10 priorités, 65 idées... Retrouvez le Manifeste pour le logement et l'immobilier avec SeLoger.

Repenser l’aménagement du territoire pour répondre aux nouveaux besoins

02 juin 2022
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Il est plus que jamais nécessaire de repenser l’aménagement du territoire, tant pour favoriser la cohésion nationale que pour stimuler le développement économique du pays. Rien d’étonnant, donc, à ce que cette refonte figure parmi les propositions du Collège des Penseurs.

Image
Vue aérienne d'une moyenne ville
Repenser la politique d’aménagement du pays est plus que jamais au cœur des enjeux. © tom rumble

Sommaire

Métropoles, petites villes, zones périphériques ou rurales : en matière de logement, à chaque strate ses propres défis. Les grandes villes n’offrent plus les espaces de convivialité et de respiration désirés et doivent trouver le moyen de se densifier de façon intelligente. Le cœur de certaines villes moyennes se vident quand d’autres pâtissent d'une trop forte attractivité peu anticipée. Les banlieues font face au mal-logement et les campagnes se heurtent à la question de la construction et des services... Dans tous les cas, les citoyens et professionnels regrettent le manque de vision de long terme et de corrélation entre développement économique et aménagement du territoire. Pour eux, les politiques sont pensées de manière trop centralisée ou trop locale, sans prendre suffisamment en compte les dynamiques territoriales.

5 idées pour repenser l’aménagement du territoire

Quasi-unanimes Largement consensuelles Rupturistes 
Encourager les politiques de long terme pour le développement  territorial avec des écosystèmes emplois, services, transports, logements. Passer d’un modèle individuel à un urbanisme du partage en créant des lieux de vie partagés. Intégrer des obligations de maintien de commerces de proximité au cœur des communes dans les PLUi.
Simplifier les outils de reconquête des centres-villes (type dispositif Denormandie ), avec une réhabilitation de l’ancien dans des formes mixtes intégrant commerces et logements, en particulier dans les petites communes et les villes moyennes.   Encourager la densification douce dans les petites villes en exploitant les réserves foncières domestiques : les jardins des propriétaires, par exemple. 

Mieux répondre aux nouveaux besoins des Français

Qu’il s’agisse de réduire les inégalités entre les territoires, de les valoriser, de stimuler leur attractivité, de doper leur compétitivité, d'améliorer leur connectivité, d’optimiser leurs infrastructures de transport ou encore d’anticiper les besoins de demain, repenser la politique d’aménagement du pays est plus que jamais au cœur des enjeux. Au lendemain de la crise sanitaire, force est de constater que les attentes des Français en termes de logement ont changé et que, pour y répondre efficacement, le gouvernement se doit de revoir en profondeur sa politique d'aménagement du territoire. C’est d’ailleurs l’une des priorités que le Collège des Penseurs a fait figurer dans son Manifeste pour le Logement et l’Immobilier.

84 % des Français se disent attachés aux commerces de proximité et près d’un sur deux a renforcé sa relation avec ces commerçants depuis la crise sanitaire (Odoxa/Epicery). Une étude préalable a montré que la grande majorité des Français (69 %) craint toutefois de les voir disparaître (YouGov/American Express).

Un manifeste pour l’habitat de demain

En mars dernier, SeLoger - leader spécialiste des portails immobiliers en France - a lancé une vaste consultation nationale afin de recueillir les doléances des Français (particuliers, professionnels de l’immobilier, institutionnels…) quant au logement, de confier l’élaboration de solutions à la fois pertinentes, réalistes et concrètes au Collège des Penseurs, un groupe constitué d’experts de l’immobilier. Cette feuille de route a été remise au gouvernement, lors des Assises du Logement. « Toute la filière s’est mobilisée, au-delà des métiers, des identités de marque, des fiertés individuelles (...) Parce que des concepteurs ont adopté une posture nouvelle et estimable, ce manifeste va à coup sûr inspirer la politique du logement des cinq années qui viennent » explique Henry Buzy-Cazaux, Président fondateur de l’Institut du Management des Services Immobiliers Parrain d’honneur du Collège des Penseurs.

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
French

A la une !