Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Comment assurer un logement en colocation ?

En colocation comme pour toutes les locations classiques, la souscription d'un contrat d’assurance habitation s'avère indispensable. Ce contrat, qui peut être souscrit par les colocataires eux-mêmes ou par le propriétaire, doit couvrir non seulement les occupants mais aussi le logement contre certains risques locatifs.

Comment assurer un logement en colocation ?

Sommaire

Assurance : quelles sont les spécificités de la colocation ?

Dans le cadre d'une colocation, les règles qui régissent le bail sont spécifiques dans la mesure où ce sont plusieurs locataires qui vivent sous le même toit et qui s'acquittent du paiement d'un loyer auprès du même propriétaire. Ce type de cohabitation est défini par la loi aux yeux de laquelle il s'agit de logements occupés par plusieurs locataires et qui constituent la résidence principale de ces derniers. Il existe différents types de colocation :

  • La colocation étudiante est, de loin, la plus courante. Elle est fréquente dans les villes universitaires et réunit plusieurs étudiants. Ce sont généralement les colocataires eux-mêmes qui choisissent un nouveau colocataire lorsque l’un d’entre eux quitte la colocation.
  • La colocation senior permet à des personnes âgées de briser la solitude en se regroupant en colocation. Ils cumulent alors l’avantage de verser un loyer moins élevé et de vivre en collectivité.
  • La colocation de familles monoparentales émerge dans les grandes villes. Ce mode de colocation permet à des familles parfois fragilisées de pallier l’absence d’un deuxième salaire et de combler la solitude.
  • La colocation en couple est encadrée différemment selon les règles qui régissent le couple : concubins, mariés ou pacsés. Un couple marié est cotitulaire du bail et les membres du couple paient le loyer de façon solidaire. Les couples pacsés ne sont pas obligatoirement solidaires. Cela dépend de qui est signataire - et donc titulaire - du bail : un seul ou les deux ? Même chose pour les concubins, pour lesquels les deux - ou seul l’un d'entre eux - peu(ven)t être titulaire(s) du contrat de location.

Colocation : l’assurance habitation est-elle obligatoire ?

La règle en matière d’assurance habitation, c'est qu'elle est obligatoire dès lors :

  • qu’il s’agit d’une location,
  • que cette colocation concerne une ou plusieurs personnes,
  • et qu’elle a lieu en maison ou en appartement.

Que l'on ait affaire à une colocation ne modifie donc en rien la règle : le propriétaire demandera une attestation d’assurance au début du bail.

Quelles garanties dans une assurance habitation en colocation ?

En tant que colocataire, il est nécessaire de se couvrir en souscrivant un minimum de garanties afin de couvrir les risques liés à la location. Outre la responsabilité civile qui permet d’être couvert en cas de dommage causé à une tierce personne, il est indispensable de souscrire les garanties couvrant les risques les plus répandus. Il s'agit :

  • des dommages en cas d’incendie,
  • des dégâts des eaux,
  • des risques d’explosion.

L’idéal reste d’opter pour un contrat d’assurance multirisques habitation. En effet, celui-ci couvre les colocataires en cas de dommages causés aussi bien aux biens qu’aux tiers. De plus, il protège l’intégralité du logement ainsi que le mobilier et les équipements qu’il contient. Sachez également que vous êtes couvert en cas de vol, de bris de glace, de catastrophes naturelles, etc.

Bon à savoir

Il existe des garanties optionnelles, comme les dommages électriques ou encore la garantie piscine ou jardin. Selon les caractéristiques du bien occupé, ces garanties peuvent être intéressantes pour l’ensemble des colocataires.

Quels sont les risques d’une colocation non assurée ?

Comme pour toutes les locations quelles qu’elles soient, l’assurance habitation est obligatoire. Cela signifie que si l’attestation ne lui a pas été fournie en début de bail, le propriétaire peut mettre en demeure le(s) locataire(s) défaillant(s). Pour ce motif, il est ainsi autorisé à mettre fin au contrat de bail et à souscrire lui-même un contrat pour le compte du ou des locataires défaillants. S’il est obligé d'en arriver à cette extrémité, le propriétaire sera en droit d'augmenter le loyer afin d'ajouter au montant initial le coût de l’assurance qu’il aura dû souscrire lui-même. La majoration appliquée ne pourra toutefois pas dépasser 10 % du loyer.

Qui doit souscrire l’assurance habitation en colocation ?

Dans le cadre d’une colocation, deux solutions s’offrent à vous en ce qui concerne la souscription du contrat d’assurance habitation :

  • Dans le cas d’un contrat unique qui couvre l’ensemble des colocataires présents, tous sont alors signataires d’un seul et même contrat.
  • S'il s'agit de contrats individuels, chaque colocataire est alors signataire et titulaire de son propre contrat. L’idéal reste alors que tous les colocataires recourent aux services de la même compagnie d’assurance. Cela limitera les risques de litiges et de conflits en cas de dégâts. De plus, le traitement des dossiers sera considérablement facilité et les délais s'en trouveront réduits.
  • Le propriétaire peut également souscrire lui-même le contrat d'assurance habitation pour chacun des colocataires, en particulier lorsque l’un d'entre eux tarde à s’assurer…

Faire évoluer le contrat au fil des changements de colocataires

L’une des spécificités de la colocation, c’est le turn-over qu'elle implique. Les colocataires initiaux sont ainsi amenés à partir, certains partent avant d'autres, certains reviennent et les changements peuvent être plus ou moins fréquents. Il est bien évident qu’en cas de départ et/ou arrivée d’un colocataire, il faut impérativement faire évoluer le contrat pour que ce dernier soit à jour et puisse couvrir l’ensemble des colocataires de façon optimale. En cas de changement, il faut donc contacter la compagnie d’assurance afin de demander un avenant au contrat qui tiendra compte des nouveautés et des changements intervenus en cours de bail.

Comment choisir la meilleure assurance habitation en colocation ?

Vous l’aurez compris, l’assurance habitation colocation est indispensable pour protéger efficacement chaque colocataire et pérenniser la cohabitation. Plusieurs possibilités s’offrent à vous. L’idéal demeure de choisir une compagnie d’assurance connue, qui ait pignon sur rue et qui propose des contrats de colocation non seulement spécifiques mais aussi adaptés à ce cas de figure. Cela vous garantit d’obtenir une protection optimale. Choisir le même assureur pour tous les colocataires se révèle également une option intéressante. Et pour cause, vous faciliterez considérablement les démarches qui devront être effectuées en cas de sinistre. Enfin, efforcez-vous de lire avec attention le contenu du contrat : garanties proposées, prime d’assurance, franchises, exclusions de garantie, etc. Rien ne doit vous échapper !

Bon à savoir

Pour déterminer le montant de la prime d’assurance habitation, une compagnie d'assurance tient compte d'éléments comme :

  • les caractéristiques du logement,
  • la valeur des biens mobiliers qui le garnissent,
  • le nombre de colocataires présents,
  • leurs antécédents d’assurance.
Plus de conseils :