Rechercher un article

À Saint-Nazaire, la hausse du prix immobilier accélère fortement !

À Saint-Nazaire, la hausse du prix immobilier accélère fortement !

Boosté par une demande qui va crescendo et une attractivité – définitivement – retrouvée, le rythme de la hausse annuelle du prix de l’immobilier s’emballe à Saint-Nazaire pour atteindre 13,7 %.

En cours de chargement...

Saint-Nazaire : 13,7 % de hausse sur 1 an des prix immobiliers

S’il est une ville qui symbolise le pouvoir d’attraction de l’immobilier de la façade atlantique, c’est bien Saint-Nazaire. Si le ticket d’entrée reste abordable (2 397 € du m²), les chiffres qu’a relevés le baromètre LPI-SeLoger font état d’une très nette accélération du prix de son immobilier au cours des derniers mois. Jugez plutôt, en juin dernier, le prix immobilier à Saint-Nazaire enregistrait 12,8 % de hausse annuelle. À fin juillet, les prix des logements dans celle que l’on surnomme la Petite Californie Bretonne progressaient de 11,1 % sur l’année et à fin-août dernier, voilà que la hausse culmine à 13,7 %. Comme le fait remarquer Michel Mouillart, porte-parole du baromètre LPI-SeLoger, « depuis le début de l’année, la hausse accélère nettement sur Saint-Nazaire ».

Bon à savoir

À Saint-Nazaire, le délai moyen de vente pour un logement ancien avoisine 76 jours (Source : SeLoger)

Saint-Nazaire : 2 397 € du m² dans l’immobilier ancien

Les données recueillies par le baromètre LPI-SeLoger nous apprennent que dans l’ancien nazairien, le m² se monnaye aux alentours de 2 397 €. Si son niveau de prix – abordable – rapproche Saint-Nazaire d’Angers, une autre ville des Pays-de-la-Loire, où acheter dans l’ancien coûte, en moyenne,  2 344 € du m², il la place à mi-chemin entre Le Mans (1 851 €/m²) et Nantes (3 580 €/m²). Mais en vertu de la loi de l’offre et de la demande, l’attrait croissant d’une clientèle non plus seulement locale/régionale (Nantes, Angers) mais désormais extra-régionale (Normandie, Paris et sa région) pourraient bien, à l’instar de ce qui se produit actuellement sur la Rochelle, faire se tendre plus encore le marché immobilier nazairien, l’augmentation de la demande ayant (déjà !) pour corollaires une baisse des stocks de logements et une hausse (ou, en l'occurence, une accélération) du prix de l’immobilier.

Bon à savoir

À Saint-Nazaire, le prix moyen d’un logement – dans l’ancien – est de 258 118 € (Source : SeLoger).

Jardin des Plantes, Sautron et Villès-Martin, le tiercé gagnant

Exception faite du quartier Prézégat où la demande peine à décoller, c’est l’ensemble du marché immobilier nazairien qui suscite l’intérêt des acquéreurs potentiels, avec une préférence, toutefois, pour les secteurs Jardin des Plantes (boulevard du Président Wilson, avenue Ferdinand de Lesseps), Sautron (rue de Pornichet) et Villès-Martin (rue de Vincennes, boulevard Albert 1e). Mais l’hyper-centre ou encore le quartier de la place du Commando n’ont pas dit leur dernier mot et voient leur cote grimper !

Combien faut-il gagner pour acheter à Saint-Nazaire ?

  • Prix du bien (hors frais de notaire et d'agence) : 258 118 € (Source : SeLoger) 
  • Montant total de l'acquisition (frais de notaire et d'agence inclus) : 295 519 
  • Mensualité du crédit sur 20 ans : 1 300​​ € (au taux - hors assurance - de 1,25 %)
  • Revenu minimal : environ 3 900 € par mois.

Quels sont les prix en périphérie de Saint-Nazaire ?

Ville Prix au m²
Pornichet 4 598 €
Saint-Brévin-les-Pins 2 816 €
Montoir-de-Bretagne 1 954 €
Trignac 1 826 €
Saint-Joachim 1 626 €
Plus de conseils :