisme car Rennes n’est pas seulement une ville où il fait bon vivre. La récente mise en place de la LGV, l’émergence d’un quartier d’affaires et sa forte population étudiante font que Rennes a tout pour plaire.

Les prix immobiliers rennais progressent de 4,4 % en un an

Les chiffres compilés par le baromètre LPI-SeLoger sont formels : à Rennes, les prix des appartements augmentent encore. Sur ce type de biens, la hausse atteint ainsi 4,4 % sur les douze derniers mois. La bonne tenue du marché immobilier rennais, l’attrait que la ville exerce sur les investisseurs locatifs et - fatalement - la hausse des prix au m² qui a été enregistrée dans la préfecture d’Ille-et-Vilaine, trouvent leur origine dans plusieurs facteurs.

  • Pourquoi Rennes à la cote ?

La qualité de vie, tout d’abord. Et pour cause, alors qu’elle figurait en 7e position au palmarès 2017 des villes de France où il fait bon vivre, cette année, Rennes se hisse sur la plus haute marche du podium ! De même, la récente proximité de la ville avec Paris (qui n’est plus désormais qu’à 1h27 de train de la capitale de la Bretagne) n’est pas étrangère à la suractivité qui touche le marché immobilier rennais. Enfin, force est de constater que le tissu économique attractif et varié (technologies numériques, énergies nouvelles, biotechnologies, agro-alimentaire, recherche…) sur lequel Rennes peut s’appuyer, combiné à des effectifs étudiants conséquents (les différentes universités et écoles de la ville accueillent près de 66 000 jeunes) achèvent de faire de Roazhon (comme l’appellent parfois les Bretons) l’une des villes les plus attractives de l’hexagone. Qu’il s’agisse d’y vivre ou d’investir dans sa pierre locative…

Bon à savoir

  • À Rennes, comptez 3 046 € du m² pour un appartement dans l'ancien. 
  • En France, un appartement dans l’ancien coûte 3 798 € du m², en moyenne.

L’hyper-centre de Rennes est hyper prisé… et donc hyper-cher !

Parce qu’il est convoité aussi bien par les étudiants que par les jeunes salariés et les investisseurs locatifs, l’hyper-centre de Rennes (rue d’Échange, rue du Pré Botté, rue de Brizeux) qui s’étend de la place Sainte-Anne au boulevard de la Liberté, constitue un secteur où les prix au m² comptent parmi les plus élevés de la ville. Certains appartements du « Vieux-Rennes » y affichent ainsi des prix pouvant avoisiner les 4 000 € du m². S’ils recèlent davantage de maisons que d’appartements, les abords du parc Thabor sont également très recherchés. Mais là aussi, les prix des logements peuvent vite se révéler stratosphériques… Pour trouver des prix plus raisonnables, c’est plus au nord, vers le quartier Villejean-Beauregard qu’il faut orienter sa recherche immobilière. De belles opportunités sont également à saisir dans le quartier Sud-Gare mais, LGV oblige, les prix dans ce secteur ont déjà considérablement augmenté.

Les prix de vente au m² des quartiers de Rennes

Quartier

Prix moyen au m²

Brequigny 2 185 €
Centre 3 190 €
Cleunay / Arsenal / Redon 2 899 €
Francisco / Vern / Poterie 2 399 €
Le Blosne 1 800 €
Maurepas / Patton 2 501 €
Moulin du Compte 2 900 €
Sud / Gare 2 501 €
Thabor / Saint-Helier 3 000 €
Beauregard 2 241 €

Bon à savoir

Rennes est en tête des meilleures villes pour faire la fête !