Comment évaluer les frais d'une résidence secondaire ?

Comment évaluer les frais d'une résidence secondaire ?
partage(s)

Si, comme la plupart des Français, vous rêvez d'une résidence secondaire, pensez tout de même à évaluer correctement les frais et charges dont vous serez redevable avant de vous lancer.

Les frais courants, comme pour une résidence principale

Si vous achetez une résidence secondaire, vous devrez vous acquitter des frais courants, au même titre que pour votre résidence principale. Ainsi, vous devrez payer des charges liées à l’eau, l’électricité, voire le téléphone et Internet. Si le bien fait partie d’une copropriété, vous serez également redevable des charges qui seront d’autant plus élevées si la copropriété bénéficie de commodités. Par exemple, rien que pour une piscine, vous devrez compter :

  • Environ 300 € par an pour l’achat des produits d’entretien.
  • Environ 500 € pour la mise en route de la piscine en été et sa mise en hivernage en automne.
  • Entre 1000 et 2 000 € par an si vous souhaitez qu’un professionnel contrôle régulièrement votre piscine.

Bon à savoir

Une résidence secondaire coûte en moyenne 214 600 € en France (Source : baromètre LPI-SeLoger).

Les frais d’entretien et de réparation : entre 1 et 2 % du prix d’achat par an

Les frais liés à l’entretien peuvent rapidement grimper, surtout si votre logement est inoccupé la plupart du temps. Dans ce cas, et à plus forte raison s'il est situé en bord de mer, le logement risque fortement d'être sujet à des problèmes d’humidité. En effet, une maison occupée sera plus aérée et retiendra moins l’humidité. Ainsi, les frais d’entretien et de réparations courantes peuvent facilement atteindre entre 1 et 2 % du prix d’achat par an pour un logement classique et ce montant peut atteindre 4 % lorsque celui-ci est agrémenté d’un jardin et/ou d’une piscine.

Le montant des impôts et taxes est généralement élevé

Dans votre calcul des frais, pensez à prendre en compte les taxes d'habitation et foncière, qui ne sont aucunement allégés même s’il ne s’agit pas de votre résidence principale. Soyez donc vigilant, car ces taxes ne cessent d’augmenter depuis quelques années et certaines communes sont plus gourmandes que d’autres.

Une maison inoccupée fait grimper le montant de l’assurance

Lorsque vous acquerrez une résidence secondaire, vous devez l’assurer. Il n’existe pas de contrat de responsabilité civile spécifique mais il est impératif de vous couvrir contre le vol et le dommage aux biens, car ces incidents sont plus fréquents dans le cas de résidences secondaires, du fait de leur inoccupation la plus grande partie de l’année. Ainsi, vous devrez souscrire à une clause d’inhabitation. Notez tout de même que la facture a tendance à s’alléger dès lors que vous justifiez d’une durée d’occupation supérieure à 90 jours par an.

Conseils Se Loger

Il est tout à fait possible de mettre votre résidence secondaire en location pour amortir les frais d’entretien. D’ailleurs il suffit généralement de louer son bien pendant un mois en saison pour financer l’entretien du logement.

La rédaction vous conseille :