Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

60 % des acheteurs de logements neufs sont des primo-accédants !

60 % des acheteurs de logements neufs sont des primo-accédants !

Les acheteurs de logements neufs sont toujours là ! Ce sont majoritairement des primo-accédants qui ont confiance dans le marché immobilier et sont prêts à investir, mais encore faut-il trouver des biens immobiliers et un financement.

60 % des acheteurs de logements neufs sont des primo-accédants !

Sommaire

Dans le neuf, 6 acheteurs sur 10 réaliseront leur première acquisition

Près d’un tiers des acheteurs font résolument le choix du neuf dans leur projet immobilier et les primo-accédants représentent plus de la moitié d’entre eux ! Ce sont d'ailleurs les primo-accédants qui tirent le marché et qui restent confiants malgré les difficultés actuelles. En effet, la crise sanitaire a ébranlé un marché déjà mis à mal par l’échéance des élections municipales et la baisse du nombre de permis de construire qui en a découlé. Selon la Fédération française du bâtiment (FFB), le marché des logements neufs a ainsi reculé de près d’un quart sur un an.

Résultat : l’offre peine à répondre à une demande toujours bien présente car ils sont encore 41 % d’acquéreurs à penser que c’est le bon moment pour acheter. Presque deux tiers des acheteurs estiment que l’immobilier est une valeur de placement sûre, depuis la crise. Pour autant, cette confiance ne suffit pas, encore faut-il parvenir à trouver un financement pour son projet immobilier !

92 % des primo-accédants demanderont un prêt immobilier

Selon une étude SeLoger, ce sont 9 primo-accédants sur 10 qui auront recours à un emprunt immobilier pour acheter leur logement. Seulement voilà, si les taux sont bas, les conditions d’accès au crédit se sont durcies. Suivant en cela les recommandations du Haut Comité de Stabilité Financière, les banques prêtent plus difficilement : mensualités devant rester en deçà de 33 % du revenu des emprunteurs, disparition des prêts sur plus de 25 ans, etc. Or ces primo-accédants sont les premiers à pâtir de ces restrictions. La part des primo-accédants dans les dossiers de prêts finalisés n’était plus que de 26 % en avril 2020, contre 34 % à la même période l’an dernier selon la FFB.

Face au risque de voir flamber  le prix de l'immobilier neuf, les professionnels du secteur tirent la sonnette d’alarme. Une appréhension partagée par les acquéreurs, qui sont presque deux sur trois à redouter que les prix des biens ne deviennent inaccessibles. Pour soutenir le marché, le gouvernement a lancé un plan de relance... mais celui-ci est fustigé par la Fédération française des promoteurs immobiliers (FPI) car il « laisse de côté l’immobilier neuf, qui ne reçoit qu’un dixième des moyens », dénonce Alexandra François-Cuxac, Présidente de la FPI.

Bon à savoir

Dans le neuf, la moitié des acheteurs choisissent de faire construire une maison individuelle. Ce choix peut s'expliquer par un ticket d’entrée moins élevé que dans l'immobilier collectif neuf. Cette option peut donc être avantageuse, notamment si l'enveloppe de prêt s'avère moins garnie que prévu…

Le budget des acheteurs de logements neufs se maintient

Pour autant, les acquéreurs en neuf ne comptent pas revoir à la baisse leur budget d'acquisition. Ainsi, 81 % d’entre eux entendent conserver la même enveloppe qu’avant la crise sanitaire. Deux acheteurs sur trois prévoient même de se tourner vers des biens jusqu’à 300 000 €. La volonté d’investir n’a donc pas été entamée par le Covid. Cela peut notamment s’expliquer par le fait qu’acheter dans le neuf veut aussi dire acheter sans travaux, que ce soit en termes d’aménagement ou de diagnostic de performance énergétique (DPE). C’est d’ailleurs l'un des avantages du neuf, qu’Alexandra François-Cuxac tient à souligner : « Le neuf n’est pas un problème, c’est une solution, pour loger les Français et leur donner le cadre de vie sain, confortable et durable auquel ils aspirent ».

L'immobilier neuf permet aussi de profiter d'avantages fiscaux grâce au dispositif Pinel, dispositif qui offre la possibilité de réduire ses impôts tout en se constituant un patrimoine immobilier et en s'assurant des revenus locatifs réguliers. Pour soutenir le marché du neuf, le Pinel a d’ailleurs été prolongé jusqu’en 2022. Enfin, il peut être intéressant de rappeler que les frais de notaire sont moins élevés dans le neuf (de 2 à 3 % du prix de vente) que dans l'ancien (entre 7 et 8 %).

Avoir un extérieur, critère essentiel pour 1 acquéreur sur 3

Les acquéreurs refusent d’abandonner leurs envies d'espace et d’extérieur. C'est encore plus vrai depuis la crise sanitaire. En effet, 61 % des acheteurs dans le neuf veulent une maison et pour près d'1/3 d'entre eux, avoir un extérieur est même devenu un critère essentiel depuis le confinement. Jardins, terrasses et autres balcons ont plus que jamais la cote !

Les chiffres précités sont issus d'une étude SeLoger réalisée avec Opinion Way du 3 au 17 septembre auprès de 2 555 futurs acquéreurs.