Déménagement : quelles sont les nouvelles tendances ?

29 sep 2022
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Une étude commandée par SeLoger auprès de Harris Interactive révèle que sur le secteur du déménagement, les lignes ont nettement bougé entre 2017 et 2022. Parmi les nouvelles tendances notoires, on relève, notamment, des profils de porteurs de projet de déménager de plus en plus jeunes, une sur-représentation des CSP +, ainsi que des budgets qui évoluent et cela dans des domaines variés.

Image
Le déménagement concerne un grand nombre de familles avec enfant. © Ground Picture - Shutterstock
Le déménagement concerne un grand nombre de familles avec enfants. © Ground Picture - Shutterstock

Sommaire

Les jeunes et CSP + nombreux sur le marché du déménagement

Avant de commencer à dresser le portrait des porteurs de projet de déménagement, il convient de relever que ces derniers sont de plus en plus jeunes, puisque les 18-34 ans représentent 60 % des déménageurs. Autre critère à prendre en compte : le statut social des Français ayant déménagé au cours des 12 derniers mois. En effet, les catégories socio-professionnelles supérieures sont ainsi sur-représentées parmi les Français ayant récemment déménagé, puisqu’elles représentent 35 %, contre 30 % des CSP -.

L’étude de SeLoger nous enseigne également que les familles avec enfants sont plus nombreuses à porter un projet d’achat immobilier et donc de déménagement. Jugez plutôt, celles-ci représentent 55 % des personnes interrogées. De plus, ces projets concernent davantage les Franciliens dont la part s’élève à 23 %. Enfin, les déménagements sont plus nombreux dans les communes de plus de 100 000 habitants.

Les revenus les plus élevés sont plus représentés chez ceux qui envisagent d'acheter leur logement que chez ceux qui optent pour la location.

Des budgets en hausse pour les porteurs de projets

Concernant les dépenses globales des Français ayant déménagé au cours des 12 derniers mois, l’étude de SeLoger indique qu’elles ont baissé en 2022 par rapport à 2017. Ces dépenses concernent l’aménagement de la maison, l’électroménager, la vaisselle, le bricolage/jardinage et sur tous ces postes, les dépenses ont diminué.

En revanche, les budgets de ces mêmes personnes sont plus élevés sur ces postes, à l’image de :

  • L’ameublement dont le budget s’élève à plus de 800 € contre 600 € en 2017.
  • L’électroménager et les produits high-tech qui correspondent à un budget de 782 € contre 544 € en 2017.
  • L’énergie, pour lequel le budget est de 628 € contre 485 € en 2017.

Déménager rime avec dépenses diverses

Autre enseignement de l’enquête de SeLoger : le déménagement ou le projet de déménager s’accompagne de dépenses accrues dans des domaines annexes et qui sont supérieures à la moyenne nationale.

A titre d’exemple, les personnes ayant déménagé récemment sont 32 % à dépenser pour du mobilier de chambre, contre 17 % auprès des autres Français. Il en va de même du mobilier de salle de bains pour 27 % des déménageurs contre 13 % du reste de la population ou encore de la cuisine équipée, qui concerne 19 % des déménageurs contre 8 % pour l’ensemble des Français.

Dans le même ordre d’idées, on relève des proportions d’acheteurs plus élevées pour les abonnements en tous genres parmi les Français qui déménagent :

  • Ils représentent 64 % contre 40 % pour la moyenne nationale pour ce qui est de l'abonnement mobile et internet
  • Idem pour les banques et les assurances qui concernent 51 % des déménageurs versus 26%.
  • Les abonnements aux transports recueillent 34 % des déménageurs contre 17 % des autres abonnés.

Le secteur de l’automobile, en revanche, recueille des proportions proches entre les déménageurs et l’ensemble des Français.

Méthodologie : Études réalisées par Haris Interactive du 23 au 27 mars 2017 puis du 7 au 10 juin 2022.

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
French

A la une !