Les différentes étapes d’un projet immobilier

Blandine Rochelle
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Lancer un projet immobilier est une démarche stimulante mais également complexe, qui requiert une préparation minutieuse et une compréhension des différentes étapes impliquées. Que vous soyez un primo-accédant ou un investisseur expérimenté, un processus structuré est essentiel pour la réussite de votre projet immobilier.

Image
Il est important de suivre point par point chaque étape pour que votre projet immobilier se déroule dans les meilleures conditions. © vm - Getty images
Il est important de suivre point par point chaque étape pour que votre projet immobilier se déroule dans les meilleures conditions. © vm - Getty images
Sommaire

Évaluez votre situation financière : apport et capacité d’endettement

La première étape de tout projet immobilier consiste à évaluer minutieusement votre situation financière. Cela comprend votre apport personnel, à savoir la somme que vous pouvez directement injecter dans votre achat immobilier, ainsi que votre capacité d’emprunt qui dépend de vos revenus, de vos dépenses courantes et de votre épargne. L’utilisation d’un simulateur d’endettement en ligne est essentielle pour déterminer précisément combien vous pouvez emprunter. Ce calcul doit intégrer :

  • Le montant épargné que vous souhaitez mobiliser pour votre achat : il peut provenir d’un livret A, d’un PEL, de votre intéressement lié aux résultats ou aux performances de votre entreprise, ou encore d’un prêt familial, etc.
  • Les aides disponibles comme le prêt à taux zéro par exemple. Ce dernier a été révisé récemment pour permettre à 29 millions de foyers d’y être éligibles, et de pouvoir financer jusqu’à 50 % de l’opération. Le montant attribué dépend de différentes conditions comme la composition du foyer, votre niveau de revenus ou encore le secteur dans lequel vous achetez. D’autres aides existent comme le prêt Action Logement qui peut aller jusqu’à 30 000 €. Ces aides peuvent considérablement augmenter votre capacité d’emprunt et votre pouvoir d’achat immobilier.

Tenez compte également de votre « reste à vivre » mensuel, une variable clé qui garantira que vous pouvez maintenir votre niveau de vie après l’acquisition de votre bien et le remboursement des mensualités.

Étudiez le marché et définissez vos critères

Pour mener à bien votre projet immobilier, une compréhension approfondie du marché est indispensable. Cela implique d'étudier les prix immobiliers dans le secteur choisi, que ce soit en zone urbaine ou rurale. Vous devrez également décider si vous préférez vivre dans un appartement ou une maison, si vous optez pour le centre-ville ou la périphérie. Choisir entre le neuf et l’ancien est également crucial car chaque option apporte son lot d’avantages spécifiques, sans oublier de définir la surface et le nombre de pièces et de chambres nécessaires. Un espace extérieur, tel qu’un balcon, une terrasse ou un jardin peut également constituer un critère décisif. Ces choix influenceront directement votre façon de considérer les annonces immobilières - ou les programmes immobiliers dans le neuf - que vous allez consulter.

Vous pouvez solliciter un agent immobilier pour faire savoir que vous recherchez un logement en définissant vos critères, et ce dernier pourra vous accompagner dans votre quête.

Recherchez le bien immobilier qui vous correspond

L’étape suivante si vous souhaitez investir dans l'immobilier est la recherche active du bien qui répond à vos critères. Il est conseillé de visiter plusieurs propriétés pour comparer et évaluer chaque option. Pendant ces visites, posez des questions sur l’état du logement, la qualité de la toiture, de la façade, les installations de gaz, d’électricité et d’eau. Vérifiez le DPE (diagnostic de performance énergétique) et demandez des précisions si nécessaire au sujet des diagnostics techniques. N’oubliez pas de vous informer sur le montant de la taxe foncière et les éventuelles charges de copropriété, des facteurs qui affecteront votre budget si vous achetez ce bien.

Signez le compromis de vente

Une fois le bien idéal trouvé, la prochaine étape de votre achat immobilier est la signature du compromis de vente, qui va sceller votre accord avec le vendeur.

Il est préférable de réaliser cette opération chez un notaire qui va authentifier le document et sécuriser votre accord, mais il est possible de le signer sous seing privé, uniquement en présence du vendeur et de l'agent immobilier le cas échéant. Lors de la signature, vous devrez verser un dépôt de garantie dont le montant est compris entre 5 et 10 % du prix total. Vous bénéficiez ensuite d’un délai de rétractation de 10 jours durant lesquels vous pouvez revenir sur votre décision et mettre un terme à la vente, sans motif.

N'oubliez pas de vous assurer également que les clauses suspensives incontournables ont été intégrées, comme celle de l’obtention du prêt. Ces clauses sont insérées pour protéger vos intérêts.

Finalisez votre demande de financement

Votre projet immobilier avance avec la finalisation du financement. Cette étape implique de consulter différentes banques pour obtenir un prêt immobilier. Comparez les offres, en tenant compte de certains éléments comme notamment :

  • Le TAEG (taux annuel effectif global) qui est indicateur essentiel. Il représente le coût total du crédit exprimé en pourcentage annuel du montant emprunté. Le TAEG inclut non seulement le taux d’intérêt nominal, mais aussi tous les frais annexes associés au crédit comme les frais de dossier, les frais de garantie, le coût de l’assurance emprunteur, etc.
  • Les clauses de remboursement anticipé, qui sont plus ou moins souples et plus ou moins coûteuses selon les offres de prêt.
  • Les possibilités de modulation des mensualités.

Choisissez un établissement financier qui vous offre les conditions les plus avantageuses et finalisez l’offre de prêt. Ce financement est déterminant pour la concrétisation de votre projet immobilier.

Signez l’acte de vente définitif chez le notaire

La dernière étape de votre projet immobilier est la signature de l’acte de vente définitif chez le notaire, environ 3 mois après le compromis. Ce moment marque le transfert officiel de propriété, avec le versement du solde du prix de vente et le paiement des frais de notaire. Vous devrez également régler la taxe foncière au prorata et prendre connaissance de tous les documents légaux. Une fois ces formalités accomplies, vous êtes officiellement propriétaire, et vous récupérez les clés en présence du notaire.

Vous recevez l’acte authentique de vente 3 à 6 mois après la signature chez le notaire, suite à la publication par ce dernier au service de la publicité foncière.

Vous avez un projet d'achat immobilier ?
Cet article vous a été utile ?
0
0

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !
Image
Evaluez réellement les risques en cas de procédure au sein de la copropriété : toutes les procédures ne se valent pas. © LaylaBird - Getty images
Acheter
Lorsque l'on souhaite acheter un logement en copropriété, il peut arriver de s’apercevoir que la copropriété concernée fait l’objet d’une procédure en cours. Il est important de se pencher sur la...
Image
Il est important de prévoir des visites à des moments de la journée différents. © simonkr - Getty images
Acheter
Lorsqu’il s’agit d’acheter un bien immobilier, choisir le bon moment pour effectuer des visites peut faire une grande différence. Les acheteurs avertis savent que la période de la journée, la saison...
Image
Après une hausse fulgurante, les prix immobiliers bordelais ont finalement nettement baissé. © MarioGuti - Getty images
Acheter
Le marché immobilier de Bordeaux a connu un dynamisme sans précédent entre 2018 et 2022, avec des prix en forte hausse sur cette période. Trop forte peut-être, à en croire la conjoncture actuelle qui...