Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Marseille : malgré la crise, le prix immobilier y est en forte hausse !

Marseille : malgré la crise, le prix immobilier y est en forte hausse !

Faut-il y voir un « effet Raoult » ? Toujours est-il que le prix de l’immobilier phocéen s’envole. À fin avril, il enregistre 8,1 % de hausse annuelle et dans 7 des arrondissements qui composent la ville, les prix des logements augmentent de plus de 9 % sur l’année. Le 15e marseillais, en revanche, accuse le coup et voit ses prix chuter lourdement (- 8,6 %).

Marseille : malgré la crise, le prix immobilier y est en forte hausse !

Sommaire

8,1 % de hausse sur 1 an à Marseille sur le prix au m²

Selon les données qu’a récoltées le baromètre LPI-SeLoger, le prix au mètre carré à Marseille accuse 8,1 % de hausse annuelle pour atteindre 3 404 € dans l’ancien. Alors que le prix de l’immobilier ne recule que dans 5 % des villes françaises de plus de 100 000 habitants, à Marseille, la hausse se poursuit et même se renforce ! De fin janvier à fin mars, la hausse des tarifs immobiliers phocéens aura culminé à + 7,1 %, pour passer à + 8,1 % à fin avril. Pour autant, force est de rappeler que pour une métropole, Marseille affiche, au global, un prix de l’immobilier particulièrement accessible.

+ de 9 % de hausse dans près de la moitié des arrondissements phocéens

Plombées par la fermeture des agences immobilières et des études notariales, les ventes ont dégringolé en volume partout en France. Il ressort toutefois de la lecture du baromètre LPI-SeLoger que dans Marseille intra-muros, la tendance - en termes de prix immobilier - est haussière ! Jugez plutôt, dans la Cité Phocéenne, la hausse sur 1 an dépasse 9 % dans pas moins de sept arrondissements ! Il s’agit des :

  • 1er (Belsunce, Noailles / + 11 % sur 1 an),
  • 2e (Arenc, Les Grands Carmes / + 10,3 %),
  • 6e (Lodi, Notre-Dame du Mont / + 9,6 %),
  • 7e (Bompard, Le Pharo / + 11,8 %),
  • 8e (Bonneveine, Montredon / + 10,5 %),
  • 13e (Château Gombert, Malpassé / + 10,8 %),
  • 14e (Les Arnavaux, Le Canet / + 9,1 %) arrondissements.

En revanche, le prix au m² à Marseille dans le 15e arrondissement (Les Borels, La Calade) est en net repli, accusant 8,6 % de baisse annuelle. À 1 373 €/m², il s’agit d’ailleurs de l’arrondissement phocéen le moins cher à l'achat.

Des écarts de prix immobilier qui se creusent !

De Belsunce à L’Estaque, en passant par Belle de Mai, Castellane ou encore Saint-Lambert, la liste est longue des quartiers phocéens. Outre l’accessibilité du prix de l’immobilier à Marseille (3 404 €/m²), ce qui caractérise le marché de l’immobilier phocéen, ce sont les écarts - parfois considérables - de prix entre arrondissements. Et ces disparités ne cessent de se creuser… Jugez plutôt, d’après le baromètre LPI-SeLoger, devenir propriétaire dans le 8e arrondissement de Marseille coûte 229 % plus cher que de faire l’acquisition d’un logement dans le 15e phocéen. Or, en décembre 2015, acheter dans le 8e (3 756 €/m²) ne coûtait « que » 137 % plus cher que d’accéder à la propriété dans le 15e (1 579 €/m², à l’époque)…

Les prix dans les 3 arrondissements les plus chers de Marseille 

Arrondissement Prix/m²
8e 4 528 €
7e 4 176 €
6e 3 682 €

Source : Baromètre LPI-SeLoger

Un repli rapide de l’activité immobilière

Partout en France, la crise du Covid-19 et le gel du marché immobilier qui s’est ensuivi ont eu pour conséquence une chute du nombre des transactions enregistrées. Michel Mouillart, Porte-Parole du baromètre LPI-SeLoger, note d’ailleurs que « le repli de l’activité est le plus rapide (de 50 à 55 % en glissement annuel) dans 11 régions, dont la région Provence-Alpes-Côte d’Azur ».

Des marges de négociation inférieures à la moyenne nationale

« Le blocage du marché et la pénurie des biens ne sont pas synonymes de braderie sur les prix » constate Michel Mouillart qui ajoute que « les vendeurs qui restent sur le marché préfèrent retirer leurs biens en attendant la reprise du marché plutôt que de réviser leurs ambitions à la baisse ». En région PACA, et donc à Marseille, la marge de négociation se limite à 3,2 % du prix affiché pour une maison (contre 4,3 % sur la France entière) et elle atteint 4,7 % pour un appartement (contre 3 % France entière).

Bon à savoir

Le prix immobilier à Marseille est de 3 404 €/m².