Coliving, tiny houses, colocation… quelles sont les alternatives à l'achat d'une maison ?

Blandine Rochelle
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

L’heure est aux nouveaux modes de vie et même si l’achat d’une maison traditionnelle demeure un projet porté par beaucoup, nombreux sont celles et ceux, par choix ou par dépit, qui sortent des sentiers battus et se tournent vers des modes de vie et d’habitat atypiques. Zoom sur ces alternatives moins onéreuses et, pour certaines, plus chaleureuses que les bonnes vieilles maisons.

Image
La tiny house est une petite maison minimaliste et écologique. © Colin - Adobe Stock
La tiny house est une petite maison minimaliste et écologique. © Colin - Adobe Stock
Sommaire

La colocation s'est banalisée mais elle a toujours la cote

Le principe de la colocation est désormais connu de tous et depuis de nombreuses années. Des colocataires se réunissent dans un seul et même logement pour partager le loyer, à condition que chacun bénéficie d’un espace privatif au sein du logement, à savoir une chambre.

En général, les colocataires s’arrangent donc ensemble pour l'organisation au quotidien, à savoir les courses, les repas, le ménage. Ils partagent, également, les frais liés à la consommation d’eau, d’électricité ainsi que l’abonnement internet. Pour le reste, l’appartement ou la maison, qui est mise en colocation, abrite également des espaces communs, à savoir la cuisine, le salon, la salle de bains. Les colocataires partagent donc une habitation mais aussi les frais inhérents pour réduire leur budget lié au logement.

Idéalement, il est toujours judicieux que les colocataires se soient choisis afin que la cohabitation se déroule dans les meilleures conditions. À chaque changement de colocataire, prenez donc le temps de faire connaissance avec les candidats qui se présentent. Cela vous permettra d'éviter les mauvaises surprises et les erreurs de casting.

La colocation est entièrement organisée par les colocataires du logement loué auprès d'un propriétaire, tandis que le coliving est souvent géré par une entreprise spécialisée. 

Le coliving, une tendance en pleine progression

Le coliving peut être confondu avec la colocation, mais son fonctionnement est un peu différent. Dans le cas du coliving, il est tout à fait possible de disposer de son propre logement, on peut donc vivre seul dans son appartement et ne partager que les services et espaces communs avec ses voisins. Ainsi, chaque personne dispose de l’intégralité d’un logement, à savoir un espace à vivre, une cuisine, une salle de bains, éventuellement une chambre individuelle selon la nature du logement, etc. Il est donc facile de s’isoler à tout moment chez soi, mais également de profiter de services mutualisés ! En coliving, on retrouve certains espaces communs qui diffèrent selon les lieux : une salle de sport, une salle de cinéma, un open space pour les télétravailleurs, un rooftop, un coin café, etc, mais également des services communs, comme des vélos à disposition, du wifi haut débit, des cours, des soirées communes, une conciergerie, etc. Bref, vous cumulez les avantages du partage avec ceux d'une intimité préservée.

Les tiny houses, des petites maisons fonctionnelles

Véritables mini-maisons mobiles, les tiny houses intriguent de plus en plus les Français(e)s depuis quelques années, car elles représentent à elles seules le minimalisme associé au confort. Il s’agit d’un habitat léger et cosy, qui peut être déplacé car la tiny house est montée sur des roues. Contrairement à un camping-car ou une caravane, la tiny house est fabriquée en bois, ce qui permet d’y vivre sans souffrir le la chaleur et de l’humidité selon les saisons. La tiny house est également réputée pour être entièrement recyclable et n'utiliser que des matières premières renouvelables.

À l’intérieur, on retrouve un espace de vie optimisé au maximum pour faire entrer toutes vos affaires dans un minimum de surface, bien que la philosophie associée à cet habitat incite à se contenter du minimum indispensable. Tout est pensé pour être fonctionnel et chaque espace est exploité, notamment aux murs. Côté emplacement, la tiny house peut être posée à des endroits très divers et il est même possible de se regrouper à plusieurs propriétaires sur un terrain pour un mode de vie collectif et collaboratif.

Il faut une autorisation de la mairie pour installer une tiny house, à moins d’être propriétaire du terrain sur lequel elle se trouvera.

Estimez gratuitement votre bien en 2 min
Cet article vous a été utile ?
6
0

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
Ces articles peuvent vous intéresser
Image
Qu’est-ce que le coliving ?
Louer
Le coliving est une forme de colocation moderne, qui associe du confort, de la flexibilité et des...
A la une !
Image
Les APL peuvent-ils être supprimés ?
Acheter
Vous avez besoin de souscrire un prêt pour financer l’achat d’un bien immobilier et souhaiteriez connaître le montant maximal que vous pouvez obtenir ? Taux d’effort, montant de votre apport personnel...
Image
couple sur canapé souriant
Acheter
Permettant à un organisme prêteur de savoir si un candidat à l'emprunt est solvable ou non, le taux d'effort est l’une des données les plus importantes lors de la souscription d’un crédit immobilier...