Annonces immobilières : comment éviter les arnaques ?

Annonces immobilières : comment éviter les arnaques ?

Derrière une très bonne affaire se cachent parfois de mauvaises surprises. Retrouvez nos conseils pour déceler d'éventuelles fraudes.

Si c’est trop beau… méfiez-vous !

Qu’on se le dise : les très très bonnes affaires dans l’immobilier n’existent pas. Que vous cherchiez un logement à acheter ou à louer, retenez que vous trouverez au mieux des annonces dont le prix est conforme à celui du marché, au pire des annonces dont le prix est surestimé et que vous devrez alors le négocier. Conclusion : si c’est trop beau, c’est que ça l’est sûrement, auquel cas vous devez fuir absolument cette annonce et rester réaliste en visant celles dont les logements sont au prix du marché, qu’il s’agisse d’un achat comme d’une location.

Vous reconnaissez une annonce douteuse, que faire ?

Contactez-nous au plus vite : seloger.com/contact

Les locations pour presque rien, ça n'existe pas !

Ah, les bons sentiments… ils sont nombreux les interlocuteurs qui se justifient de louer leur bien pour quelques euros sous prétexte que leur seule volonté est d’aider une personne qui a vraiment besoin d’un logement, ou parce qu’il s’agit d’un appartement hérité du cousin de la tante de l’arrière-grand-mère, qui a une grande valeur sentimentale et qui ne doit simplement pas rester inoccupé pour ne pas se détériorer… Oubliez, aucun propriétaire sérieux ne vous servira un tel discours ! Et même si le logement a peut-être une grande valeur sentimentale pour le propriétaire, il est évident que son objectif est au minimum de l’amortir, et surtout de le rentabiliser, ce qui est bien légitime.

Conseils Seloger

Les demandes d’honnêteté du type « conservez jalousement le numéro du mandat/code d’accès/nom de la banque » sont destinées à vous rassurer et à susciter votre confiance. N'y donnez surtout pas suite.

N'envoyez jamais d'argent pour « réserver » un logement

Si vous cherchez un logement dans une zone dite « tendue », dans laquelle les logements se font rares et où l’on se retrouve face à plusieurs dizaines de candidatures pour le même logement, vous devez être d’autant plus vigilant(e). En effet, conscient(e) de la détresse (toute relative) des personnes ayant besoin de se loger, certaines personnes peu scrupuleuses vous demandent de leur envoyer de l’argent pour le « réserver », souhaitant que vous prouviez votre réelle motivation, allant même jusqu'à vous garantir que vous passerez devant tout le monde… Dans un tel cas de figure, coupez court à toute discussion.

Bon à savoir

Envoyer de l'argent pour « réserver » un logement est totalement illégal. Vous pouvez être certain(e) de ne jamais revoir votre argent, et encore moins le logement que vous aviez « réservé ».

Ne communiquez pas de documents avant la visite

Habituellement, lorsque vous n’avez pas affaire à un arnaqueur, vous prenez contact avec le propriétaire qui vous donne rendez-vous pour visiter le logement, et qui vous demande de rapporter des documents que vous lui confierez après la visite, et dans la mesure où celle-ci a été concluante de votre côté. Un propriétaire n’a aucun intérêt à vous demander des documents avant même que vous ayez visité le bien, d’autant que lorsqu’il s’agit d’une arnaque, on vous demande des documents comme un RIB qui vont permettre à l’escroc de se servir sur votre compte.

Conseils SeLoger

Pour votre recherche, découvrez Louervite, le site dédié à la location.

Oubliez les paiement en « mandat cash »

Si vous détectez dans l’annonce ou dans l’échange de mails la mention « mandat cash » voire « mandat cash urgent », ne réfléchissez pas plus longtemps et fuyez. En effet, ce mode de paiement permet à la personne à qui vous allez envoyer l’argent d'en percevoir le montant en liquide, sans passer par un compte bancaire. Rusé. D’autant que dans l’immense majorité des cas, vous envoyez de l’argent sur un compte à l’étranger, et il est impossible de traquer l’escroc pour remonter jusqu’à lui. Sachez qu’aucun propriétaire scrupuleux ne vous demandera le moindre versement par mandat cash et encore moins par mandat cash urgent, alors ne cédez pas aux demandes d’un interlocuteur douteux.

Conseils SeLoger

Les escrocs vivent souvent à l’étranger et il n’est pas rare de s’apercevoir que ces personnes font de nombreuses fautes de français en essayant, en vain de parler de façon soutenue : cet indice peut vous mettre la puce à l'oreille.

Si le propriétaire joue les abonnés absents... Faites de même !

Le propriétaire vit à Londres ou à Berlin, il est à l’hôpital, vous devrez avoir affaire à son neveu… ces explications ne sont pas claires et vous devez vous méfier des pseudo-propriétaires qui sont absents ou trop occupés pour vous rencontrer. Lorsque c’est le cas, ils délèguent cette tâche à des agents immobiliers, ce qui signifie que vous aurez affaire à des professionnels. Si tel n’est pas le cas, ne vous attardez pas plus longtemps sur cette annonce.

Les mails frauduleux en font des tonnes pour vous rassurer

Bien que cela puisse paraître déroutant, les escrocs, à l’origine des mails ou des annonces frauduleuses, insistent généralement plus que de raison sur leur volonté de se protéger d’une éventuelle escroquerie. Ils vous parlent de garantie et de protection, et semblent vouloir s’assurer de votre bonne volonté. L’hôpital, la charité, tout ça. En conclusion, un propriétaire honnête vous indiquera peut-être que vous devez être à l’heure car il a un rendez-vous après la visite, mais il ne rabâchera pas 20 fois qu’il vous demande de l’argent dans un souci de protection, et pour être certain que vous êtes motivé(e).

  • Pour visualiser un exemple de mail frauduleux, cliquez ici.

Personne n’est à l’abri des arnaques aux faux logements !

La fille du Président de la république, Flora Hollande, a perdu 2 400 € en versant par avance des loyers à un propriétaire fantôme.

La rédaction vous conseille :