Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Comment emprunter pour un achat immobilier aux enchères ?

Comment emprunter pour un achat immobilier aux enchères ?

Si vous souhaitez acheter un bien immobilier aux enchères, vous devez connaître votre capacité d’emprunt et obtenir un accord de principe de la banque afin de pouvoir financer cet achat qui ne comporte pas de clause suspensive.

En cours de chargement...

Sommaire

Pour emprunter, obtenez un accord de principe de la banque

La vente aux enchères est une occasion de faire de bonnes affaires : la mise à prix du bien est toujours bien en-deçà du prix du marché, et il est possible d’obtenir un bien qui n’aurait pas été mis sur le marché de la vente autrement, d'autant que certains de ces biens doivent parfois être cédés rapidement.

Mais le financement d’un achat immobilier aux enchères comporte des spécificités, notamment parce que cet achat n’est pas associé à une condition suspensive comme pour un achat classique. En d’autres termes, si vous devenez acquéreur d’un bien vendu aux enchères et que vous n’obtenez pas le prêt de la part de votre banque, la vente n’est pas suspendue et vous restez redevable du prix.

Il est donc indispensable de ficeler votre dossier en amont de l’achat, et d’obtenir un accord de principe de la part de votre banque ou du courtier avec lequel vous êtes en relation. De même, une fois que vous avez remporté les enchères, vous devez obtenir rapidement votre financement, car le délai de paiement accordé pour la vente d’un bien aux enchères est généralement compris entre 30 et 60 jours.

Bon à savoir

Après avoir remporté un bien vendu aux enchères, si vous ne versez pas le montant du prix de vente dans les délais impartis, vous pouvez obtenir un délai supplémentaire mais majoré au taux légal.

Les étapes de la vente d'un bien immobilier aux enchères

Lors d’une vente immobilière aux enchères, il est important de procéder par étape, afin de vous engager en connaissance de cause et sans vous mettre en difficulté :

  • Pour commencer, visitez le bien, durant les dates proposées. Profitez-en pour recueillir un maximum d’informations, scrutez les moindres recoins et posez des questions sur les points qui nécessitent un éclaircissement.
  • Consultez le cahier des charges et des conditions générales de ventes pour connaître les modalités d’achat.
  • Rencontrez votre conseiller financier afin d’obtenir l’accord de principe qui vous permettra de connaître votre capacité d’emprunt, et donc d’enchère. Tenez compte également des charges afférentes.
  • Le jour de la vente aux enchères, vous devez remettre un chèque de consignation généralement équivalent à 5 à 20 % du montant de la mise à prix selon le type de vente, ainsi qu’un justificatif d’identité.
  • Pendant la séance d’enchères, chaque participant peut enchérir en levant son badge, à moins qu’il ne s’agisse d’une vente sous pli caché.
  • Si vous remportez la vente aux enchères, vous devez encore patienter 10 jours durant lesquels d’autres personnes peuvent surenchérir, et vous signez le procès-verbal d’adjudication le jour de la vente avec le notaire.

Quels sont les différents types de ventes aux enchères ?

Il existe deux types de ventes aux enchères :

  1. Les enchères judiciaires.
  2. Les enchères notariales.

Dans le premier cas, les biens appartiennent généralement à des personnes ayant des dettes importantes à rembourser. Dans le second cas, il s’agit souvent de biens issus du domaine public ou de successions pour lesquelles aucun héritier n’a été retrouvé. Certains particuliers peuvent néanmoins confier la vente de leur bien aux enchères à un notaire.

Bon à savoir

Lorsque la vente se déroule à la bougie, les enchères s’arrêtent lorsque la dernière bougie a été consumée. Dans le cas d’une vente au chronomètre, on lance ce dernier pour 90 secondes entre chaque enchère, et la vente s’arrête lorsque plus personne ne se prononce à l’issue de ce délai.

Plus de conseils :