Acheter un bien immobilier près de la Suisse ou du Luxembourg est très rentable !

Acheter un bien immobilier près de la Suisse ou du Luxembourg est très rentable !
partage(s)

Dans ces secteurs géographiques où les travailleurs transfrontaliers sont nombreux, l’achat d’un bien immobilier à louer peut s’avérer très rentable. De nombreux Suisses n’hésitent pas à franchir la frontière pour rejoindre la France, où les prix des logements sont moins élevés.

Suisse, Luxembourg... Hauts-lieux des travailleurs transfrontaliers

On les croise souvent aux abords du Luxembourg ou de la Suisse… Les « navetteurs », ces personnes qui vivent dans un pays et travaillent dans un autre. La notion de navetteur concerne aussi les Français dans leurs (longs) déplacements domicile-travail, certains effectuant jusqu’à 200 kilomètres aller-retour chaque jour. Les Français qui logent à proximité immédiate de leur lieu de travail sont aujourd'hui minoritaires. Ainsi, selon le journal Les Echos, en 2012, 360 000 résidents français,ont passé les frontières pour aller travailler, soit 55 000 de plus qu'en 2006 et 100 000 de plus qu'en 1999 avec en tête des pays qui drainent le plus de travailleurs transfrontaliers : la Suisse et le Luxembourg.

Bon à savoir

Selon une étude publiée par l'Insee en 2016, 16,7 millions de Français sont en effet contraints de quitter leur commune de résidence pour aller travailler, parcourant souvent des dizaines de kilomètres chaque jour, en voiture ou en transports en commun.

Des « navetteurs » en quête de biens immobiliers à louer

Si beaucoup de Français trouvent à Genève ou Bâle des emplois bien mieux rémunérés qu’en France, les Suisses sont eux confrontés à la cherté et la pénurie des logements. Les Français navetteurs et les Suisses eux-mêmes sont donc en quête de logements beaucoup moins chers en France : « En plus d'une explosion des prix d'achat, Genève est le théâtre d'une pénurie de logements », affirme Christophe Capelli, président du promoteur Capelli. Acheter un bien immobilier proche de ces zones peut donc être une bonne source de rentabilité future.

Acheter pour louer près des frontières ? La bonne idée pour plus de rentabilité

Si vous avez les moyens d’investir, privilégiez la Haute-Savoie, zone d'origine principale des navetteurs travaillant à Genève. La ville d'Annecy présente aussi de réels atouts, l'autoroute la reliant à Genève augmentant son attractivité. L’Ain, et notamment le pays de Gex, est souvent cité comme un bonne terre d’élection pour les investisseurs. De son côté, l’Alsace a un fort potentiel. Plusieurs programmes neufs sont programmés dans la zone frontalière, une bande de 15 km en profondeur depuis la frontière suisse. Quelques conseils avisés aux investisseurs : les locataires suisses sont attentifs à la rapidité des liaisons entre les deux pays, par exemple, la ville de Saint-Louis, en Alsace, sera bientôt dotée d’un tramway la reliant à Bâle, un vecteur d’attractivité évident. Les petites surfaces tirent aussi leur épingle du jeu, notamment dans l’immobilier ancien, recherché à la fois par les familles et les célibataires.

Bon à savoir

Pour investir à Annecy, comptez en moyenne 4 031 €/m² pour un appartement et 3 386 €/m² pour une maison (Source LaCoteimmo).