Comment faire de la colocation solidaire ?

23 jan 2023
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

La colocation solidaire est un mode de cohabitation qui permet de profiter d'un faible loyer en contrepartie de services rendus à autrui. Il peut s'agir de partager le logement d'une personne âgée, d'une personne souffrant d'un handicap ou bien de se réunir en colocation autour d'un projet commun.

Image
Une colocation
La colocation solidaire a le vent en poupe. On vous explique pourquoi.© Robert Kneschke

Sommaire

La colocation solidaire pour faire face à la pénurie de logements

Trouver un logement devient une tâche de plus en plus compliquée, notamment pour les étudiants et les jeunes actifs. Dans les grandes villes, les demandes explosent tandis que les offres ne sont pas suffisantes et que les loyers sont de plus en plus élevés.

Pour répondre aux besoins en matière de logement, de nombreuses initiatives de colocation ont pris forme un peu partout en France. Les futures colocataires profitent des mêmes avantages que pour les colocations classiques (part de loyer faible, frais divers réduits) tout en menant des actions sociales.

La majorité des recherches sont mixtes. Il semble toutefois que les femmes sont plus nombreuses que les hommes à rechercher des colocataires du même sexe.

Faire de la colocation intergénérationnelle et rompre l'isolement

La colocation intergénérationnelle est un mode d'habitat partagé réglementé par la loi ELAN (loi n° 2018-1021 du 23 novembre 2018). Elle réunit sous le même toit une personne de moins de 30 ans et une autre de 60 ans ou plus. Dans ce cas de colocation solidaire, le locataire a pour seul colocataire la personne âgée qui l'héberge. Le plus jeune peut être un étudiant, un stagiaire ou encore un jeune travailleur. La personne âgée peut être locataire d’un logement, qu'il s'agisse d'une maison ou d'un appartement.

Les deux colocataires mettent en place un contrat de cohabitation stipulant :

  • la durée de la colocation,
  • la contrepartie financière,
  • si les deux parties sont d'accord, la réalisation de menus services par le jeune locataire.

Qu'est-ce que la colocation inclusive ?

La colocation inclusive est une autre forme de cohabitation solidaire. Selon le même principe que la colocation intergénérationnelle, il s'agit d'une cohabitation entre une personne en situation de handicap et un jeune de moins de 30 ans.

Ce type de colocation solidaire peut également être mis en place entre plusieurs colocataires. Ainsi, des jeunes porteurs d'un handicap et des jeunes actifs cohabitent dans le même logement. Ces nouvelles manières de vivre ensemble sont mises en œuvre par différentes associations en France qui cherchent à valoriser toute initiative de partage et d'entraide.

La colocation autour d'un projet de solidarité

Des colocataires de différents âges, métiers et horizons peuvent se réunir en colocation autour d'un projet solidaire. Il s'agit de rompre l'isolement, de partager un loyer et des frais (caution, charges, factures), mais aussi de mener ensemble des actions sociales.

Colocation solidaire sans limite d'âge

Il existe plusieurs types de colocations solidaires qui ont trait en particulier à la protection de l'environnement. Il est possible, par exemple, de concrétiser un projet de colocation autour d'un jardin partagé produisant des légumes biologiques.

La loi n'encadre pas spécifiquement ce genre de colocation solidaire. Il convient donc, pour les colocataires, de signer un contrat de bail comme pour une colocation classique. Pour rappel, il peut s'agir d'un bail unique (tous les colocataires signent le même contrat avec le propriétaire) ou bien d'un bail solidaire (chaque colocataire signe un bail indépendant).

Il est également conseillé de mettre en place un règlement de colocation afin de mieux vivre ensemble. Ce genre de document permet aussi d'intégrer plus facilement un nouveau colocataire.

Colocation Kaps entre jeunes

Les Koloc' A Projets Solidaires (Kaps) sont une forme de colocation entre jeunes de 18 ans et de moins de 30 ans. L'initiative est conduite par une association, en collaboration avec le CROUS ou bien des bailleurs sociaux, des collectivités locales. La spécificité est que le logement se trouve dans un quartier populaire. Il s'agit de proposer un loyer modéré aux colocataires tout en créant du lien social grâce à des animations de quartier et en luttant contre les inégalités.

Le contrat est un bail unique de location meublée avec clause de solidarité entre colocataires. Il est conclu pour une durée d'un an.

Mettre en place une colocation solidaire

Ces quelques exemples montrent ce qu'il est possible de réaliser en matière de colocation solidaire. Tout logement proposé à la colocation peut être le point de départ d'un projet de solidarité. Le propriétaire peut se rapprocher d'une association pour mettre en œuvre cette colocation. Il peut aussi se voir proposer un projet par des personnes souhaitant se réunir en colocation.

N'hésitez pas à prendre conseil auprès d'un professionnel de l'immobilier si vous souhaitez proposer votre bien pour une colocation solidaire. Vous obtiendrez ainsi toutes informations dont vous aurez besoin au sujet de la rédaction du bail et des garanties dont vous pouvez profiter.

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
French

A la une !