Rechercher un article

Le top 10 des villes de France qui ont vu leur prix immobilier exploser en 2018

Le top 10 des villes de France qui ont vu leur prix immobilier exploser en 2018

Qu’ont en commun Pessac, Montreuil et Limoges ? En 2018, toutes ces villes ont connu une très, très forte hausse du prix de leur immobilier. Tour d’horizon de ces villes où les prix des logements font « boum » !

Le prix immobilier en hausse de 20 % à Pessac !

L’heure des bonnes résolutions est aussi celle du bilan… En termes de prix immobiliers, force est de constater que l’année qui vient de s’achever a été placée sous le signe de la hausse ! Et ce ne sont pas les habitants de Pessac, de Montreuil, de Limoges ou encore de Poitiers qui diront le contraire ! En effet, dans toutes ces villes, les prix des logements finissent l’année 2018 sur les chapeaux de roues et accusent une hausse qui oscille entre 11,7 % et 20 %. Et à l’image d’un ado qui, en pleine poussée de croissance, aurait pris plus de 10 centimètres en l’espace d’un an, des villes comme Cherbourg-en-Cotentin (+ 11,4 %), Rennes (+ 11,1 %), Avignon (+ 10,7 %), La Rochelle (+ 10,4 %) ou encore Bordeaux (+ 10,2 %) enregistrent plus de 10 % de hausse annuelle. Enfin, il est à noter que la dixième place de notre classement des villes où les prix immobiliers ont le plus progressé au cours de l’année passée est occupée par Asnières-sur-Seine. En douze mois, les prix des logements asnièrois ont tout de même augmenté de 9,2 %… Excusez du peu !

villes prix immobiliers france

Les prix immobiliers montreuillois boostés par l’effet « Grand Paris »

Les données recueillies par le baromètre LPI-SeLoger sont formelles : si la vitesse à laquelle les prix des logements augmentent faisait l’objet d’une limitation, nul doute que Pessac, Montreuil ou encore Limoges se seraient fait flasher ! La forte augmentation des prix pessacais trouve son origine dans celle des prix bordelais. Comme le fait remarquer Michel Mouillart, porte-parole du baromètre LPI-SeLoger, à Bordeaux, « les ménages aux revenus moyens ont progressivement laissé la place, soit à des ménages aux revenus élevés, soit à des ménages aux revenus très modestes ». Parce qu’ils se trouvent dans l’impossibilité d’acheter à Bordeaux, beaucoup d’acheteurs se rabattent sur les communes avoisinantes, faisant ainsi grimper le prix de l'immobilier. Concernant Montreuil qui détient la médaille d’argent de notre palmarès, la forte poussée de ses prix immobiliers résulte de la conjonction de deux éléments : la mise en place du Grand Paris, d’une part et l’arrivée massive d’ex-Parisiens, d’autre part. En effet, dans l’immobilier comme ailleurs, une demande en hausse fait fatalement grimper les prix… Rien d'étonnant, donc, à ce que, bien que la ville de Montreuil soit désormais le « Brooklyn parisien »…

podium villes hausse france

À Limoges, le marché immobilier se rééquilibre

Enfin, le cas de Limoges qui totalise 12,8 % de hausse est intéressant à plus d’un titre. Car comme l’indique Michel Mouillart, « les prix limougeauds partaient de tellement loin qu’ils ne pouvaient que remonter. De plus, ils baissaient depuis des années et le marché était en état de dépression avancée. À Limoges, le marché immobilier sort donc progressivement de la période de récession dans laquelle il a longtemps été plongé ». En clair, la hausse des prix que l'on constate dans la préfecture de la Haute-Vienne participe d’une sorte de rééquilibrage du marché immobilier limougeaud.

Le top 10 des villes où les prix des logements ont le plus augmenté en 2018

Ville Hausse des prix Prix/m²
Pessac (33) + 20 % 3 073 €
Montreuil (93) + 13,1 % 5 684 €
Limoges (87) + 12,8 % 1 645 €
Poitiers (86) + 11,7 % 2 039 €
Cherbourg-En-Cotentin (50) + 11,4 % 1 862 €
Rennes (35) + 11, 1 % 3 152 €
Avignon (84) + 10,7 % 2 620 €
La Rochelle (17) + 10,4 % 3 763 €
Bordeaux (33) + 10,2 % 4 736 €
Asnières-sur-Seine (92) + 9,2 % 5 959 €