Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Acheter ou louer sa résidence principale ?

De nombreuses personnes se posent un jour la question de savoir quelle est l’option la plus avantageuse entre la location et l’acquisition d’une résidence principale. La réponse doit être appréciée au cas par cas, en fonction de vos projets, de vos contraintes et de votre profil.

Acheter ou louer sa résidence principale ?

Sommaire

Les frais élevés de la location

Si les loyers augmentent actuellement moins rapidement que les prix immobiliers à l’achat, notamment grâce à des mesures d’encadrement des loyers, les frais, qui sont associés à l’entrée dans les lieux, peuvent s’avérer importants. Le dépôt de garantie est systématiquement demandé à la signature du bail, mais en tant que locataire, vous pouvez également être amené(e) à régler des frais d’agence. Ils sont en revanche plafonnés en fonction de l’emplacement du logement et de sa surface depuis la loi Alur. A cela, s’ajoute le coût de l’assurance habitation, les charges liées à la location et celles qui sont récupérables par le propriétaire, à l’instar de certaines taxes. Ces frais peuvent être perçus comme étant « jetés par la fenêtre » par les locataires qui ne se constituent pas un patrimoine à partir de leur logement et qui, outre le coût que ce dernier engendre, doivent fournir un effort financier supplémentaire s'ils souhaitent également épargner.

Louer pour davantage de flexibilité

Si la location apporte bien un avantage non négligeable, c’est celui d'offrir une plus grande flexibilité, une plus grande liberté de mouvement. En effet, si vous êtes locataire d’un logement vide et que vous n’entrez pas dans une catégorie de locataires faisant l’objet d’une exception, vous devez respecter un délai de préavis de 3 mois avant de partir du logement. Il s’agit du délai le plus long qui puisse être appliqué, ce dernier étant réduit à 1 mois pour les locataires de logements meublés, pour ceux qui se situent en zone tendue et pour certains profils tels que les personnes handicapées, celles ayant perdu un emploi, celles obtenant un nouvel emploi, celles en départ à la retraite, etc. Si vous devez être amené(e) à déménager régulièrement ou que vous n’êtes pas convaincu(e) de vouloir poser vos valises là où vous vivez, la location demeure le format le plus adapté.

Bon à savoir

Le dépôt de garantie ne représente pas un coût à proprement parler puisque vous le récupérez à votre départ du logement si vous n’avez aucune dette envers le propriétaire.

L’achat immobilier : un engagement coûteux

L’achat immobilier est un projet coûteux à différents niveaux, à commencer par les prix immobiliers qui augmentent régulièrement et dans des proportions importantes dans certains secteurs prisés. L’achat immobilier implique généralement la souscription d’un crédit immobilier qui nécessite un effort d’épargne conséquent pour faire face au paiement des mensualités d’échéance de prêt et qui comportent les intérêts versés à la banque. Mais d’autres frais s’ajoutent à ce projet : le paiement de la taxe foncière, les réparations diverses et l’entretien du logement, l’assurance habitation, les éventuelles charges de copropriété le cas échéant, etc. Sans compter que l’achat immobilier nécessite d’injecter une somme dès le départ au titre de l’apport personnel, qui est aujourd’hui incontournable et qui doit, en moyenne, représenter 10 % du montant total de l’opération.

Acheter sa résidence principale pour se constituer un patrimoine

Si l’acquisition immobilière représente un projet coûteux, il n’en reste pas moins que cet effort financier, que vous consentez pour plusieurs années, vous permet d’y voir plus clair par la suite. A l’issue de la période de remboursement du prêt qui court en général entre 15 à 25 ans, vous êtes pleinement propriétaire de votre bien et vous gagnez considérablement en pouvoir d’achat dans la mesure où vous n’avez plus besoin de prévoir le paiement des mensualités. Enfin, vous pouvez voir cet achat comme un patrimoine à transmettre à vos enfants à l’avenir.

Réaliser une simulation pour trouver la bonne réponse

Chacun d’entre nous doit être en mesure de trancher la question de savoir si l’achat ou la location d’une résidence principale est plus avantageux. Cette question s’étudie au cas par cas, notamment à l’aide d’un outil de simulation qui vous donne des éléments de réponses précis en fonction de votre situation, de vos charges, de vos projets sur le court, moyen ou long terme. A titre d’exemple :

  • Un célibataire vivant à Bordeaux dans un logement en location de 45 m² et dont le loyer est fixé à 765 € aura intérêt à acheter car au bout de 7 ans, l’achat lui aura fait gagner 23 976 € et cette acquisition sera rentabilisée au bout de 3 ans.
  • Un couple sans enfant vivant à Montpellier dans un logement de 60 m² et dont le loyer est de 824 € aura intérêt à acheter également. Au bout de 7 ans, l’achat lui aura fait gagner 43 690 € et cette acquisition sera rentabilisée au bout de 3 ans.
  • Un couple avec 2 enfants vivant à Nantes dans un logement de 90 m² pour un loyer de 1 107 € aura également intérêt à acheter. Au bout de 7 ans, l’achat lui aura fait gagner 52 669 € et cette acquisition sera rentabilisée au bout de 3 ans.
Bon à savoir

L’achat immobilier implique le règlement des frais de notaire, qui s’élèvent entre 2 et 3 %  pour un bien neuf et entre 7 et 8 % pour un bien ancien.

Plus de conseils :