Rechercher un article

Encadrement des loyers : 28 villes finalement concernées par la mesure

Encadrement des loyers : 28 villes finalement concernées par la mesure

Après Paris, le dispositif d’encadrement des loyers s’étendra finalement à 28 communes. Les deux premières villes concernées seront Lille, au second semestre 2015, puis Grenoble courant 2016.

Encadrement des loyers : 28 villes finalement concernées par la mesure

Lille et Grenoble seront les premières à suivre Paris

Alors que l'encadrement des loyers sera appliqué à partir du 1er août, à Paris, 28 villes pourraient finalement être concernées par la mesure, d'après le journal Le Monde. Le point commun entre toutes ces communes ? Elles présentent « un déséquilibre marqué entre l’offre et la demande de logements entraînant des difficultés sérieuses d’accès au logement ». Après Paris. Lille sera la prochaine ville à franchir le pas, puisqu’une expérimentation est programmée pour le second semestre 2015. Ensuite, Grenoble montera donc sur la troisième marche du podium.

L'encadrement des loyers concernera d'autres communes du Grand Grenoble

A Grenoble, « notre observatoire sera créé au cours du second semestre 2015, ce qui devrait nous permettre de mettre en place l’encadrement fin 2016 », assure Vincent Rabillard, directeur de cabinet de Grenoble-Alpes Métropole. Contrairement à Paris et à Lille, où le dispositif ne concernera que la ville dans ses frontières intérieures, l’encadrement des loyers, mis en œuvre par la communauté d’agglomération, pourrait concerner d’autres communes du Grand Grenoble. Une décision sera prise dans ce sens lors d’un prochain conseil communautaire.

A lire aussi : Tout savoir sur la loi ALUR

Les professionnels de l'immobilier majoritairement opposés

La plupart des agents immobiliers s’opposent à l’encadrement des loyers. Jean-François Buet, président de la Fnaim, est sans concession : « L’encadrement (…) est une mesure stérile et contreproductive dans la mesure où elle dissuade d’investir dans le logement locatif alors que celui-ci n’a jamais autant eu besoin d’être soutenu et encouragé ».

Agents immobiliers : seul Guy Hoquet est favorable à la mesure

Seule note originale dans un rejet plutôt massif de la part des professionnels de l'immobilier, la position du réseau Guy Hoquet, dont le président Fabrice Abraham écrivait il y a peu : « L’encadrement des loyers pourrait bénéficier notamment aux jeunes puisqu’il concernera de manière significative les studios. (…) Il constitue un coup de pouce bienvenu pour cette population fortement impactée par la pression du marché locatif parisien et les prix des loyers ».

La rédaction vous conseille :